Bac vide  (Lu 5373 fois)

  • MH
Salut à tou(te)s,


Voila, depuis quelques semaines, j'ai un bac qui "tourne" à vide. C'est volontaire, il est destiné aux éventuelles urgences: maladie, quarantaine, poisson trop dominé, etc ...

C'est la première fois que j'arrive à conserver un bac vide à cet effet. Jusqu'à présent je n'avais pas pu résister à mettre quelque chose dedans. Donc je l'entretenais comme un bac "normal".

Or, je m'aperçois que je ne sais pas entretenir un bac vide. Que faut-il faire? Changer quand même l'eau comme les autres? Mettre un peu de nourriture de temps en temps pour nourir les bactéries des filtres?
Il s'est formé une sorte de mousse blanc jaunâtre à la surface de l'eau qui ne me parait pas de bonne augure. Je n'ai pas fait de test, vu que je ne vois pas comment il pourrait y avoir des nitrites et nitrates dans un bac non occupé (d'ailleurs j'en manque actuellement, mais s'il faut en faire, j'irais en acheter).

Merci :bisou:


UMA
Quand tu dis "vide", c'est un bac nu ?
Pas de plantes, décors, sable...

As-tu un bulleur ? La mousse se crée au niveau du rejet du filtre ?
  • MH
Quand tu dis "vide", c'est un bac nu ?
Pas de plantes, décors, sable...

As-tu un bulleur ? La mousse se crée au niveau du rejet du filtre ?


Presque nu, juste du sable en fond et une pierre pour tenir la décantation qui s'est décollée. La mousse se crée au niveau de la surface de l'eau. J'ai une photo (mauvaise comme d'habitude :roll: ).



Pas de bulleur non. Le rejet du filtre agite la surface de l'eau.


UMA
J'ai un peu le même problème que toi... J'ai un bac de 15 litres dont l'eau tourne en 3 semaines (elle devient glauque et dégage une légère odeur, genre eau croupie). Par contre mon bac est vide de chez vide, j'ai juste un petit filtre de rien du tout (30 litres/heure) avec du perlon, un mini-chauffage de 25 watts, sans éclairage direct (il est à côté d'un 54 litres)...

Mon idée est effectivement que le cycle de l'azote ne se met pas en place (d'ailleurs le perlon reste bien blanc). Une fois j'ai mis un brin de Ceratophyllum dans l'eau glauque en espérant établir un cycle, mais le brin a "fondu" en l'espace d'une semaine (l'odeur est devenu d'ailleurs carrément nauséabonde).


salut

perso,  dans l'hôpital quand il est inoccupé,
je fais des boutures (en pots),
...
et j'ai un pleco qui se pavane,
il m'a été vendu tout bébé il y a bien longtemps pour un ancistrus,  :(
ça lui fait de la place et ça entretient le filtre  ;)
quand il y a un malade, le pléco va dans sa résidence secondaire,
la décant de mon grand bac....
et les boutures dans le grand bac...
mais le pléco fait 25 cm, il est interdit de grand bac à cause des plantes,
l'hopital/maternité est mon vieux  240 litres,
et la décant fait 200 litres....

évidemment, il faut transposer selon la taille :)
mais c'est mieux que l'hopital soit déjà prêt,
au cas où une guerre se déclare...
Citer

c'est une réponse que j'ai fait ce matin sur fra...
sinon, dans un bac complètement vide, je n'ai jamais réussi non plus à garder l'eau plus de quelques semaines,
et encore, avec un bulleur et en filtrant fort sur perlon...

sinon pour un hôpital de taille normale, je me demande si le mieux n'est pas de démarrer l'hôpital juste quand c'est nécessaire,
avec de l'eau et une partie des masses filtrantes du bac d'origine...
sans fond ni plantes, avec une filtration suffisante,
ça doit le faire, et ça a l'avantage de ne pas trop dépayser le malade,
en tout cas de lui éviter des problèmes d'acclimatation en plus...

cordialement

Xavier  :sr:
sinon pour un hôpital de taille normale, je me demande si le mieux n'est pas de démarrer l'hôpital juste quand c'est nécessaire,
avec de l'eau et une partie des masses filtrantes du bac d'origine...
sans fond ni plantes, avec une filtration suffisante,
Citer

Perso la cuve hopital est une cuve vide que je remplis quand nécessaire par moitié d'eau du bac d'origine et par moitié d'eau propre. Pas de filtration. Un chauffage si nécessaire. Quand un malade se trouve dedans je fais des changements d'eau tous les 2 à 3 jours, selon son état. J'ajoute une poignée de Cerato et une ardoise contre la paroi pour rassurer le ou les poipois.
Ceci dit ça fait des lustres que je n'ai pas eu de malade (je touche du bois).

Par souci pratique je différencie de la cuve de quarantaine, qui elle est cyclée, une fine couche de sable au fond, et aussi des boutures (j'aime pas quand un bac reste vide sans trop d'utilité  :roll:), et actuellement mon mâle Aphyo, trop chétif, qui se fait harceler par son épouse  :fessee:

Ca m'évite de devoir tout vider/désinfecter/jeter quand il y a maladie, sauf évidement si ça se déclare pendant la quarantaine mais c'est rare.
  • MH
En fait, il faudrait peut-être que je mette des plantes dans ce bac. Ca mettrait une certaine vie. Seul souci il est dans un endroit peu éclairé et à terme il sera dans un endroit encore moins éclairé puisque je veux le mettre dans unplacard à la place d'un autre bac qui fut un bac de grossissement et qui est vide aussi (totalement celui là, plus d'eau non plus) parce que je ne fais plus de repro.

Bon, avec un minuteur qui allume la lumière suffisament longtemps ça devrait le faire.

Mais moi, les plantes ... c'est pas trop mon truc en aquariophilie. J'ai que des bacs à roches.

Ou alors, le vider. Le souci là, c'est la crainte que les jointures en silicone sèchent à la longue.

Si j'ai bien compris le bac hôpital n'est pas filtré?


UMA
Ou alors, le vider. Le souci là, c'est la crainte que les jointures en silicone sèchent à la longue.


Risque extrêmement faible sauf si tu stockes le bac dans un endroit très sec et bien ventilé !... Tu peux aussi laisser un litre d'eau au fond et le couvrir... L'eau va s'évaporer lentement et surtout maintenir une humidité voisine de 100% dans le bac...

Si j'ai bien compris le bac hôpital n'est pas filtré?


Si tu filtres après addition de produits de soins, tu prends le risque de perdre une bonne partie des substances de soin, ce qui oblige à sur-doser ce qui est franchement néfaste pour le malade...

Qui plus est, les bactéries présentes dans le filtre risquent de ne guère apprécier le produit en question, d'où déséquilibre du bac, d'où complications supplémentaires... Toujours pas bon pour le malade !...  :clinoeil:

...
Ou alors, le vider. Le souci là, c'est la crainte que les jointures en silicone sèchent à la longue.

Si j'ai bien compris le bac hôpital n'est pas filtré?


UMA


je ne crois pas que le silicone "sèche", mais c'est vrai que les soucis, c'est souvent à la remise en eau....

pour le filtrage, je crains que ce ne soit nécessaire pour un bon hôpital...

il y a des traitement où on enchaine des phases entrecoupées de filtrage sur charbon pour être sûr d'enlever le filtrage précédent...

cordialement


Xavier :sr:

Si tu filtres après addition de produits de soins, tu prends le risque de perdre une bonne partie des substances de soin, ce qui oblige à sur-doser ce qui est franchement néfaste pour le malade...



oui, mais c'est le même problème qu'avec les échanges d'eau...
perso, de filtre sur perlon quand il y a traitement, et je remplace par du charbon (june seule utilisation) 24 ou 48 heures,
avnt de compléter le traitement par un duxième cycle si c'est indiqué...
ça évite l'acumulation de l'ancien médicament et du nouveau...

en plus, quand je suis à l'hopital, j'aime bien qu'on nettoie ma chambre  :sifflets:

cordialement

Xavier
  • MH
Ok, merci pour vos conseils. Je pense que je vais vider mon bac, le nettoyer. Remettre juste un peu d'eau comme le dit joloize. Et ne le remplir à nouveau qu'en cas de nécessité (maladie ou quarantaine). Je ne veux pas garder deux bacs pour ça (un maladie, un quarantaine), mais ça m'étonnerait que les deux arrivent au même moment. Au pire, ça m'oblige à renettoyer le bac après une maladie. Pas la mer à boire.

Finalement, j'ai bien fait de poser la question. En plus ça peut servir à d'autres.


UMA_qui_va_économisez_l'électricité_pour_faire_fonctionner_les_deux_filtres_de_ce_bac_là
oui, ça parait le plus raisonnable  :sr:

cordialement

Xavier
Filtre ou pas, en cuve hopital, les deux se défendent...

Comme dit, personnellement je préfère sans :
- les changements d'eau répétés permettent de maintenir l'eau au plus propre et bien souvent d'aider le poisson à se rétablir seul sans besoin de traitement
- en cas de traitement, changement d'eau + ajout de la dose de traitement prélevée (ce qui nécessite certes un petit calcul mathématique, ça entretien les neurones  :tong: ) donnent plus d'efficacité au dit traitement tout en évacuant en partie les agents pathogènes (particulièrement positif en cas de parasites)
- comme je suis très fainéante ça m'évite de désinfecter un matériel supplémentaire une fois la tempête passée  :lol:
Yo,

Je ne mets le bac hopital en service qu'en cas de besoin, j'ai un filtre à mousse qui tourne en plus du filtre de coin dans le bac à crecre de ma fille, ce qui fait que j'ai une filtration et surtout une aération en cas de besoin (le bac hopital vient juste à côté du bac crecre).

Quand le traitement est fini, nettoyage du tou, gros nettoyage du filtre mousse + séchage et puis je le remets dans le bac à crecre.
Yo,

Je ne mets le bac hopital en service qu'en cas de besoin, j'ai un filtre à mousse qui tourne en plus du filtre de coin dans le bac à crecre de ma fille, ce qui fait que j'ai une filtration et surtout une aération en cas de besoin (le bac hopital vient juste à côté du bac crecre).

Quand le traitement est fini, nettoyage du tou, gros nettoyage du filtre mousse + séchage et puis je le remets dans le bac à crecre.

ça dépend des maladies que tu traites,
mais parfois, il sera préférable de balancer la mousse...


cordialement

Xavier