Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Filtration Hamburger Matten (ou HMF)  (Lu 26266 fois)

Calino

  • Messages: 1413
Qui a des infos ? Qui utilise ?

J'ai trouvé ce sujet, déjà...
Et cui-là aussi
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

laurent

  • Messages: 1252
Salut

Pour le HMF:
*Il y a des post sur http://techniques-aquatiques.com/

*Sur feu FA, plusieurs personnes utilisaient cette technique de filtration, si elles passent par ici...

*Sur les sites anglophones, voir dans APC ou autres...Pas mal d'anglophones sont adeptes du HMF.

Calino

  • Messages: 1413
*Il y a des post sur http://techniques-aquatiques.com/

*Sur feu FA, plusieurs personnes utilisaient cette technique de filtration, si elles passent par ici...

*Sur les sites anglophones, voir dans APC ou autres...Pas mal d'anglophones sont adeptes du HMF.
Le forum de "technique aquatique" est fermé et n'autorise plus les recherches

Pour les ex de FA, ce sujet était bien un appel du pied pour qu'ils se signalent
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

cuong

  • Messages: 1119
Le forum de "technique aquatique" est fermé et n'autorise plus les recherches

Pour les ex de FA, ce sujet était bien un appel du pied pour qu'ils se signalent
C'est Bug sur FA qui est l'expert

Il a donné aussi un lien en allemand : http://www.deters-ing.de/Filtertechnik/Mattenfilter.htm

Sinon, si tu maitrises le vietnamien  :-D : http://www.aquabird.com.vn/forums/showthread.php?t=4015  (les images sont parlantes)

elpizzaboy

  • Messages: 99
hello !

Je comprends rien au vietnamien... mais bon, c'est tres parlant !

une question me traverse l'esprit : l'alu n'aura pas de mauvaise influence sur les poissons à long terme ?

@ pluche !

cuong

  • Messages: 1119
une question me traverse l'esprit : l'alu n'aura pas de mauvaise influence sur les poissons à long terme ?
Ce n'est pas de l'alu sur les photos, c'est du plastique  ;-)

fouyak

  • Messages: 77
on peut meme y faire pousser des plantes... http://www.segelflosser.de/tipps/AQ63l.htm

sinon j'utilise ce mode de filtration sur mes bacs de grossissement de loris, dans 54 litres avec une pompe de 700l/h ça filtre impecc

Calino

  • Messages: 1413
La circulation d'eau, elle est assurée par une pompe à air, ou une mini pompe de circulation (vraiment pas puissante) ?
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

fouyak

  • Messages: 77
comme tu veux, ça dépend de la population piscicole présente :fou:

pour des crevettes un bulleur suffit mais pour des loris vaut mieux y mettre une pompe

Il me semble que Kashmir a équipé ses bacs de tels systemes et en est satisfait
pour ma part je n'ai pas encore assez de recul pour une analyse, ça ne fait qu'un peu plus d'un mois qu'ils sont en place mais pour le moment aucun soucis... :cool:


EDIT: un petit module de calcul: http://www.oliver-baltz.de/HMF_Berechnung1.html

encore un petit site: http://www.labyrinthfische.de/html/einrichtung.html

joloize

  • Messages: 2885
  • Forum Labyrinthidés
Je vais sans doute dire une bêtise monstrueuse, mais d'après les liens fournis, il semble que cela pourrait aussi fonctionner comme les anciens filtre sous sable, non ?...

Bien que ne comprenant pas un mot de vietnâmien, ni d'allemand, j'ai cru comprendre que la surface de filtration doit être importante. J'ai aussi vu que des plantes pouvaient s'accrocher à ce support (la mousse bleue des filtres - reste à trouver des blocs de cette mousse dans des dimensions non standard ce qui ne doit pas être évident).

Hors dans nombre de bacs (je pense tout particulièrement à ceux que l'on utilise pour les repros), les bacs ne sont guère remplis. La surface du fond pourrait donc être avantageusement remplacée par une telle mousse. Quelques blocs de plastique pour surélever la mousse suffisent pour y passer une canule percée (habituellement utilisée pour le rejet), une mini-pompe (genre pompe de fontaine d'intérieur) serait bien suffisante pour assurer une circulation d'eau...

J'ai faux ?
Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur.
Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.

Calino

  • Messages: 1413
pour des crevettes un bulleur suffit mais pour des loris vaut mieux y mettre une pompe
Si j'y met une pompe, quelle différence avec une bête décante ?
J'avais cru comprendre que tout se jouait sur une faible vitesse de circulation de l'eau ?
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

fouyak

  • Messages: 77
la différence est la surface de filtration...jamais tu ne trouveras une décant avec une entrée d'eau de cette surface
et vu la surface de contact la vitesse de circulationde l'eau à l'intérieur de la mousse est faible meme avec une grosse pompe

pour ce qui est de trouver les mousses rien de plus simple, allez sur http://www.aquarium.lu/ rubrique "mousse", il y a pas mal de choix

elpizzaboy

  • Messages: 99
Ce n'est pas de l'alu sur les photos, c'est du plastique  ;-)

mouahahahahaha quelle quiche c'est du plastique !!!!!!

désolé !

brust

  • Capa
  • Messages: 6516
  • Le C02,on en veut........
   Elpizzaboy,une quiche?  :rire:  :rire:  :rire:  :-D  :-D  :fessee:  aïe aïe aïe !!!     mdr  :pint:
Des plantes...oui !!!  ...mais pas en infusion!
coef CAF:6     ouf

Piaf

  • Messages: 12
  • Fundulopanchax gardneri lacustris CSK 89/5

Pour les ex de FA, ce sujet était bien un appel du pied pour qu'ils se signalent

Je viens de retrouver dans mes archives le texte d’un post que j’avais mis sur FA le 16/07/05 à la suite d’un post de Bug au sujet des filtres HMF (dans un topic qui, il me semble, devait s’appeler quelque chose comme : « Quelle est à votre avis la filtration idéale ? »). D’ailleurs, encore merci au passage à Bug de nous avoir alors rendu cette information accessible (moi non plus, je ne pige pas une broque d’allemand !).
Cela fait donc maintenant 2 ans que j’utilise systématiquement des filtrations de type HMF dans tous mes bacs de killies (du moins dans ceux qui sont filtrés, je n’ai pas encore eu le temps d’installer une filtration dans tous mes bacs, ce n’est en effet pas réellement indispensable avec les killies, du moins lorsque l’on est prudent et que l’on a l’habitude d’entretenir de tels bacs).
Je suis extrêmement satisfait de ce type de filtration, que je ne changerai maintenant surtout pas pour une autre : c’est à la fois la plus simple, la plus souple, car très modulable selon type de bac, la plus économique (une plaque de mousse et soit un exhausteur, soit une pompe à eau (pompes à eau dans mon cas, je ne supporterais pas le bruit d’une quarantaine d’exhausteurs dans mon bureau) ), tout en étant extrêmement efficace (et paraît que cela reste tout à fait vrai avec des poissons gros pollueurs).
Dans plusieurs de mes bacs, qui fonctionnaient auparavant avec des filtres de type « gouttière » remplis de pouzzolane fine, j’ai gardé la partie gouttière (encastrée dans les couvercles) et je continue à rejeter l’eau filtrée par le HMF dans cette gouttière. Dans d’autres bacs en revanche (ceux qui n’étaient pas encore filtrés avant 2005), seul le filtre HMF est utilisé (sans rejet dans une gouttière mais rejet de la pompe directement dans le bac, au sommet de la plaque de mousse) et ça marche tout aussi bien qu’avec la gouttière en complément, preuve que la filtration HMF suffit tout à fait à elle seule (les bacs en question sont pourtant actuellement parmi les plus densément peuplés).

Rappel du principe de la filtration HMF : une perfusion de l’eau très lente à travers la mousse de filtration de façon à optimiser l’action des bactéries dénitrifiantes. Cela est obtenu grâce à une très importante surface de filtration ce qui, pour un même débit total, conduit donc à un faible débit par cm² de mousse, donc à une faible vitesse de traversée de l’eau à travers la plaque de mousse. Autre conséquence de ce dispositif : presque pas d’aspiration des grosses particules qui saliraient le filtre, l’obturant progressivement jusqu’à ce que le flux d’eau ne passe plus qu’à travers d’étroits passages privilégiés, comme cela se produit en revanche dans la mousse d’une décante classique à travers laquelle l’eau circule très (trop) vite.

Voici ci-dessous un résumé de mon post sur FA en 2005 :

Dans une filtration HMF, la surface de la mousse en cm² (S) doit avoir une valeur comprise entre approximativement 2 fois et 3 fois la valeur du débit de la pompe (Q), exprimé en litre/heure :

S(cm²) = k x Q(l/h)   [ avec 2 <= k <= 3 ]

La vitesse de perfusion de l’eau à travers la mousse peut être calculée à l’aide de la formule suivante :

V(cm/minute) = 100Q(l/h) / 6S(cm²)

formule que l’on peut aussi écrire :

S = 100Q /6V

c’est à dire la formule donnée par Bug dans FA (qu’il avait prise sur le site allemand que Cuong a rappelé dans le présent topic) et destinée à calculer la surface de mousse nécessaire en sachant que la vitesse de perfusion (V) doit être comprise entre 5 et 10 cm/minute pour une bonne efficacité du filtre (vitesse de perfusion compatible avec une bonne action des bactéries dénitrifiantes).

J’ai tout simplement simplifié la présentation en posant : k = S/Q, ce qui aboutit à la première formule ci dessus, vraiment pas compliquée à retenir et à vulgariser.

Ainsi, pour une surface de mousse correspondant à trois fois le débit de la pompe (k=3), la vitesse de perfusion de l’eau à travers la mousse est de 5,6 cm/minute ; elle est de 8.3 cm/minute pour une surface de mousse correspondant à deux fois le débit de la pompe (k=2). Avec k compris entre 2 et 3, on est donc bien dans les normes proposées par les concepteurs allemands, en se calant plutôt du côté des perfusions les plus lentes, ce qui n’est pas plus mal pour l’efficacité.

Autres rappels :

- seule doit être utilisée la mousse dite « à cellules ouvertes » (polyuréthane réticulé), plus connue sous l’appellation « mousse bleue », en choisissant la qualité la plus fine (pores 0.5 à 1 mm)
(par exemple chez « Aquariolux » (Cf. post de Fouyak dans ce topic) : 9 euros TTC le bloc de 100X60X3 cm, ce qui peut déjà convenir pour pas mal de grands bacs)

- l’épaisseur minimale de la mousse doit être de 3 cm
(encore que j’utilise dans certains bacs des plaques de mousse d’épaisseur 2,5 cm (= blocs de mousse de 5 cm que j’ai recoupés dans l’épaisseur à l’aide d’un couteau électrique) et ça n’a pas l’air de plus mal marcher… )
La mousse peut être plus épaisse (par exemple 5 cm), ce n’est aucunement gênant mais tout à fait inutile (si ce n’est que le bloc de mousse est alors plus rigide et donc dans certains cas plus facile à coincer dans le bac).

- il ne faut jamais nettoyer cette mousse (sauf éventuellement lors d’une totale réfection du bac) mais simplement siphonner régulièrement le mulm qui s’accumule au pied de la plaque, sur sa face avant (côté bac). Environ une fois par an (ou un peu plus, tout dépend évidemment de la population du bac), il est également nécessaire de siphonner le mulm qui s’est aussi un peu accumulé derrière la plaque de mousse (heureusement que cela n’est pas nécessaire plus souvent car c’est parfois beaucoup moins pratique à réaliser avec certains types de HMF ! ).
(avec mes killies assez peu salissants, une fois tous les 2 ans suffit).

- Microsorium et Mousse de Bogor peuvent tout à fait pousser sur la face externe de la plaque de mousse, ça ne gêne en rien son efficacité, en revanche ça cache la vilaine couleur bleue de la mousse (couleur qui, à l’usage, constitue vraiment  le seul défaut que j’ai trouvé à ce type de filtre). Remarquons d’ailleurs que cette mousse bleue met considérablement plus de temps à se ternir et se salir dans un filtre HMF que dans une décante classique, bonne preuve qu’il n’y a que très peu de filtration mécanique (par aspiration) dans un tel filtre mais presque uniquement une filtration biologique.
Piaf  KCF02024
www.killiclubdefrance.org
A Clermont-Ferrand, on peut rencontrer des aquariophiles compétents
les jeudis (20h30 23h) et les samedis (10h 12h30) à :
AQUARIOPHILIE CLERMONTOISE
Section de l'Amicale laïque des Landais
04 73 26 41 39

Niclette

  • MH
  • Messages: 5374
Pour trouver des mousses bleues, il suffit de chercher sous l'intitulé " mousse synthétique (détail)" sur les pages jaunes. Vous trouverez des magasins qui proposent des mousses sur mesure et en toute logique des mousses bleues. Il s'agit parfois de fabricant de literie sur mesure.

C'est un peu moins cher encore que aquarium.lu en général et surtout c'est découpé sur mesure  ;-)

joloize

  • Messages: 2885
  • Forum Labyrinthidés
Sinon j'en ai pris chez Europeen Trading en version fine et grosse. La plaque de 50 x 50 cm en 5 cm d'épaisseur (ils ont aussi du 10 cm je crois) pour une huitaine d'euros...

On la trouve dans la rubrique "matériaux de filtration" me semble-t-il.
Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur.
Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.

Calino

  • Messages: 1413
Comment expliquez-vous que cette technique de filtration ne soit pas plus usité ?
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

Niclette

  • MH
  • Messages: 5374
Par ce que c'est moche  :roll:

ElTofi

  • Animateur
  • Messages: 8146
et parce que le marketting des Eheim, Tunze, Rena, et autres est assez efficace... franchement, ça le fait mieux esthétiquement et ça donne plus confiance... tout prêt à l'emploi, y'a ka brancher...

tandis qu'un HMF, c'est plus l'aspect bricole et peu esthétique... même si quand tu y penses un micro chouillas, tu te rends compte que c'est tout aussi, voir plus, efficace.
Le topic
10'000 litres pour des Potamotrygon

Va jouer dans le mixer ! [Calvin, philosophe dictateur de 6 ans]

joloize

  • Messages: 2885
  • Forum Labyrinthidés
J'ajouterai qu'elle n'est efficace qu'avec un très faible courant d'eau. Ce qui veut dire aussi qu'elle n'est compatible qu'avec des animaux très peu pollueurs.

En ce qui me concerne, j'utilise la mousse et la grande surface de filtration dans des très petits bacs pour le grossissement des alevins, avec une pompe normale pour le volume. Ce n'est donc pas du vrai HMF. Le but étant de filtrer de façon classique mais sans une crépine qui avalerait les alevins. L'aspiration n'étant pas concentrée en un point, le courant d'aspiration est donc réparti sur une grande surface qui ne se colmate pas facilement et n'aspire pas les alevins. De plus, cette surface fournit aussi un complément alimentaire aux alevins...
Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur.
Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.

gyz56

  • Messages: 70
Bonjour à tous.
Je ne comprend pas joloize tu dis que ce système n'est compatible qu'avec des animaux très peu pollueurs hors dans les liens cette technique à l'air d'être utilisée pour du discus qui est réputé pour être un gros pollueur. Si quelqu'un peu m'éclairer.
De plus ce système peu être moche (la mousse bleu c'est pas terrible) mais ne pourrait t'on pas imaginer de déporter le filtre hors du bac comme il avait été dit pour le filtre aquaponique? Voir de coupler ces deux technique?  :??:

Calino

  • Messages: 1413
et parce que le marketting des Eheim, Tunze, Rena, et autres est assez efficace... franchement, ça le fait mieux esthétiquement et ça donne plus confiance... tout prêt à l'emploi, y'a ka brancher...

tandis qu'un HMF, c'est plus l'aspect bricole et peu esthétique... même si quand tu y penses un micro chouillas, tu te rends compte que c'est tout aussi, voir plus, efficace.
Justement, sur des forums de passionnés on pourrait penser que la technique se diffuse et connaisse un succès.

Vu pour la remarque sur la nécessité d'une population peu pollueuse
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

joloize

  • Messages: 2885
  • Forum Labyrinthidés
Je ne comprend pas joloize tu dis que ce système n'est compatible qu'avec des animaux très peu pollueurs hors dans les liens cette technique à l'air d'être utilisée pour du discus qui est réputé pour être un gros pollueur. Si quelqu'un peu m'éclairer.

Comme le fait remarquer "Calino", en sous-population manifeste, ce système est efficace. J'aurais dû ajouter "ou en sous-population", mais c'est rarement le cas dans la grande majorité des bacs...

De plus ce système peu être moche (la mousse bleu c'est pas terrible) mais ne pourrait t'on pas imaginer de déporter le filtre hors du bac comme il avait été dit pour le filtre aquaponique? Voir de coupler ces deux technique?  :??:
Citation

Je pense que c'est tout à fait envisageable.

Cette méthode de filtration, à mon humble avis, est une solution parfaite lorsque l'on se trouve face au dilemne suivant : pas de courant en conservant une filtration efficace. Dans les autres cas, une filtration traditionnelle reste la méthode à utiliser. Comme cela arrive assez souvent en aquariophilie, il faut trouver des techniques "parallèles" lorsque l'on se trouve face à un problème a priori sans solution. Le génie du genre humain trouve alors la parade pour rendre possible ce qui, naguère, semblait impossible. Le HMF est donc une très bonne solution dans des cas précis, mais n'est pas la solution idéale qui marche à tous les coups et dans tous les cas de figure...
Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur.
Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.

gyz56

  • Messages: 70
merci pour ta réponse. je garde cette idée sous le coude pour un prochain bac en utilisant en flitration suplémentaire.

Niclette

  • MH
  • Messages: 5374
De plus ce système peu être moche (la mousse bleu c'est pas terrible) mais ne pourrait t'on pas imaginer de déporter le filtre hors du bac comme il avait été dit pour le filtre aquaponique? Voir de coupler ces deux technique?  :??:
Citation

Cela existe déjà  ;-) On parle généralement de décantation externe : On place la filtration dans un bac annexe sous le bac principal avec un système humide (les mousses sont immergées) ou semi-humides (les mousses sont simplements arrosées en permanence avec l'eau de l'aquarium). Cette solution est souvent négligée notamment parce qu'elle ferait dégazer de manière importante le CO2. Si c'est vrai pour les systèmes semi-humides, c'est faux pour les systèmes humides.

Le HMF a tout de même un inconvénient : du fait de la faible vitesse du courant, les particules tombent au fond sans être aspirées par le filtre.
Ses avantages : un cout faible, facile à mettre en oeuvre
Ses inconvénient : les saletés sont difficilement aspirées, c'est moche

C'est le genre de filtre que je réserverais à des bac d'élevage dans une fishroom.
Pour un bac "de salon" la décantation interne (bof), les filtres externes du commerce (cher mais pratique), les filtres gouttières (économique et efficaces) ou la décantation externe (pour moi c'est le top) sont plus appropriée car plus esthétiques. N'oublions pas également le filtre sous-sable lorsqu'on a un bac sans plantes ou avec des plantes ne nécessitant pas un sol nutritif.

L'aquariophilie est un internet recommencement : je vois ce genre de filtre depuis plus de 10 ans et on fait comme si c'était une nouveauté !
Des systèmes comme les filtres gouttière ou les filtres sous sables ont presque disparu alors qu'il s'agit d'une excellente solution.
Les aquariophiles se ruent sur les nouveautés et oublient trop vite les vieilles techniques  ;-)

Calino

  • Messages: 1413
Filtre gouttière : une piqûre de rappel ?
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

Niclette

  • MH
  • Messages: 5374
Google est ton ami  :-p

http://www.aquariophilie.org/pages/technique_filtration.php les différents types de filtration y sont cités. Voici l'image tirée du site d'aquariophilie.org décrivant le principe de fonctionnement :


Calino

  • Messages: 1413
Google est ton ami  :-p
Et proche de zéro mon courage aujourd'hui

merci !
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

Korrigan

  • Messages: 133
Bonjour, je suis très intéressé par le HMF pour un bac que je vais monter à la fin du mois et j'ai quelques questions.  :roll2:

Je m'interroge sur le positionnement de la pompe. Si on la met en plein milieu de la plaque de mousse, est qu'il n'y a pas une différence de vitesse de passage de l'eau, entre le milieu et les coins ou les bords de la mousse ? Et est ce justement utile ? Ou fautdrait il imaginer une façon d'uniformiser cette vitesse de passage ?  :??:

joloize

  • Messages: 2885
  • Forum Labyrinthidés
Bien que n'étant pas encore un utilisateur de la filtration HMF, je te répondrai néanmoins ceci :

1. Je ne vois pas l'intérêt en soi d'une sortie de pompe au milieu du bloc de mousse. Ce n'est pas un atout, ni, je crois, un inconvénient.

2. Compte tenu de l'usage généralement fait de ce type de filtration, on peut faire abstraction de la pression de l'eau. Il faut surtout bien comprendre que ce mode de filtration demande un courant d'eau très faible et un volume de mousse important. En exagérant à peine, l'eau doit suinter au travers de la mousse. Plus le passage est lent, plus efficace est la filtration, si on s'en tient au principe de la filtration HMF.

3. La mousse doit être placée "en force" afin, justement, d'éviter que l'eau ne trouve un passage de moindre résistance (ce qu'elle fera de toute façon, mais autant que faire se peut, que ce soit au travers de la mousse).

4. Enfin dernier point : c'est un système qui, s'il a fait ses preuves, n'en demeure pas moins plutôt à utiliser sur des bacs de faible volume. L'objectif étant justement de minimiser les coûts du matériel de filtration sur de petites cuves. Pour des bacs de 80 litres ou plus, je ne suis pas convaincu que ce mode de filtration soit adapté. Ni pour une petite cuve avec gros pollueurs.

Personnellement je l'envisage pour des alevins en grossissement baignant dans de la nourriture vivante. Des daphnies, par exemple, seraient aspirées par un filtre et ne seraient donc plus disponibles pour les alevins, la filtration HMF permettrait alors, par son faible débit, de conserver les daphnies dans la cuve, tout en rendant la maintenance de la cuve un peu moins contraignante...
Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur.
Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.

Korrigan

  • Messages: 133
Je ne parlais pas du rejet de la pompe au milieu mais bien de l'aspiration. Le rejet, il se place au dessus du pain de mousse, ça il n'y a pas de soucis. C'est la zone où se situe l'aspiration qui m'intrigue. Je me dis que si on place la pompe en haut à gauche, et bien c'est là que l'eau passera en majorité et donc il y aura moins de courant à l'extrémité. Alors qu'à l'endroit de la pompe, le débit sera sûrement trop fort. Mais bon j'ai confiance en ce système, j'aime bien ce qui est simple et naturel. Trop de technologie, c'est pas bon à force je trouve...

Par contre, j'ai une autre question!!  :-D

Est ce que cette pompe d'aspiration peut être remplacée par la canne d'aspiration d'un filtre extérieur. Comme ça la mousse jouerait son rôle déntrifiant puisque l'eau passerait à travers mais en plus, celle ci serait filtrée par un filtre extérieur et serait rejetée au dessus de la mousse. Ca me permettrai d'y placer une grande dose de céramiques que je ne nettoyerai jamais et du perlon pour avoir une eau très claire et sans particules.

razorback

  • Messages: 2573
Yo,

Pour Korrigan,

1/ oui mais l'aspiration se fera quand même sur toute la surface de la mousse (enfin, peut-être pas à 50cm de là non plus...)
2/ ben oui tu peux  :cool:
Je ponce donc j'essuie!

Korrigan

  • Messages: 133

Kashmir

  • Messages: 1128
Plus le passage est lent, plus efficace est la filtration, si on s'en tient au principe de la filtration HMF.

Salut,

Pour ma part j'ai testé les HMF très pulsés (ratio de 40-50 en lieu en place des 6-10 recommandés par le "créateur"). Et ce sans aucune déconvenue au niveau du pouvoir filtrant. Niveau pollution je n'y maintiens pas des bancs de cardi et ne comprends pas la plupart de tes remarques.

Je ne sais pas à quoi tu fait allusion en parlant du "principe de la filtration HMF", mais il ne faut pas trop insister à mes yeux sur le "très lent" car ce que montre le "créateur" dans ses abaques c'est avant tout que le filtre est complètement inefficace pour les bas débits. En revanche en augmentant le débit même si dans sa configuration à lui il y a un perte de rendement c'est sans commune mesure avec la dégradation à bas débit.

J'en utilise pour ainsi dire dans toutes mes cuves. L'extême étant une 2500l/h traversant un pain de 30x20x10 en 10 PPI (une véritable usine à mulm). J'en suis satisfait. Le seul bémol que j'y vois c'est que les mousses fines (30PPI) se colmatant relativement vite il est nécessaire de prendre des pompes de type relevé plutôt que des pompes de brassage, et si la taille des poissons est compatible lui préférer des 10 ou 20 PPI. Et même avec les 10 PP il faut s'assurer d'avoir une pompe adéquate pour profiter des "bienfaits" du HMF. Par exemple sur un pain de 60x30x10 gros PPI alimenté par une turbelle stream de 6000l/h au bout de 2mois environ il y avait un tel delta de hauteur d'eau que j'étais bon pour rincer la mousse, par flemme à la longue j'ai remplacé la turbelle par une pompe classique et placé la turbellle en brassage seul.

 



Kashmir

Amateur de loris, corys et cichlidés