Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Automate V2  (Lu 254 fois)

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1138
Bonjour à tous,

Voici une présentation de ma nouvelle installation [fertilisation et éclairage] sur mon 240l.
Si ça peut aider ou donner des idées à certains, alors je partage !

Le but étant de pouvoir maîtriser ma fertilisation quotidienne, sans me casser la tête avec des seringues et autres.=> partie 1
Et à côté de ça de manière totalement séparée, adapter mon éclairage, pour accueillir un programmateur => partie 2

*****************************PARTIE 1******************************

J'avais déjà une première version à base d'une carte arduino, avec des fils partout... J'ai décidé de changer pour épurer un peu l'installation (c'est vite dit), d'avoir moins de câble, et de pouvoir gérer ma fertilisation ou autre depuis mon mobile plutôt qu'à 4 pattes face à un circuit micro imprimé.

En résumé, je suis parti sur:
- un raspberry v2, très modulable on peut tout faire avec ces petites bêtes (mini pc), pour quelques euros
- deux pompes péristaltiques de chez nos amis Chinois.
- une carte relais qui sera piloté par le raspberry, puis sur lequel je pourrais venir brancher plusieurs autres appareils.
- 1 adaptateur 5v
- 1 adaptateur 12v

Mes schémas se veulent très simpliste, pour ne perdre personne, et en même si quelqu'un désire plus d'informations, qu'il n'hésite pas !
Le raspberry est le cerveau, qui va commander tout ce qu'il y a autour, et gérer l’accessibilité depuis le web.

Schéma:


Il y a donc une alimentation qui sert pour le raspberry mais également pour la carte relais.
Le schéma est théorique, en réalité, on vient alimenter le relais depuis le raspberry, mais c'est tout pareil, puisque que ce sont des ponts... J'arrête les explications là.
Ensuite il faut relier la carte relais et le raspberry par un fil de pilotage, qui va indiquer quel relais déclencher, et donc quel appareil à mettre en marche ou en arrêt.
La seconde alimentation, et une alimentation qui sert aux deux pompes péristaltiques.
Je vais la faire courte: comme se sont de moteurs, et que ça à tendance à tirer le courant violemment à l'allumage et lors de l'arrêt (dû au bobine), et pour éviter de cramer l'alimentation principale, j'ai positionné cette seconde alimentation comme alimentation unique des moteurs.

La partie électrique étant fini, on parle un peu geek, développement.
Sur le raspberry, il y a un système d'exploitation qui tourne (linux), puis une surcouche "node js", qui sert à développer notre programme de pilotage des relais, et accessoirement la lecture d'une sonde de température du bac (pour ma part, j'ai également une seconde sonde de température, humidité et pression qui me serve à l'appartement).

Voila à quoi ressemble, d'un point de vue graphique, une partie du programme.
Le reste se passe dans son petit coeur, mais je vous évite le langage python et compagnie.



Voila, une fois la partie électrique bouclé, le programme fini, voici à quoi cela ressemble côté web, depuis un ordi, une tablette, un mobile peu importe le support.
J'ai rajouté une configuration sur mon modem internet, afin de pouvoir y accéder depuis l'extérieur.

Le menu principal depuis mon mobile:


Information générale:


Configuration et paramétrage:



**********************PARTIE 2**********************

Pour la partie éclairage:
- j'ai déjà une rampe juwel de 120cm avec deux canaux, blanc et bleu.
- tc420, qui va me servir de programmateur.

Je voulais faire quelque chose de propre au niveau des connectiques, mais impossible de retrouver ces fichus connecteurs, ils sont propriétaires... Un coup chatterton et ca fonctionne aussi !

Voici le plan super complexe:



En récap, l'alimentation est de 20v 3A, la rampe en 54w et 20v.
LE tc420 lui peut être alimenté en 20v sans soucis, donc je vais réutiliser l'alimentation juwel.
La rampe faisant 54W, en 20v => P=u*i => 2.7A pour les deux canaux blanc et bleu.
Le TC420 étant capable de prendre 20A au total, donc 4A par canal puisqu'il y en a 5... 4 > 2.7/2 => CQFD

Une fois la partie électrique bouclée, on passe au programme qui va gérer les horaires, lever-coucher de soleil, pilotage blanc-bleu...
On utilise pour ça un programme "Pled", qui va nous permettre de créer nos scénarios sur chaque canal:


Le branchement entre le TC420 et l'ordinateur se fait via un cable usb.
L'avantage de cette appareil, par rapport à ce que fait le contrôleur juwel, mise à part le prix divisé par 10, c'est qu'il gère un pas de 1%, et donc reste plus fin que le boitier ridicule que propose juwel (que j'ai testé au passage).
NB: la variation d'intensité entre 0 et 3% est assez brutale par rapport au reste, je pense que c'est dû à la conception de la rampe, et à la tension de seuil des LED.

Simulation X256:



L’ensemble peut paraître un peu décousu, j'avoue avoir fait ce post rapidos, mais heureux de pouvoir répondre à vos questions.





texou

  • Capa
  • Messages: 1590
Énorme !!!
Je comprends... mais je suis incapable de faire ça !
Super taff

maqua

  • Capa
  • Messages: 493
joli boulot, pret pour l'aquascaping v 2.0  :up: :-D
j'utilise aussi le TC420 pour gerer la lumiere, c'est vrai que pour le prix c'est imbattable :-). J'ai enregistré plusieurs modes avec des sequences differentes comme ça en cas de probleme je peux switcher sur un eclairage plus doux, allumer l'aquarium hors des heures de la sequence de base, ou quand je suis impatient que ça pousse, envoyer la lumiere tout à fond.  :-),

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3190
Énorme !!!
Je comprends... mais je suis incapable de faire ça !
Super taff

Idem.  :ange:

Merci pour ce partage.

Buul

  • Messages: 725
Ça gère ! Beau taff Lio :ooo:
Keep on scaping !

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1138
Merci, après si ça intéresse certains, je peux partager le schéma de câblage et le programme.

J'avoue qu'en regarde la bac, ça ne donne pas envie, c'est dégarni  ;-( ; j'ai toujours dans l'idée (puis ça s'arrête souvent là) de faire quelque chose de bien, mais je laisse souvent tomber. Par expérience, mes bacs commencent toujours très mal avec les algues, du coup les plantes qui mettent du temps à pousser de manière générale, ne sont rajoutées que plus tard.

Je vais prochainement tester un autre produit du marché qui sera le remplaçant du tc420, j'aime bien comparer pour me faire ma propre opinion, je vous ferais un retour à ce moment là.

Pour le moment, la partie "électrique", étant bouclé, je me consacre d'avantage à mon amour des algues  :diable:

Buul

  • Messages: 725
[...] Par expérience, mes bacs commencent toujours très mal avec les algues, du coup les plantes qui mettent du temps à pousser de manière générale, ne sont rajoutées que plus tard. [...]

Tu as déjà essayé de rajouter des plantes flottantes au démarrage ? J'en mets toujours et ça aide bien à manger les nutriments en trop. En plus c'est facile à enlever quand y'en a trop (sauf les lentilles d'eau :rire: ).
Keep on scaping !

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1138
Pas bête l'idée  :up:
Je suis resté fixé sur les plantes à croissance rapide, mais jamais tenté les plantes de surface

Buul

  • Messages: 725
Surtout qu'elles ont accès au CO2 présent dans l'air, qui est en proportion beaucoup plus importante que dans l'eau, les nutriments sont donc le seul facteur limitant.
Gaffe par contre à ne pas en avoir trop pour ne pas faire trop d'ombre en dessous.
Keep on scaping !

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1138
Oui en effet, et je viens de me rendre compte que ca va être difficile à mettre en place car j'ai un skimmer

Buul

  • Messages: 725
Tout dépend le skimmer, j'en ai un dans mon bac aussi. Si tu mets des grosses plantes du style Pistia Stratiotes ou Limnobium Laevigatum tu n'as pas de soucis à te faire, je doute qu'elles soient aspirées.
Keep on scaping !