200 Litres Pour Vrais Vivipares  (Lu 224 fois)

Véronique

  • Modosaurus
  • Messages: 6247
  • Total j'aime: 4
Tout le monde connait les ovovivipares, tels que les célèbres Platys ou Guppys. Mais saviez vous qu’il existe de véritables poissons vivipares ?

Il est possible d’en maintenir assez facilement dans un volume d’environ 200 litres.

Xenotoca sp, proche du Xenotoca eiseni

Les espèces de Goodeidés (vivipares donc) les plus couramment (ou les moins rarement !) proposées en magasin sont Xenotoca eiseni et Ameca splendens. Ceci probablement parce qu’ils pardonnent le mieux les erreurs, en supportant une gamme de paramètres de maintenance assez large.

L’idéal est quand même de les maintenir en eau tempérée, pour que la femelle ait une période de repos dans la reproduction, en hiver. Ils peuvent sans aucun problème passer de 15° en hiver à 25° en été.

Ce sont des poissons d’eau dure et alcaline.

Ils proviennent du Mexique et dans la nature sont menacés d’extinction. Cependant, ceux qu’on trouve dans le commerce proviennent d’élevage.

Votre matériel:

- Une cuve de 200 litres
- Un filtre interne (décante interne) avec pompe de 500L/H au moins, et du perlon.
- Chauffage : non
- Eclairage : tube fluo standard (souvent vendu avec le bac de 200 litres)

Décor et plantation

Ces goodeidés étant de grands mangeurs de végétaux, il faut s’attendre à ce qu’ils mangent les plantes !

En particulier ils mangent la lentille d’eau. (Surtout les Ameca)

Il vaut donc mieux mettre dans leur bac des plantes coriaces comme Anubia barteri par exemple. D’autres plantes qui ne sont pas exigeantes : Microsorum pteropus, Bolbitis, Sagittaria. Ceratophyllum demersum se plait aussi en eau tempérée, par contre elle risque de servir de salade aux poissons.

De la mousse de Java sera utile pour permettre aux alevins de se cacher.

Un simple sol de graviers, quelques pierres et racines.

L'alimentation

Il leur faut une part de végétaux dans leur alimentation. Vous pouvez donner du Nori (algue à Suchi), des épinards pochés et hachés, de petits morceaux de courgette pochée ; tout simplement des paillettes pour poissons herbivores. Ils mangent aussi de la nourriture congelée ou vivante. (Vers de vase rouges, etc)

Ces poissons ne sont pas du tout difficile sur la nourriture.

Comportement

Vous pouvez placer un groupe de 4 ou 5 de chacune des 2 espèces (1M/4F).

Il vaut mieux ne pas leur associer d’autres poissons : les Xenotoca surtout, mais même les Ameca, n’ont pas toujours un caractère très facile.

En particulier, ne pas mettre avec eux de petits poissons voilés comme le guppy, qui se feraient grignoter les nageoires.

Reproduction

Comme pour les platys, guppys... il vaut mieux maintenir ces poissons en harem. (Un mâle pour plusieurs femelles.)

  Ameca splendens mâle

Chez Ameca splendens, seul le mâle possède un croissant jaune sur la partie terminale de la queue. La femelle est mouchetée de noir sur les flancs.

Chez Xenotoca eiseni, seul le mâle est coloré : orange sur le pédoncule caudal, avec des reflets bleus sur le corps.

Ce sont des poissons vivipares, les petits naissent donc tout formés.

Ils sont d’assez grande taille : environ 2 cm, à la naissance.


Si Ameca splendens n’a pas trop tendance à manger ses petits, ce n’est pas le cas de Xenotoca eiseni.

Surtout ne pas isoler la femelle prête à mettre bas en pondoir, c’est très stressant pour elle.

Mieux vaut compter sur les plantes et autres cachettes pour abriter les petits.

De toute manière, il ne sert à rien de vouloir sauver tous les jeunes : vous auriez trop de poissons pour pouvoir tous les diffuser.


© Pacu / Laurence
Véronique.
www.ivanov.ch