Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Baisser son KH sans osmoseur, c'est possible?  (Lu 10728 fois)

otip

  • Messages: 56
Salut,

bon je crois que tout est dans le titre :)

Je compte pas investir dans un osmoseur car 1 c'est cher et 2 c'est pas écolo. Mais malgré tout, je veux quand même faire un bac amazonien (c'est mon droit et c'est non négociable! autant éviter de me dire d'adapter les ecailles à mon eau c'est pas le sujet du post  :-D ).

Sachant que j'ai une eau avec un KH d'environ 8 et un GH d'environ 9 : existe-t-il une solution pour faire baisser ces valeurs sans osmoseur?

Bon mon ptit doigt aurait tendance à me dire que non mais comme je suis pas callé en chimie de l'eau...

Merci pour vos éclaircissements.

PS : accessoirement : si j'en crois ceci
Pour reprendre un exemple : A. cacatuoïde et A vieijita , selon le livre "Cichlidés Américains I de Tetra", cacatuoïde a été trouvé dans une eau dont la conductivité etait de 387 micro-Siemens/cm à 29°C (dureté total : 20; dureté carbonatée : 25; pH 7,6) et viejita a été trouvé dans une eau de conductivité 3micro-Siemens/cm à 28,5°C (dureté totale : moins de 1,78dH ; dureté carbonatée : moins de 1°dH et pH 5,3).
Citation
je peux faire de l'amazonien avec mes valeurs non ?

orb

  • Messages: 1999
salut
Je compte pas investir dans un osmoseur car 1 c'est cher et 2 c'est pas écolo
Citation
notre passion n'est pas vraiment complètement écolo non plus :-/
au niveau des résistances des poissons, je ne pense pas trop m'engager en disant que choisir de l'élevage permet déjà d'avoir des écailles plus tolérantes.
après si tu veux du sauvage, c'est prélevé dans la nature ; au niveau éthique on peut déjà se poser des questions. Personnellement pour des poissons prélevés, je mettrai tout en oeuvre pour les accueillir dignement, donc je prendrai un osmoseur.
les moyens de ses envies, comme on dit ;-)
sinon pour baisser la conductivité autrement, y'a l'eau de pluie pour peu que tu sois dans un coin peu pollué.
y a le système des résines, mais je trouve ce système un peu étrange...
d'autres ont peut-être une solution  :??:

otip

  • Messages: 56
notre passion n'est pas vraiment complètement écolo non plus :-/
Citation
Pour autant on essayer de limiter autant que possible.

Concernant les espèces sauvages : 2 cas :
1 - le poisson est prélevé mais pas menacé. Pas de problème à priori
2 - Le poisson est menacé. Celui qui le sait et achète tout de même est un ***

J'avais lu un article sur les résines mais ça ne m'a pas trop convaincu.

Au risque d'être complètement à côté de mes pompes, la floculation ça change rien ?

Encore une fois je maitrise pas du tout le sujet... D'où mes question  :ange:

Manon des sources

  • Messages: 4112
Salut,

Etrange ton eau...
Gh presque = KH.
Tu es sur de tes mesures?

A Annecy tu devrais exploser le GH (autour de 14 je pense)



otip

  • Messages: 56
Relevé par fleurs et plantes du lac (que tu m'as recommandé;)).

Mais mes languette semblent effectivement indiquer un GH plus élevé. (ce qui n'arrange pas mes affaires !!!  :-D)

laurent

  • Messages: 1252
Salut
Quelques pistes :
Résine
ou
Katin Ani (résine aussi^^)
ou
Akadama
ou
Eau de pluie
ou
Eau en bouteille


;)

genron

  • Messages: 3015
Salut
Quelques pistes :
Résine
ou
Katin Ani (résine aussi^^)
ou
Akadama
ou
Eau de pluie
ou
Eau en bouteilles
;)


Excellentes réponses Laurent

Je me permet d'ajouter mon grain de sel. Du point de vue "écologique" un osmoseur n'est pas si terrible quand on pense que les Kati-Ani et les raisines fonctionnent avec des bases fortes et des acides forts ( NaOH et HCl) de mémoire qui proviennent d'industries polluantes et sont très nocifs pour l'environnement

L'eau en bouteille, bha il faut acheter et jeter les bouteilles qui sont en plastique non dégradables issues du pétrole



A mon humble avis (qui n'engage que moi meme), l'eau de pluie,    l'eau de pluie ultrafiltrée  ou un osmoseur en circuit semi-fermé (l'eau de rejet alimentant les WC ou l'arrosage du jardin) ont beaucoup moins d'impact sur la planète

C'est quand on sait d'où l'on vient qu'on peut savoir où on va.

otip

  • Messages: 56
Je suis en train de me renseigner un peu sur l'akadama, tarifs, volumes, compatibilité avec les poissons de fonds etc.

ça peut éventuellement être intéressant. Par contre ceci m'interpelle un peu :
Les grains d'akadama ont une bonne tenue et ne deviennent friables que s'ils sont comprimés de façon assez importante ou après 2 à 3 ans d'arrosage régulier.
Citation

Pour l'eau de pluie, ce serait surement la solution si je n'étais pas en appartement... :(

laurent

  • Messages: 1252
Je donne les pistes pour répondre au titre du message et uniquement cela. L'aspect écologique n'est donc pas pris en compte ;) 

On peut ajouter : l'eau osmosée du poissonnier à cette liste. Si on ne souhaite pas acheter d'osmoseur, c'est une très bonne solution pour les bacs de dimensions "classiques".
Dans certaines grande surface (truff animalis...) l'eau osmosée est gratuite certains jours. Faut porter ^^

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7387
  • Taliban de l'aquariophilie
Comme dit dans ton premier message, l'amazone, c'est pas que de l'eau douce.
parmis les espèce qui supporterons trés bien l'eau "dure" et s'y réproduirons, en plus de celle que tu as cité, je rajouterais:
geophagus steindarchneri
les andinocara
tahuantinsuyoa

otip

  • Messages: 56
ça fera l'objet d'un prochain post. Parce que oui je pense que je vais finalement essayer de faire avec ma qualité d'eau.

A suivre après les fêtes. :)

SC

  • Messages: 218
En appartement, quand on a un balcon ou une terrasse, on a parfois aussi à portée, un tuyau de descente des eaux de pluie. Ce qui peut permettre d'installer un systéme perceur et voleur d'eau de pluie, avec une réserve d'eau de pluie occupant une partie du balcon ou de la terrasse.

De plus, si on parle écologie, l'osmoseur contrairement aux idées reçues est surement le plus écologique de tous les systémes permettant d'obtenir une eau douce. Pas de bouteilles en plastiques, pas de résines issus de l'industrie chimique, pas de Kati Ani (qui sont des résines) et qui ne sont pas vraiment recyclables ensuite, et tout autant issus de l'industrie chimique, et donc bien plus polluant pour la planéte, qu'un osmoseur.

Certains lui reprochent sa consommation d'eau ??  C'est un faux probléme. Combien d'eau vous utiliser pour votre bain ??  pour votre vaisselle ?? pour votre chasse d'eau ??  Est ce que vous réutiliser l'eau de votre bain/douche pour laver à terre, laver les légumes ?? Faire la vaisselle ?? Laver la voiture ?? Est ce que vous avez des toilettes séches ??

L'osmoseur ne pollue pas l'eau utilisée, elle est aussi propre qu'au départ.

De plus afin de limiter l'eau utilisée par un osmoseur, il y a la possibilité d'utiliser une pompe Booster de surpression. (Avec bien sur, une consommation éléctrique). L'eau produite en utilisant un Booster, passe alors à environ 1L osmosée produit pour 2L consommé. On peut également osmosée de l'eau de pluie.

Si notre habitat était plus écologique, il y aurait des cuves de récupération des eaux de pluie systématiquement, même en habitat collectif, ne serait que pour alimenter les chasses d'eau. Et des panneaux de production d'eau chaude par le soleil sur tous les toits, pour limiter la consommation d'énergie pour l'eau chaude.( pas du photovoltaique qui revient cher et reste polluant à la fabrication puis au recyclage puisque non recyclable pour le moment, mais du simple production d'eau chaude. ).


otip

  • Messages: 56
Bonjour SC,

Merci, beaucoup, pour la première partie de ta réponse sur les impacts de telle ou telle solution. Fort intéressant.

Concernant la deuxième partie, permets-moi d'être en profond désaccord avec toi. Ce n'est parce que je (ON) ne fais pas l'ensemble des actions possibles pour préserver mon environnement que cela m'interdit ou me décrédibilise si je souhaite faire mieux par petites touches.

C'est comme accuser celui qui habite en campagne de ne pas utiliser les transports en communs... Il ne s'agit pas de faire le mieux il s'agit de faire au mieux par étapes. On est bien d'accord pour dire que l'on peut toujours faire encore mieux et qu'il faut tendre vers cela mais si pour ça tu décourages tous ceux qui font un pas en avant parce-qu'ils auraient pu en faire 10, on est pas rendu....

Concernant la dérivation de goutière on y a penser mais c'est pas vraiment évident et puis reste le problème du lessivage des toits. Mais effectivement l'eau de pluie est l'idéal.

Bien à toi.

otip

  • Messages: 56
Aller je reviens à la charge !!!  :-p :-p

J'ai lu un peu trop vite la proposition concernant l'akadama je pense.

Sachant que mon sol est déjà en place. Est-ce que ça peut encore être envisagé ? J'ai cru voir que certains en faisant des boudins pour créer des reliefs. ça pourrait être une idée pas mal non ?

Si je pars sur cette idée il m'en faudrait quelle quantité pour entre 250 et 300 L d'eau ?


SC

  • Messages: 218
Bonjour SC,

Merci, beaucoup, pour la première partie de ta réponse sur les impacts de telle ou telle solution. Fort intéressant.

Concernant la deuxième partie, permets-moi d'être en profond désaccord avec toi. Ce n'est parce que je (ON) ne fais pas l'ensemble des actions possibles pour préserver mon environnement que cela m'interdit ou me décrédibilise si je souhaite faire mieux par petites touches.

C'est comme accuser celui qui habite en campagne de ne pas utiliser les transports en communs... Il ne s'agit pas de faire le mieux il s'agit de faire au mieux par étapes. On est bien d'accord pour dire que l'on peut toujours faire encore mieux et qu'il faut tendre vers cela mais si pour ça tu décourages tous ceux qui font un pas en avant parce-qu'ils auraient pu en faire 10, on est pas rendu....

Concernant la dérivation de goutière on y a penser mais c'est pas vraiment évident et puis reste le problème du lessivage des toits. Mais effectivement l'eau de pluie est l'idéal.

Bien à toi.

Je ne décrédibilise personne, mais j'essaye de mettre en évidence, qu'il y a trop souvent des discours trop simpliste, qui voudraient que certaines actions ne soient pas écologiques (ou moins écologiques que d'autres), alors qu'en réalité on ne prend en compte qu'une toute petite partie de l'impact réel.  Bref, il est facile de culpabiliser les autres, en accusant ceux qui utilisent un osmoseur, d'être moins écolo que soi, ou d'avoir un impact fort sur l'envirronement, alors qu'en réalité, lors d'un bilan plus complet c'est loin d'être le cas.

L'eau en général n'est pas une ressource dont on manque, mais l'eau potable et de qualité, là c'est autre chose.
Et notre société, nous rend collectivement plutot responsable de notre mauvaise gestion de l'eau. Eau potable pour les fontaines, eau potable pour alimenter les services incendies, et très peu de chose qui sont faites sur l'eau de pluie et sa récupération/réutilisation, ou encore le recyclage de l'eau.

Donc je dis qu'il est bien trop facile de pointer du doigts, la consommation d'eau d'un osmoseur, alors qu'il y a beaucoup d'autres consommateurs d'eau en quantité dans nos habitats, ne serait ce que nos toilettes. (Il a fallu beaucoup d'années, pour le truc tout c##, d'une chasse à double commande de volume selon le besoin... c'est le cas de le dire...)

Pour rappel ce sont des osmoseurs eau de mer, qui permettent d'alimenter en eau potable des pays désertiques, avec un cout de construction des installations important, mais aussi une consommation d'énergie, dans des pays du golfe persique. C'est toujours un osmoseur qui permet aux navigateurs d'aujourd'hui de ne pas avoir obligation d'avoir une grande quantité d'eau potable à bord. C'est encore un osmoseur qui dans une station spatiale permet de ne pas gaspiller l'eau ou alors le moins possible. Ce sont des osmoseurs qui nous permettront de boire de l'eau correcte, si jamais une trop grande partie de nos ressources deviennent trop polluées.



Alors le principe du récupérateur d'eau de pluie sur un tuyau de descente, c'est de ne pas être en récupération permamente bien entendu. Autrement dit, on ouvre la récupération qu'aprés avoir laissé le toit se faire lessiver longtemps, surtout aprés une période sans pluie. En gros, attendre 30 minutes de grosses pluies, avant d'ouvrir la récupération. C'est manuel, ca demande de bosser un peu. Et quand il n'est pas prévu un débordement du récipient récupérateur (retour au tuyau de descente), il faut surveiller un peu le niveau d'eau dans le récipient récupérateur.

Autre évidence, le systéme demandant un percement de la descente, on est obligé de le laisser en place en partant. La reserve d'eau de pluie, au choix, on la laisse ou on peut l'emporter.

tenshu

  • Messages: 2038
Attention aux métaux lourds dans l'eau de pluie quand même.

SC

  • Messages: 218
Attention aux métaux lourds dans l'eau de pluie quand même.

C'est pour cela qu'on attend au moins 30 minutes, voir 1H avant de récupérer l'eau de pluie. La pluie lave le toit et les nuages, et ensuite l'eau de pluie est moins chargée en éventuel polluant.

On a aussi la possibilité d'osmoser l'eau de pluie, pour la purifier encore.


otip

  • Messages: 56
Salut,

je relance le sujet akadamia. Si je pars sur cette solution, quel est l'impact concernant les apports d'engrais (liquides surtout d'après ce que j'ai lu).

Il semble que les apports doivent être plus importants et fréquents.

Est-ce bien le cas?

J'ai aussi lu sur un des posts : filtration sur akadama. Dans ce cas on retire des substances du bac (baisse du KH) mais on ne les restitue pas aux plantes. Est-ce bien judicieux ?

C'est pas encore clair comme sujet mais ça me semble prometteur.

Merci.

SC

  • Messages: 218
Si c'est dans ton filtre le Akadama, alors effectivement, cela y reste, sauf si la solubilisation est possible.

Si c'est ton sol qui est en akadama, alors les plantes sont habituées, à etre capable de séparer des macromolécules ou des composés chimiques, et donc d'aller cher dans le sol, ce dont elles ont besoin, avec leurs racines.

jmfr34

  • Messages: 305
Même si elles n'ont pas la cote, il me semble qu'il existe des poudres dites TH- qui doivent avoir un impact sur le KH, voir directement des poudres dites KH-.

L'osmoseur, reste tout de même la solution la plus simple.

Juste pour aborder un peu ce sujet en passant, je dirais, sans me voiler la face non plus, que le côté anti écologique est tout de même à opposer, et des études l'attestent, au côté anti stress de cette passion qui est bienvenue dans notre société de stressées mais aussi au côté communicatif de cette passion qui permet depuis bien longtemps de liés des relations, voir des amitiés, entre pas mal de personnes  :pint:

otip

  • Messages: 56
Salut,

Finalement j'ai fait mon sol en 100% akdama et le résultat est pas mal (baisse de mon GH/KH et PH). J'ai pas repris les mesure récemment pour le GH/KH mais mon ph metre indique 6,2 alors que l'eau est au dessus 7,5.

Je parle même pas de la clarté de l'eau qui est juste incroyable (certains les préfèrent jaunes, c'est question de goût).

Voilou.

En passant, concernant ta remarque, il ne s'agit pas d'empêcher les loisirs, il s'agit simplement de limiter les impacts écologiques quand c'est possible. Je suis pas un ayatollah de l'écologie, j'essaie juste d'avoir une attitude pragmatique et responsable.

++

ftdc

  • Messages: 313
Le grand problème des démarches écologiques, c'est que la plupart du temps elles sont basées sur des informations incomplètes. Les voitures électriques sont plus polluantes que les voitures à essence, aujourd'hui, en 2012. C'est un exemple. Mais sans les ventes de voitures électriques, il n'y aurait pas de développements dans cette direction, qui sera un jour ou l'autre écologiquement moins coûteuse que la direction pétrole. Donc à terme, sur l'ensemble des voitures électriques produites, le bilan écologique sera à l'inverse d'aujourd'hui. Il faut du temps.

L'osmoseur, l'utilisation de l'eau, etc. Ce n'est pas évident d'établir un bilan écologique détaillé et correct. Pourtant une chose est claire, la pollution liée à la fabrication et au transport d'un osmoseur est modérée. Il y a peu de matières, essentiellement du plastique, et c'est léger. L'eau consommée durant la durée d'exploitation a certainement plus d'impact. Selon le lieu d'habitation, cet impact varie grandement.

Il en va très différemment de l'Akadama. Qui est donc une terre argileuse japonaise, extraite, traitée, emballée en sacs plastique, conditionné en palettes, expédié aux quatre coins du monde par bateau puis camions. Et c'est lourd. Nous n'habitons pas particulièrement près du Japon. La pollution liée à la préparation et au transport est donc assez importante. Sans parler de l'impact écologique des sites d'extraction.

Je ne donnerais pas l'Akadama gagnant écologiquement parlant, à vue de nez. Comme je le disais en intro, l'information manque pour prendre les justes décisions. Peut-être que mon nez se trompe. Ou pas. Et c'est le problème. On ne sait pas.

Le pire des moyens est la filtration sur tourbe je suppose. Toute la chaine de la tourbe est un désastre écologique. Les terreaux qui n'en sont pas contiennent presque tous de la tourbe qui n'est pas seulement une horreur écologique mais vraiment pas terrible pour pousser des plantes. Certes la filtration sur tourbe en fait une consommation réduite, mais il n'empêche que cautionner les prélèvements industriels de tourbe et les destructions massives des biotopes marécageux par l'achat de produits contenant de la tourbe est un non-sens écologique à moyen ou long terme.

Perso j'aurais opté pour l'osmoseur à pompe de pression.

L'Akadama a d'autres qualités que le simple tamponnage de la dureté, en particulier par sa capacité d'absorption et de restitution des fertilisants. Et il a un défaut, celui de se déliter (de fondre) en quelques années en une boue compacte et déplaisante. Un bonsai se rempote plus facilement qu'un sol d'aquarium ne se change...
| fabrice

jmfr34

  • Messages: 305
Salut,

Finalement j'ai fait mon sol en 100% akdama et le résultat est pas mal (baisse de mon GH/KH et PH). J'ai pas repris les mesure récemment pour le GH/KH mais mon ph metre indique 6,2 alors que l'eau est au dessus 7,5.

Le tout est de savoir si ça stabilise les paramètres ou ne les baisse pas que temporairement.

D'autre part est-ce que ça n'a pas d'impact sur d'autres paramètres ou l'assimilation des nutriments dans le sol et/ou dans l'eau (captation des nutriments présent dans l'eau par exemple).

L'avantage de l'eau osmosée est qu'on connait précisément l'impact de son utilisation.