200x30x30 lecture à commencer par la fin.

Démarré par philippe2, 18 03 18, 17:25 PM

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Lio


philippe2

#228
C'est exactement ce que je pense, @Lionel.Adam . Bon en grattant un peu la notion d'espèce est floue. Et la validation (inscription dans les listes officielles) est aussi floue. L'arbitrage est assuré par une commission de "savants" qui ne garantit pas vraiment la notion de nouvelle découverte. Du moment que les formulaires sont complets... La génétique n'est pas un critère obligatoire.

Donc les appelations aquariophiles du type Espece tartempionensis Rio Bidule, sont loin d'être stupides.


Lionel.Adam

Comme pour les cichlidés, je trouve que c'est n'ilmporte quoi, chaque variété géographique va se retrouvé affublé d'un nom d'espèce juste pour quelques différences de coloration et pour faire plaisir au scientifique en mal de reconnaissance qui aura décris la chose.

philippe2

#226
Merci de t'interesser au sujet.

Oui, l'identification est difficile. Pour S. albisuera, je crois que c'est assez clair, Carine38 d'Aquadico m'a communiqué un lien sur cet article de Jörg Freyhof : https://www.researchgate.net/publication/228700221_Sewellia_albisuera_a_new_balitorid_loach_from_Central_Vietnam_Cypriniformes_Balitoridae Un des miens est très semblable au specimen de la figure 1. Il y a aussi une liste de 8 espèces avec carte de leurs répartitions, 330km du nord au sud :



Comme dit @Adam, une dénomination avec le nom du cours d'eau serait peut-être opportune, mais est-ce que le réseau hydrographique vietnamien s'y prête ? Cela foisonne, une autre liste de 13 espèces issue de fishbase https://www.fishbase.in/identification/SpeciesList.php?genus=Sewellia :
Sewellia albisuera       
Sewellia analis
Sewellia breviventralis
Sewellia diardi
Sewellia elongata
Sewellia lineolata
Sewellia marmorata
Sewellia medius
Sewellia patella
Sewellia pterolineata
Sewellia songboensis
Sewellia speciosa
Sewellia trakhucensis

Les travaux d'identification les plus récents ne semblent avoir débuté qu'en 1998. Rien entre S. lineolata decouvert en 1846 et cette date. Plus rien depuis 2005. Mais entre l'exploitation coloniale et le début de la guerre d'Indochine 100 ans après, il ne devait pas trop y avoir la place pour les chapeaux coloniaux et épuisettes des biologistes de cette époque. 

Je continue de tenter de photographier, c'est un peu l'enfer pour avoir des vues acceptables pour identification.

seb35

L'identification reste assez difficile ou il y a un manque d'information/d'identification des Sewellia un peu comme les Gastromyzon. Je suis allé dans une animalerie indépendante mardi dans un bac il y avait trois Sewellia dit Lineolata à vendre mais après observation j'ai vu des différences

Lionel.Adam

La galère....le genre d'espèce qui a des variations de colorations dans chaque bout de ruisseau.
Ca va finir en "sewellia lineolata rio machin chose".

philippe2

#223
Bonjour,

Merci @seb35
Après une nouvelle séance photo et consultation du site bien fait de chez Estalans :
Le site Estalans ne me permets pas d'identifier formellement les différents types présents chez moi. En revanche l'info sur la taille adulte des sp. "petits points" est interessante, 6 à 8cm, contrairement au lineolata de 5 à 6cm, j'y reviendrais.

A/ Lineolata :


Remarque 1 : les motifs suivent les rangées d'écailles, longitudinalement ou de façon oblique, à l'instar du tissage Jacquard ou de certaines vanneries "primitives", c'est vrai aussi pour B et C.
Sur ce type A (je n'ose plus dire lineolata), on distingue 5 lignes sur les flancs, 3 jaunes & 2 noires, du milieu des pectorales jusqu'à l'avant du pédoncule caudal. Contrairement à la photo d'Estalans, qui montre des motifs noirs clos (comme sur les léopards) sur tous le dos, les miens ont aussi des motifs ouverts en vermicules.
Les couleurs sont soit un jaune franc uniforme, soit noir.

Remarque 2 : sans rapport avec l'identification, les roches depuis la présence des Sewellia ont par endroit une coloration grise un peu brillante, granulométrie proche du sucre glace. Je ne sais pas s'il s'agit de la présence résiduelle de diatomées après leur râpage. Macro à faire...

B/ sp. ?? :

Assez semblable à A/, jaune tirant sur le gris. 6 taches noires sans jaune au ccentre entre la dorsale et la caudale. Lignes sur le flanc non distinctes.

Remarque : le vert dans la mousse sont des crottes de Sewellia. Ils ont donc du végétal à bouffer a priori.

C/ sp ?? qui n'est pas identique au "petits points" de chez Estalans :


Remarque : coloration jaune grisâtre uniforme, sauf deux taches plus vives de chaque côté de la dorsale. Bandes latérales assez fines, et peu distinctes. C'est le plus grand de tous, largement 5cm contre 3 à 4 pour les autres. Assez craintif, difficile à photographier.

Pour les colorations, on voit sur le web des juvéniles à la robe "plus simple". Donc il est probable qu'elles évoluent avec la maturité, en plus d'être différentes suivant les "espèces" d'adultes.

Voili voilou, en ce qui concerne mes tentatives d'identification. Tout ça me semble moins gravé dans le marbre que pour les loris.

++++

seb35

Bonjour
Le bac est sympa. Je pense aussi à l'albisuera mais je ne suis pas sur. Il y a des petits points "alignés" sur les côtés ? J'ai trouve un site de vente je ne pense pas qu'ils sont dessus mais on peut procéder par élimination ...https://www.estalens.fr/sewellia-sp-petits-points-5-7-xl.html#/dfclassic/query=sewellia&query_name=match_and


Aqua_passion


philippe2

Bonjour,

@Zebra-fam. Merci pour le tuyau, je vais me procurer ça. Bon les miens trouvent encore assez de diatomées un peu partout. Ils n'aiment pas le concombre, ou n'ont pas encore assez faim.

Quelques exemplaires de mes Sewellia (4 peut-être, ils sont difficiles à compter), présentent ce type de patron de couleurs. Pas du lineolata, peut être de l'albisuera ?








+++

Zebra-fam.

#218
Du temps où mes Sewellia se reproduisaient dans le 240l., communautaire (jamais je n'ai su comment!), toute ma population se nourrissait d'aliments du commerce. Je donne depuis des années du Tetra Pro (couleurs + algues), vu que je n'ai jamais d'algues "utiles" ou d'autres.  Z-fam.

philippe2

#217
le prodibio en question c'est un coktail d'oligo éléments, pas de bactéries.
Je vais tester les bacs d'eau pour les galets.

Edit : si vous avez d'autres suggestions pour l'apport d'oligos. Oligos aquascaping ?
Edit 2 : la couche brune ce serait plutôt des diatomées.

Lionel.Adam

Je ne vois pas trop comment des bactéries pourraient booster les algues, pour moi c'est plus l'éclairage.

certains amateur de ces poissons laissent des agalets dans des bacs d'eau devant leur fenêtre et les renouvellent régulièrement pour les nourrir.

philippe2

"La grande évasion" :
https://www.youtube.com/watch?v=sPAIUHfQDhs&feature=emb_logo

Le bac est couvert. Euh sinon, question à la c**, et ce n'est pour me la péter du genre je n'ai pas assez d'algues...

Il y a une algue (cyano ?) ocre marron sur les graviers du fond, courante dans les fonds de ruisseaux. La même a été décapée nettoyée sur les tuyaux PVC de sortie. Il en subsiste un chouia sur les grosses pierres.
Pas de cornes de cerf.
Pas d'algues pinceaux.
Plus de filamenteuse vertes (cyano genre spiruline ?).
Très peu d'algues vertes sur les vitres et les pierres pas encroûtantes.
Les Sewellia ont tout bouffé, j'ai peur qu'il ne leur en reste pas assez. Leur nettoyage est poussé mais pas au point de rendre la vitre frontale hyper clean. Les Sewellia ont eu l'air aussi d'apprécier ce support propre hier, c'est assez rigolo. Aujourd'hui ils s'en fichent. Je leur laisse la vitre arrière pour leur petit déjeuner.
Les quelques "lichens" ont été nettoyés, ils avaient été recouverts d'algues vertes, et ont retrouvé leur couleur vert de gris.
Il y a ce qu'il faut dans la partie refuge séparée du bac par de la mousse bleue. Donc il y a de quoi essaimer.

Les Sewellia ne sont pas complètement affamés, ils alignent encore de beaux cacas verts.

Est-ce qu'un peu de prodibio dans ce bac sans plantes et fortement éclairé, avec un peu de soleil direct le soir, pourrait booster un peu les algues ?

++++

Lionel.Adam

Il manque aussi les info trés interessante sur les capacité des sewelia à s'échapper. ;)

Wein

Super ces vidéos de biotope !
On voit clairement que les Sewellia peuvent se retrouver dans des eaux parfaitement sans courant, durant la saison sèche au moins. Ce qui ne veut pas dire que cela leur plaît nécessairement...

Et très belles photos de ton bac, merci !

philippe2

Après cet intermède philosophique, quelques news :
- Le bac est stable.
- Les Sewellia s'apprivoisent, ainsi que les quelques (7 ?) red cherry qui me restaient.
Photos dont une de Danio en sous exposé pour faire voir les nuances.


(https://ibb.co/74qSJX2)

(https://ibb.co/wh71ChR)

(https://ibb.co/V9qkVXd)

(https://ibb.co/7n0ptdD)

(https://ibb.co/CKs3qzF)

(https://ibb.co/2vjcB2k)

(https://ibb.co/BzbH6Qx)

(https://ibb.co/7zcJgr2)

(https://ibb.co/5WkRT8h)

(https://ibb.co/bPKHT7v)

(https://ibb.co/0ctVDSy)

Pour les vidéos, j'apprends en même temps que je me rôde à l'APN. Je me suis un peu battu pour supprimer les barres de scintillement dues à l'éclairage LED assez brutal. Résolu à 95% en imposant le 1/125 en vitesse d'obturation, sans post-traitement Adobe. Faut que je me trouve des cartons pour bloquer le flux lumineux qui déborde par dessus le bac (30cm de large, c'est du nano...).

Des vidéos du "biotope" des Sewellia au Vietnam, gentiment diffusées sur un autre forum. Saison sèche pour les deux. Sur une,  lit de ruisseau bordé par endroit de plantations (pesticides, engrais ?). Cela décoiffe et fait fondre les certitudes sur ce genre et surtout sur ce qu'il en est dit et répété sur pas mal de BDD Aquario.
https://www.youtube.com/watch?v=k3CtcVaeL3A&feature=emb_logo
https://www.youtube.com/watch?v=WFCLUSBQyfk&feature=emb_logo
++++

Wein

Citation de:  La recherche devient un plaisir

Oui. Pour moi, c'est même l'essentiel du plaisir  ;-)

Citation de:  des fois le sentiment est que plus on en apprend, plus le champ de nos ignorances semble vaste

Ce n'est pas un sentiment, mais une évidence ! Et cela est vrai pour tous les sujets de connaissance.

philippe2

La recherche devient un plaisir, même si des fois le sentiment est que plus on en apprend, plus le champ de nos ignorances semble vaste. J'ai quand même titillé mon ami du Vietnam, qui ne fréquente que le delta du Mékong. Mais la conclusion commune est que la cohabitation Danios Sewellia faute d'être avérée est vraissemblable.
Pour les "algues", en complément de l'article de @Véronique, jai trouvé ce blog plus qu'interessant : https://cyanobacteries.pagesperso-orange.fr/pages/Introduction/definition.htm
Pour les Sewellia, c'est un peu attendre et voir, s'ils s'adaptent bien dans le mois qui suit.

Wein

Merci pour ces précisions ! Ça fait plaisir de voir des aquariophiles qui font ce genre de recherches, même si elles n'aboutissent pas toujours à des réponses assurées ;)

philippe2

Bonsoir,

Pour le côté Saint Patrick, je ne suis sûr de rien, ce n'est pas faute d'avoir cherché et surtout ailleurs que sur les sites aquario où les fiches descriptives sont la plupart du temps des copiés de copie de copie de copie. Par exemple pour ces danios, sur le site Seriouslyfish, il y a une photo de biotope, ruisseau sans plantes, alors qu'un peu plus loin on y lit que quand même les plantes en aquarium c'est bien pour cette espèce. Donc à part du sérieux non orienté aquariopile en libre acces,  type thèse de doctorat, ou compte-rendu d'expéditions comme infos sources, il n'y a pas grand chose...
Les deux espèces se rencontrent au Vietnam, et sont rhéophiles. Les rencontre t'on dans les mêmes spots ? Rien n'est moins sûr. J'ai un ami aquariophile qui habite le Vietnam, je n'ai pas osé lui poser la question.
En général les Sewellia cotoient d'autres loches dans la nature, ça on le trouve dans les fiches des bons sites aquario, mais toujours des copies de copies etc.. C'est en plus complètement vraissemblable mais pas exclusif pour Danios + Sewellia.
Donc malgré de nombreuses heures passées à fouiller, je ne suis sûr de rien sur une cohabitation en milieu naturel.

Et oui pour la vidéo.

Wein

Cool, merci pour ce suivi de bac atypique.

Au passage, je ne suis pas sûr de t'avoir bien compris: D. albolineatus est-il sympatrique de tes Sewellia ?

Vivement une vidéo  :bump:

philippe2

#206
Oui et oui pour la video, mais pas maintenant. Encore que je vais en faire "pour moi" que je partagerai après quand tout sera stabilisé (je croise les doigts), c'est toujours intéressant de voir les évolutions.

Reçus ce mercredi 23 septembre 2020 pour les Sewellia, un de mort dans le sac de livraison, l'eau ne sentait pas bon. Les priorités de livraisons n'étaient pas bien gérées pour du vivant comme spécifié en grand sur la boîte, j'étais un des derniers à être livré vers 16h, le camion de 9 tonnes était quasi vide une fois arrivé chez moi. Mais le délai de 24h a été respecté. Donc acclimatation rapide. Ils sont restés prostrés dans le bac toute la soirée, j'étais inquiet. Cela s'arrange, ils sortent, et se frittent quand ils se croisent (comportement normal) mais se planquent dès que je me lève pour les observer de plus près. Ils restent sur les roches à brouter les algues, ont commencé à nettoyer les trois sorties PVC des pompes. Signe encourageant, ils me font de beaux petits cacas bien vert.  :smiloisson-ronald:
Je ne sais pas si c'est du sauvage ou pas, mais a priori cela reste une espèce pas sélectionnée dans les élevages, peu demandée et cela me va bien.

Pour les 20 "Danio" albolineatus, c'est OK. Ils ne sont pas farouches et restent groupés à un bout ou à un autre du bac, avec un transfert en banc. J'ai longtemps hésité et cherché une petite espèce de pleine eau compatible avec le courant du bac, de même origine géographique que les Sewellia. Ils ont grandi depuis un bon mois maintenant. Ce sont aussi des fous furieux de la nage, ils ne cherchent pas de zone calme, sauf peut-être la nuit. C'est un joli poisson, à la couleur nacrée subtile. Je vais sûrement rapprocher mes rampes de la face avant du bac et les incliner, pour favoriser un éclairage un peu latéral qui permet d'apprécier ces nuances.
Pour les photos c'est hard, ça bouge trop vite et il faut être très près pour prétendre en sortir de correctes. Reste à en prendre un tas en mode rafale, avec mon nouveau matos qui mitraille bien à 11 images par seconde en mode mécanique, même s'il faut que je m'y habitue, je sors encore le manuel de temps en temps.

Pour le moment, sans prétendre que ce soit le top, T° calée à 23°, conductivité à 200µS/cm. Changement de 20l d'eau par semaine (soit 20% du volume net du bac), osmosée reminéralisée. Nitrates à 1mg/l, les bandelettes ne sont pas précises pour des valeurs très faibles, elles m'indiquait que c'était inférieur à 10ppm, rien de plus.

Algues, une vraie collection mais je ne suis pas envahi. Il y a de la filamenteuse qui n'est pas l'algue habituelle assez rêche et resistante (spirogyre), là c'est très fin. Je me demande si ce n'est pas une sorte de spiruline, car une fois sorties du bac, ça ressemble à un tas vert foncé gluant façon cyano, mais sans odeur. Les Sewellia ne semblent pas très attirés par ça, qui s'enlève assez facilement des roches. Il y en a sur le gravier dans les zones éclairées, que j'ai choisi de retourner superficiellement pour les faire crever par défaut d'éclairage.

L'installation technique marche bien, excepté une des 3 pompes Tünze qui faisait un boucan agaçant depuis un cerain temps avant de se bloquer. Les deux demis-parties du corps sphérique ne tiennent plus entre elles, ce sera réparé avec deux colliers colson.

Voili voilou pour les plutôt bonnes nouvelles.

++++

Lionel.Adam

Ca semble trés classe, mais faut la video pour vraiment apprécier ce type de bac....

philippe2

Bonsoir,

Toujours pas de Sewellia, le bac se charge gentiment d'algues diverses et variées. On verra ce que consomment ces loches, la carte me semble digne d'un restaurant asiatique. Seules les zones éclairées sont concernées par ce développement. L'eau est devenue très claire, on voit bien à travers presque 2 mètres d'eau. Il y a un peu de "film gras" côté aspiration bloqué par la mousse bleue, je vais bricoler un peigne pour évacuer ça.
Ces algues ajoutent du caractère aux pierres bretonnes qui en avaient déjà. Pas d'algues pinceaux, de la filamenteuse qui s'emmêle avec le courant et font des tresses. Une pointe de cyano, dont quelques rouges comme en eau salée. Des choses un peu étranges que je n'ai pu identifier. Couleur dominante, vert sur le gravier, ocre brun sur les roches.

(https://ibb.co/VpVyts9)

(https://ibb.co/bzD98ct)

(https://ibb.co/4NCMHRf)

(https://ibb.co/KXGKgrd)

(https://ibb.co/yRvkXTB)

(https://ibb.co/TwwV8M4)

(https://ibb.co/DzpXx5p)

(https://ibb.co/xqRWr5M)

(https://ibb.co/8cDJf3V)

(https://ibb.co/FYNYx9d)

(https://ibb.co/QpWdWJj)

(https://ibb.co/ZG3FBZj)

(https://ibb.co/HtKgRVj)

(https://ibb.co/XLSqwMy)

(https://ibb.co/Tv0fSRB)

philippe2

@Wein, tes réponses font réfléchir.

Ce bac "section de ruisseau limitée en longueur" a de grands défauts si on pousse l'idée du "biotope" un peu plus loin. Il n'y a pas de zones calmes, telles que des rives ou des piscines plus lentes en amont ou en aval comme dans la plupart des cours d'eaux.
L'argument des espèces rhéophiles qui vivent bien dans des bacs avec des zones statiques est à prendre en compte.

La vitesse la plus lente de 3 ou 4cm/s est aussi assez faible (à mon point de vue qui est bien sûr discutable).

Il y a trois pompes, pouvant être branchées sur des programmateurs.

Pour l'instant j'observe, jusque là ça va... mais si ça ne marche pas comme ça, je ne m'obstinerai pas.

Wein

(En jouant sur la programmation des deux pompes, tu pourrais même avoir une baisse de courant progressive le soir et une reprise également progressive le matin.)

Wein

#201
Merci pour ta réponse.

Je me demande tout de même s'il ne faudrait pas offrir à tes poissons un point avec une circulation très faible. Dans leur environnement naturel, le courant est probablement plus fort que chez toi, mais les poissons peuvent se déplacer pour trouver un endroit calme si besoin. Ce qui n'est pas le cas dans ton bac.

S'il t'es impossible de créer une zone de calme, une solution consisterait peut-être à mettre deux de tes trois pompes sur programmateur afin de les couper durant la nuit. Tu t'assurerais ainsi que tes poissons puissent au moins avoir une longe période plus calme, tout en gardant l'effet "torrent" qui t'intéresse et leur convient durant la journée. Il n'y a aucun risque que cette période de calme nocturne leur soit nuisible, car tes espèces vivent aussi bien dans des bacs peu agités et que la pompe restante assurerait une oxygénation suffisante.

C'est juste une idée ;)

philippe2

#200
@Lionel.Adam , @Wein et à tous.

Je sens l'impatience monter à propos de la vidéo. J'attends encore un peu, pour commander les Sewellia, que le bac soit bien stable, et que le biofilm se développe un peu.

A propos du sommeil des albolineata, ils n'ont pas de cernes sous les yeux.  :xx: Il n'y a pas de zone de non circulation à proprement parler. La plus calme est du côté "B" du deuxième schéma, pas très loin de la mousse installée juste en amont des pompes. Cela circule quand même de façon assez homogène, environ 3 à 4 cm/s sur cette section du bac. Je ne les vois pas se poser au fond la nuit. Ils doivent dormir en nageant, probablement une suite de micro-sommeils.
La circulation n'est pas non plus torrentielle au global dans ce bac, même si elle sort des standards. Des milieux naturels peuvent être bien plus rapides sur tous les continents ou bassins fluviaux, dès que le relief est un peu marqué, et avec présence de poissons assez petits. Il doit donc y avoir une adaptation spécifique à ce milieu,
Quelques recherches sur internet partagées ici : https://www.aquagora.fr/index.php?topic=3648.0 montrent que l'image de ce qui peut se passer sous l'eau est largement polluée par la vision courante répandue en aquariophilie, avec de vagues notions de biotopes classés par continents... Il suffit pourtant en allant pas trop loin de chez soi de constater la diversité des types de cours d'eau, lacs, marais etc..
Après j'ai porté mon choix sur cette espèce de pleine eau parce que sa répartition géographique recoupe celle des Sewellia, sans être certain qu'on les rencontre dans les mêmes spots.  Le qualificatif "rhéophile" et des vues de biotopes dans le monde réel ont suffit à me convaincre.
Ce n'est a priori pas un mauvais choix, tellement ils sont vifs et assez colorés. En bref, leur métabolisme semble être compatible avec ce que leur impose le bac.

++++


Wein

Excellent ! Et oui, on veut une vidéo :)

Par ailleurs, les poissons ont-ils tout de même une zone sans courant ? Ne serait-ce que pour la nuit ?

Lionel.Adam

terrible, merci pour les explication.
on attends la video avec impatience.

philippe2

#197
2 shémas du bac pour que vous sachiez tout sur l'installation, dans le détail.

1/ Section type. L'épaisseur de gravillons est là pour noyer les 3 tubes D40, et assoir correctement les roches.

(https://ibb.co/wLX8H7b)

2/ Vue de la face avant, et quelques calculs de coin de table pour les débits et vitesses. Soit 0,7m/sec à chacune des sorties, pour une vitesse moyenne de 4cm/sec jusqu'à environ 50cm en amont de la mousse.

(https://ibb.co/ccSL5cg)

Du point de vue aquariophile :
Les vitesses moyennes mesurées dans des torrents rapides de montagne (hillstream) "habités" est d'environ 0,2 à 1m/s. Cela n'exclut pas des vitesses localement plus rapides dans les zones de recirculation (en aval immédiat des roches ou en pied de cascade. Les vitesses dans le bac sont donc assez modestes. 0,7m/s sur les tuyaux de sortie, 0,04m/s en vitesse globale moyenne (4cm/s). Le volume d'eau libre n'est que de 75l environ, les roches occupant à elles seules environ 25l. Ce volume est renouvelé 100 fois par heure, ce qui explose les critères habituels. 
J'étais dans l'incertitude sur le comportement des Danios réputés quasi rhéophiles, avec la peur de les voir se cantonner dans des zones les plus calmes. En fait il n'en n'est rien. Le groupe de 20 est généralement séparé en deux, un à proximité des sorties (zone A), l'autre moitié côté droit, vers l'aspiration (zone B). Ce ne sont jamais les mêmes, il changent périodiquement de zone en se déplaçant en banc.
Ces danios sont des ravagés du courant, j'en ai vu pénetrer dans les tuyaux complètement jusqu'à y disparaître. Ils se font éjecter après quelques quelques secondes d'angoisse parce qu'à l'autre bout il y a une hélice...
Les grilles Tünze ont été remises à la sortie des tuyaux afin d'éviter la même chose avec les futurs Sewellia très armés pour remonter les courants.

La suite plus tard, c'est déjà long, comme le bac.

Lio


philippe2

Barbus (danio) albalineota reçus aujourd'hui. De vrais cinglés de la nage à contrecourant. Des agités du bocal qui doivent avoir des besoins de sportifs pour la bouffe. Comportement  en banc, à confirmer sur la durée.
NO3 à 10ppm les tests en gouttes donnent le même résultat que les bandelettes. Donc cycle de l'azote en route. Je me tâte pour tester du Seachem de-nitrate si le taux dérive trop. J'attends un peu pour les Sewellia, que le bac se restabilise, on peut avoir une poussée de nitrites tardive due à une augmentation trop brutale de la pop. GH7 KH3. Eau osmosée + sel Preis à discus pour maintenir la condu à 220µS/cm.
Des éphèmeres sont venues pondre dans le bac, non couvert au dessus du compartiment des pompes, une Naïade de 5mm environ.
(https://ibb.co/LQx5ZXs)

+++