200x30x30 lecture à commencer par la fin.  (Lu 37391 fois)

Tu sais, les plantes qui "bullent", c'est juste la manifestation que ton bac est saturé en O2 à un moment dans la journée. Avec une touffe de fougère, ça ne bullera jamais, mais ça ne dit rien de la pousse de ta plante. :-D
Ne te bille pas,  la microsorum ne bulle pas beaucoup de toute maniere. C'est aussi une plante a pousse lente. Il faudra un moment pour faire un massif...  On a le temps.
  • Animateur
Je ne me bilais pas en fait, je m'amusais. J'ai pratiqué dans le passé le bac planté avec CO2, éclairage de la mort et le toutim, et là les Microsorum bullaient bien.

Là, ce qui est drôle c'est que finalement elle bulle aussi, sur le rhizome. Il reste une seule feuille bien fatiguée, avec une plantule qui s'est développée en haut. Et une minuscule crosse d'une nouvelle feuille sur ce rhizome.
Il y a un éclairage assez intense, mais pas de vilaines algues sur la vieille feuille ni le rhyzome. Le milieu est pauvre, moins de 1ppm de NO3. Pour le reste je ne teste pas, sauf l'EC qui se balade entre 180 et 200.
Il ne doit pas y avoir de CO2 dans le bac autre que celui de l'atmosphère, compte tenu du fort brassage.

Ma crainte sur cette plante était de rencontrer ce phénomène, décalcification biogène a priori sur les tapis d'algues des roches, par dessus des diatomées, et seulement dans les zones éclairées en direct par les rampes.




  • Modosaurus
Yep, c'est embétant cette calcification sur les rochers d'un bac, ça donne pas une trés belle esthétique et je n'avais put les enlever qu'avec un bon brossage ou un karcher.
  • Animateur
Lionel, c'est en train de s'atténuer, il y a même de la roche remise à nu. C'est peut-être lié à l'explosion des Melanoides granifera.

Les algues telles que je les aime, les dépôts ont régressé, la crevette est en prime :



  • Modosaurus
En effet, jolie couleur verte sur les pierres. ;)
  • Animateur
Bonjour,

Comme le titre changé le souligne, et pour vous éviter des souffrances, commencez la lecture par la fin. La photo d'hier :


J'ai cru d'abord qu'ils nétaient plus que 4. Vu 8 à l'occasion du nettoyage de la mousse en amont des pompes.  :smiloisson-ronald:
énorme ce bac j'adore.
Est ce que tu donnes de la nourriture pour juvénile ou tu laisses les petits chercher/trouver dans le bac
  • Animateur
@monsieurk : merci pour ton avis d'aquascapeur, ça me flatte.  :timide:

@seb35 : les alevins se débrouillent, comme les juvéniles de crevettes. Algues, microbiotes et résidus de nourriture. Nourriture sèche exclusivement, pas de concombre ni de courgettes pour l'instant.

Au passage, j'ai viré les couvercles en verre. On peut enfin regarder tout ça vu de dessus. Le risque d'évasion de Sewellia est quasi nul, avec la ceinture de renforts autour du bac.
Le risque d'évasion de Sewellia est quasi nul
Citation de  

Je pense aussi. Je vais virer ma grande plaque pour imiter la ceinture de cerclage tout le long du bac
  • Animateur
Bonsoir,

Des news du bac. Pour les Sewellia, ébauche en cours d'un article ici :
https://www.aquagora.fr/index.php?topic=22246.msg341192;topicseen#new

Le taux de survie des alevins est élevé actuellement, a priori 10% de pontes de 100 oeufs de ce que j'ai pu lire sur internet. Là il y en a une trentaine, de trois pontes différentes d'après quelques signes. J'ai du perdre les toutes premières pontes à cause d'un enrochement insuffisant qui laissait trop d'espace libre au sol sans refuge pour les alevins, qui ont du se faire bouffer par les danios. En bref, ça me fait penser irrésistiblement aux Guppys par les découvertes à répétition de ces alevins.

Ils sont sortis un par un du gravier dans lequel ils ont commencé leur développement, de plus en plus chaque jour. Je n'ai jamais vu de pontes, et ce n'est pas faute d'avoir le nez collé sur le bac. Les alevins ont nettoyé le bac des algues. La complémentation avec des pastilles pour poissons de fond a débuté le 7 mars.

L'éclairage a été augmenté pour favoriser la croissance des algues. Les deux rampes Chihiros A 901 de 55W et 8200lm sont à fond 4h/jour, à plus de 80% 8h/j, montée et descente progressive de l'éclairement avec programmateurs.
Au total en plein éclairage, ça donne 16000lm pour 100 litres nets avec seulement 20cm de hauteur d'eau, soit beaucoup plus que les valeurs préconisées en aquascaping. Cela doit être l'ordre de grandeur de l'éclairement des bacs de bouture à coraux.
Cela permet de faire des photos sans flash. La photo est aussi un bon indicateur d'éclairement, et là on n'est pas enore sous un soleil de midi, il s'en faut de beaucoup.

La crainte est que l'eau vire au vert. Tel que le bac fonctionne, cela semble border line. Il y a saturation en bulles d'oxygène le soir, c'est un signe positif de photosynthèse des algues.
En revanche le soir l'eau semble moins transparente qu'au matin, un éventuel signe avant coureur d'eau verte.

+++
Bonjour Philippe,
Tu n'as vu ni ponte, ni oeufs?
As-tu parfois l'occasion d'observer le bac à l'aube (voire de nuit) ? Si les pontes sont brèves , à l'aube et sur substrat caché, elles peuvent facilement échapper à tes yeux vigilants...
A part çà, je trouve très intéressant ton "labo" pour cette espèce mal ou méconnue.

  • Animateur
Bonjour,

Merci @Captain_NEMO . Là ce n'est pas vingt mille lieues sous les mers (faut que je le rererelise celui-là), mais au moins 5 pontes sous le gravier. Mes insomnies assumées me mènent souvent devant le bac à toute heure, je n'ai jamais rien vu qui ressemble à une ponte...
Ce matin encore, un alevin de 2 mm dans le gravillon à 5 cm de profondeur, et forcément il n'est pas tout seul. J'en ai vu un autre pendant une brêve sortie, 5 mm.
Ce bac "labo" était juste pour tester le concept "hillstream" tank, avec du courant et un éclairage qui envoie pour les algues. Avec une idée "biotope" un peu différente des bacs à infusion de végétaux à la coloration tisane. Je me moque un peu, mais objectivement certains de ces bacs peuvent être très beaux.
Je n'avais aucune ambition de repro des Sewellia, l'idée était seulement de me remettre les mains dans l'eau avec ce petit volume. De ce que j'ai pu lire, sur la repro des Sewellia :
- Elle est jugée affaire de "spécialistes-confirmés-etc.." sur 99% des sites aquario qui se copient les uns les autres leurs "articles". Ce n'est pas très serieux.
- Les différents cas reportés concordent sur le fait que ces repros n'étaient pas intentionnelles (à l'instar des Kuhlis, leur cousins). On sort complètement du schéma de la sélection d'un couple ou d'un groupe reproducteur, d'une mise en condition en jouant sur les paramètres, de la ponte, de l'éclosion, et de l'élevage des alevins. Il est bien évidemment incontournable d'assurer les conditions les plus optimales qu'on ait pu documenter, mais c'est à peu près la seule chose à faire. Et ces conditions semblent flexibles.
- J'ai plusieurs questions sans réponses certifiées sur ces conditions de repro en milieu naturel, par exemple la saisonnalité. Les sources sérieuses mentionnent la ponte d'une centaine d'oeufs temporairement adhérents au substrat. J'ai aussi une question sans réponse : est-ce une seule femelle féconde qui se reproduit sans arrêt, ou plusieurs ?

Quand le bac était prêt à recevoir les Sewellia, je me suis posé la question de l'achat de quelques specimens de temps en temps pour renouveler la population, car la reproduction n'était même pas un rêve. La première apparition d'alevins a été un évenement inattendu, là ça se banalise... et je ne m'y suis pas préparé.

++++
run
Salut  ;-)
Pour l'avoir vue en live  l'effet riviere ou ruissaux est top :up:
Et le système de brassage ingenieu  ;-)
Bonjour Philippe,
Après quelques lectures, il semblerait que la ponte des Sewellia se fasse de manière brève  dans la colonne d'eau "agitée", les oeufs petits seraient emportés par le courant et tomberaient dans le lit de gravier. Un des facteurs serait d'avoir un lit de gravier et pierres du bon calibre afin que les oeufs et alevins puissent passer mais pas les autres poissons...Ce que tu as mis en place et réussi dans ce bac.
J'ai utilisé le conditionnel car ce ne sont pas mes observations personnelles, tu nous confirmeras (ou pas) lorsque tu auras la chance d'y assister...
Très bonne journée
  • Animateur
@Captain_NEMO :
Tu as des liens pour ces saines lectures ? Sinon j'ai retrouvé un vieux fil ouvert par @joloize il y a quelques temps. Des observations similaires, et des différences sur certaines choses, je crois que je vais enrichir mon "article" avec ça.
https://www.aquagora.fr/index.php?topic=1051.0
Bonjour Philippe, j'avais vagabondé sur le net en cherchant "sewellia breeding", "sewellia hatching" ou encore "sewellia eggs"...

https://www.loaches.com/articles/sewellia-lineolata-the-reticulated-hillstream-loach-easy-to-spawn-or-a-whole-lot-of-luck

Bonne journée


  • Animateur
Merci @Captain_NEMO et honte à moi de ne pas avoir su le retrouver, car il donne des infos précieuses sur le début de croissance des alevins.

En fait, les repros de Sewellia ne sont pas si rares que ça, le seul problème étant que dans la totalité des cas dont j'ai connaissance, on ne voit pas la ponte, donc difficile de donner un âge aux alevins quand on les découvre (mon cas aussi). Là cela devient plus clair, 10mm = 41 jours avec bien sûr une marge d'incertitude liée à la différence de croissance, suivant les alevins, et les diverses conditions. Mais c'est une bonne base.
Là avec les photos macro on suit la croissance à partir du jour 3. Il y a aussi sur "loaches online" des photos d'alevins avec leur sac vittelin.

Rehonte à moi, j'en ai vu à plusieurs reprises dans le fond de la cuve translucide de mon filtre externe :
- Je cherchais des juvéniles de crevettes, classique. Et puis au milieu du filtre un groupement de minuscules bidules jaunes qui se déplaçaient en sacade. J'ai pensé à ce moment à tout sauf des Sewellia. Les fois d'après idem.
- Ces larves de Sewellia maintenant j'en suis persuadé étaient à peine nées. Le jaune étant le sac vittelin. Elles fuyaient le faisceau de ma lampe de poche, donc lucifuges. Ce comportement explique pourquoi elles se fourrent dans le gravier et y restent jusqu'à environ 6mm.
Donc la prochaine fois, démontage du filtre et récup des alevins pour une séance photo macro. J'ai trouvé une seule fois un alevin vivant dans la cuve, j'avais ouvert suite à cette découverte, c'était au début des constats de repro, chaque alevin avait ma plus haute considération. Le taux de survie dans le filtre est quasi nul, il faut faire vite.
Si on part d'une base d'une ponte de 100 œufs (chiffre Loaches Online), les pertes peuvent être :
- dans le filtre immédiatement après la ponte (10 ?).
- Par défaut de fécondation.
- Si suivant mes lectures les oeufs ne sont que temporairement adhérents, le transfert dans le gravier pour ceux qui ont pu y tomber n'est pas à risque nul. Difficile à quantifier.
- Par prédation quand ils commencent à sortir du gravier. Celle des parents je n'y crois pas, ils ne savent pas se nourrir en pleine eau, mais les Danios doivent se régaler. Difficile à quantifier.
Bon, avec tout ça, la quantité d'alevins survivants est d'environ 10 à chaque ponte, et dans le contexte particulier de mon bac. Ce qui n'est pas si mal (dit-il d'un air satisfait).

Les repro dans la nature doivent avoir lieu vraisemblablement en saison sèche.

Un petit tableau comparatif des différentes data concernant les bacs où ont eu lieu des repros est dans ma liste déjà longue des choses à faire par un retraité. Le plan sera celui-ci :
Colonnes pour :
- Dimensions du bac, litrage.
- Hillstream tank oui/non
- Type de sol
- Débit brassage
- Température
- Paramètres de l'eau (EC/TDS GH KH NO3).
- Fréquence des changements d'eau
- Autres espèces présentes dans le bac (ou mono spécifique)
- Nourrissage adultes/alevins, type fréquence
Une ligne par bac.

Tout ça dans le but de donner une base de réflexion plus large que l'exposé de simples choix personnels avec leur arbitraire, pour ceux qui seraient tentés par la repro.

Un importateur m'a dit qu'à sa connaissance, les approvisionnement de ces espèces sont faits par prélèvement dans la nature (bien sûr en saison sèche), ce qui explique la discontinuité de la disponibilité, et parfois le mélange de sous espèces dans les livraisons. Tant que cette solution représente le meilleur compromis économique de la récolte à l'aquariophile, elle durera. Le prix de vente actuel est déjà très élevé, pour un petit poisson.

++++