200x30x30 lecture à commencer par la fin.

Démarré par philippe2, 18 03 18, 17:25 PM

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

philippe2

#124
@Aqua_passion

Oui, c'est un format hors standard mais bien intéressant (je développerai). Je n'ai vu ça que chez Unterwasser.
Après il y a la fabrication sur mesure.

Aqua_passion

ce genre de bac se trouve dans les boutiques spécialisées en aquario car j en est jamais vu avec ce genre de dimension

philippe2

Bonjour Christophe,

Ce bac m'a tapé dans l'œil chez Unterwasser à Freiburg. https://www.unter-wasser-freiburg.de/
Coup de cœur, installation et puis changements de vie, 2 déménagements en plus du transfert initial. Donc pas mal de km au compteur pour ce bac qui persiste à ne pas fuir. ;)

Pour la taille des habitants, ce sera du tout petit. Asiatique. Même si le rio Xingu est aussi un biotope intéressant, que j'ai aussi envisagé.

ElTofi

hâte de le revoir en eau...

ce format me faisait déjà de l'oeil il y a quelques années à Unterwasser... et c'est toi qui l'a acquis.

j'ai tenté quelque chose de similaire avec mon bac salon, en 180x40x40. Je ne suis pas mécontent de la forme Xingu river actuelle. Sa seule limite est la taille maximale des habitants.

philippe2

Ma réponse précédente pouvait faire croire que ce bac était redémarré, ce n'est pas encore le cas.

Là je fige mes choix. Les photos suivront.

Aqua_passion

sympathie tout sa, sa avance tu aurais des photos ?

philippe2

Re sur ce fil,

Je n'ai pas donné de nouvelles depuis un paquet de temps.
Cela se précise lentement mais positivement. Ça mûrit, la porte du budget ne devrait pas tarder à s'ouvrir un peu.

Biotope asiatique, inspiré des vrais filmés in situ, et pas des copié de copié de bacs. C'est aussi pour ça que vous pouvez voir sur ce fil https://www.aquagora.fr/index.php?topic=3648.msg333864;topicseen#new (https://www.aquagora.fr/index.php?topic=3648.msg333864;topicseen#new)des vidéos de biotope.

Le brassage est short avec 2500l/h, je pense à une Tunze réglable dans les 4000l/h.

Population :
Microdevario kubotai, un banc d'au moins 50.
Sewellia ou Gastromyzon, une petite dizaine.
Et des crevettes les moins sélectionnées possible.

Plantes :
Microsorum qui est une espèce qui semble bien supporter le courant. Sur quelques souches. Des Microsorum "narrow" de préférence.

Que du "simple".

A+,



Lionel.Adam

C'est sure que c'est pas fait pour remonter l'eau, et que c'est mieux sous l'eau. Plus gros sera le diamètre, meilleur sera le rendu en débit.

C'est un projet trés interessant à suivre.

philippe2

#116
Citation de: karde le 05 11 18, 20:06 PM
Bonsoir,
Tu ne peux pas faire autrement qu'avec un coude à 90 dès le début ?

Bonjour,

La pompe est au dessus du sol, à connecter avec le tube de recirculation D40  horizontal qui sera noyé dans le substrat, impose un raccord à 90°. Là c'est vrai que ces coudes (3 au total) ne sont pas ce qu'on fait de plus top au niveau design pour les pertes de charges. Il existe des coudes à plus grand rayon, mais ils seraient plus difficiles à masquer.

Ça pulse quand même à peu près comme la pompe libre. Débit de surface très visible sur 1m. C'est du subjectif, n'ayant pas de moyens pour mesurer des débits.

Il y a des "zébrures mobiles" au fond avec un éclairage ponctuel au plafond pour le moment, bien visibles, et dues à l'agitation de surface. Là ça promet avec un éclairage LED.

La pompe je vais passer au modèle supérieur. Ce qui est rigolo avec les Tunze c'est que leur diamètre de sortie est le même que les tuyaux d'évacuations PVC du commerce, D40, 50, 63.

Voili voilou.










karde

Bonsoir,
Tu ne peux pas faire autrement qu'avec un coude à 90 dès le début ?

philippe2

Bonjour,

Cela avance un peu. J'ai connecté la pompe Tunze 6025 (2500l/h pour 6w) à de la tuyauterie PVC D40 sur sa sortie. En fait je teste la solution de pulser du côté opposé à l'aspiration de la pompe, pour avoir un flux plus ou moins dirigé.
Comme je m'y attendais, ce type de pompe "à hélice" n'a aucun pouvoir d'élévation. Cela ne débite rien avec un dénivelé de 10cm, mais ce n'est pas le but non plus.
Même avec ce faible débit, ça à l'air de marcher. Le bac en eau du robinet sans sol ni rien, avait d'abord eu une eau trouble, puis cela a sédimenté.
Là tout le fond est brassé, alors qu'initialement seule la moitié côté pompe l'était sur un mètre (avant l'ajout des tuyauteries). Il y a encore des zones de recirculation, courant inverse.

Donc poursuite dans cette voie avec un modèle Tunze plus puissant à faire.





philippe2

Citation de: SC le 13 10 18, 19:54 PM
et sans tuyauterie ca ne fait pas la même chose ??

Bonjour,

Sans tuyauterie : La pompe débitant librement dans la masse d'eau, le retour vers l'aspiration se fera aussi dans la colonne d'eau du bac. Cela va donc générer une circulation en boucle avec un courant de retour inverse (à l'intérieur du bac).

Avec tuyauterie, ou section dédiée, le retour "externe" vers l'aspiration permet que ce flux séparé évite cette circulation dans la colonne d'eau du bac.

Le principe est celui de la mare aux canards des fêtes foraines. C'est une boucle. Et l'effet ne serait pas le même dans un récipient type baignoire.

Il va falloir que je fasse quelques croquis pour m'expliquer, je pense.

A+,

SC

et sans tuyauterie ca ne fait pas la même chose ??

Lionel.Adam

Moi je trouve que c'est une bonne idée.

philippe2

#110
Bonjour,

A SC. L'idée est de favoriser un courant unidirectionnel, donc avec une boucle de retour canalisée isolée de la colonne d'eau du bac.

Comme tu l'as souligné, l'idée n'est pas de filtrer. Les jets Tunze évoquées précédemment sont décrites par le constructeur avec des caractéristiques débit pression, comme les filtres ou les pompes de relevage. Elles peuvent donc subir un différentiel de pression non négligeable, contrairement aux pompes de brassage pur.
Le problème potentiel est la cavitation, cela fait du bruit et est très destructeur. Ce phénomène est lié à la pression locale au niveau de l'hélice, plus elle est élevée et plus le risque diminue.
Le "moins pire" serait de connecter la sortie de pompe à la tuyauterie, pour avoir le maxi de pression absolue au niveau du rotor, pour éviter la cavitation.

Je suis en train de farfouiller, j'ai vu des trucs pas trop mal mais je tiens à une fixation par aimants, en ayant trop soupé des ventouses qui finissent par se décoller ou se dégrader.
Et une pompe connectable, quitte à adapter la tuyauterie.

Une vidéo qui permet de comprendre le concept. La recherche est à faire avec Hillstream aquarium (ou tank)
https://www.youtube.com/watch?v=Piuttv-FG94
La partie qui suit est longue... et n'apporte pas grand chose, à part du collage de PVC.

On peut aussi rechercher avec River tank comme mots clés. Ou Stream aquarium.

Un réalisation différente d'Oliver Knott. La boucle de retour est assurée sous le substrat, avec une grille à chaque bout du bac, vidéo un peu longue aussi.
https://www.youtube.com/watch?v=j-VVW0T_cyY&t=104s
l'essentiel est dit à partir de 2:36. Les pompes sont noyées sous la grille à droite. Mais ce concept ne me convient pas.

A+,




SC

Fait des essais avant, pas sur que ce soit une bonne idée de connecter une pompe Tunze de brassage à de la tuyauterie.

Je ne comprend pas trop ton idée d'avoir une tuyauterie pour récupération du flux de l'eau et qu'elle revienne vers l'autre coté ???????

et surtout je n'en vois pas l'utilité non plus ????  tu veux bien uniquement brasser l'eau et non la filtrer ??

philippe2

Bonsoir,

Alors nous sommes tous d'accord, je pense. Là il s'agit d'avoir une circulation orientée, donc avec une boucle de retour à la pompe par un système de tuyauterie. Du diamètre 32 en PVC devrait faire l'affaire, et sera enterrable dans le substrat.
Il m'est aussi possible de faire passer ce tube à l'extérieur du bac, mais cela rajoutera un paquet de coudes, avec les pertes de charge associées.

Comme je l'avais évoqué, une pompe Turbelle Tunze me tente, mais le débit maxi pour ce type de pompe connectable à de la tuyauterie est de 4200l/h.
http://www.achat-aquarium.fr/pompe-de-brassage/4515-tunze-e-jet-5005-4200-l-h.html
Débit qui sera forcément diminué avec la tuyauterie.
Si on suppose que le débit est conservé, avec un volume net de bac, en déduisant sol et pierres, de 120 litres, cela devrait brasser 26 fois le volume par heure.
Pas de quoi décoiffer, mais sûrement un compromis acceptable.

Cela me parait raisonnable faute d'être fantastique. Quitte à laisser une pompe de brassage en plus.

A+,

Cardinalis50

Oups j'ai pas dû bien lire. Je pensai que Philippe allait utiliser une pompe de brasse pour remonter l'eau.

SC

Une pompe de brassage, tu n'as ni tuyau ni coude en général, et donc pas de perte à cause de cela. Malgré cela, le flux d'eau se fait "sans pression" et donc ce n'est jamais violent, même avec du 5.000 l/h

Cardinalis50

Très beau projet que je vais suivre.

Pour les pompes de brassages, vu la longueur, les coudes et autres frottement tu vas forcément avoir des déperditions de puissance en sortie. Les fiches techniques ne donnent que des pertes en hauteur mais pas en longueur, donc y'a que des tests qui pourront t'aider et avec le décors en place, qui lui aussi va réduire ton débit.

Pour les zones de "repos", en mettant 2-3 grosses pierres perpendiculaires au courant, cela devrait assurer des zones calmes.

philippe2

#104
Bonjour,

De toutes façons vouloir atteindre un tel débit avec un filtre c'est du challenge impossible. J'ai ressorti mon vieux Eheim 2250 qui est déjà un monstre (j'ai du dire 2260 sur ce fil par erreur).
L'étiquette sur sa pompe 1253 affiche à la fois, 20l/mn et 28W. Ce débit est assez faible, il correspond à 1200l/h. Pour une perte de charge de 2m d'eau.
Ce sont des performances affichées à la teutonne, dans le pire des cas.

Je n'ai pas retrouvé de courbe débit-pression lisible pour cette pompe, mais de toute façons ce n'est pas la bonne voie, compte tenu de la consommation de 28W pour le débit affiché. Il doit bien avoir un facteur de correction du genre cosinus phi, dû au décalage angulaire du rotor vs les flux de l'inducteur. Mais là je rêve encore moins de trouver cette info.

Ce qui me gêne le plus pour la consommation, outre le budget, c'est l'échauffement de l'eau du bac. Les 28W = puissance consommée se retrouvent intégralement ou presque diffusés dans le bac.

Ce n'est donc pas la bonne option technique.

Le meilleur choix, ce sont les pompes à hélices du genre brassage de récifal. A condition de leur assurer un fonctionnement avec peu de perte de charge. La Turbelle Tunze 6025 affiche 2500l/h pour 6w. Soit 2 fois le débit du gros filtre en ordre de grandeur, pour une consommation plus de quatre fois moindre.

Cette turbelle est visiblement à la ramasse pour ce projet, car le débit est plus que modeste. Cela boucle à peine dans le bac.

Il faut du vraiment plus gros.

A+,


SC

Le brassage n'est pas aussi violent qu'on peut le croire, avec des valeurs en L/H très important. Par exemple du 3000 L/H sur un 180/200 L, ca faisait à peine une petite brise dans le bac.

Les pompes de brassage ne donne pas la même chose, qu'une pompe de filtration.

philippe2

#102
Bonjour à tous,

A Luc_Philou : pour le courant, le débit sera fait avec des pompes de brassages et non pas des filtres.
Pour cet essai, il est fait avec une pompe Tunze que j'avais en stock, neuve. Ce modèle n'est pas réglable en débit. C'est plein pot avec un moteur synchrone (2500l/h), et dont la vitesse de rotation est calée sur le 50Hz. Ou alors rien, si panne.
La grille d'aspiration qui pourrait diminuer le débit est clean puisque neuve.

La pompe en question est juste sous la surface, il y a de mini vortex au dessus, mais pas d'air aspiré.

Le bac est vide de tout décor, un léger voile gras s'était formé en surface. Il a fallu des heures pour que ce voile disparaisse.

Donc là ce n'est vraiment pas assez, ce qui ne m'étonne pas.

Après il y a les calculs. Section interne réelle de la veine d'eau estimée, largeur 28, hauteur 22 en cm une fois le fond installé. Cela donne 0,06m².

Pour la vitesse moyenne, par tranche de 1km/h = 1000m/h pour le courant, le volume à déplacer serait de 0,06m²x1000m = 60m3. Soit 60000 litres à l'heure.

Je ne pense pas m'être planté dans ces calculs mais personne n'est à l'abri d'une erreur et d'un décalage de virgule.
10000l/h, avec un système en boucle, c'est à dire de la tuyauterie pour le retour avec aspiration opposée au refoulement sur la longueur, c'est finalement peu ambitieux.
Cela devrait donner une vitesse moyenne sur la section de 1/6 de km/h, soit moins de 5cm par seconde. 

On est loin du flux des ruisseaux de montagne. Mais ça devrait suffire.

A+,

Luc_Philou

Bonjour Philippe,

Ca m'interpelle. Avec 200 x 30 x 30 cm cela fait un bac de 180 litres. Une pompe de 2500 l/h devrais suffire amplement. Tu parle de mettre une filtration de 10000 l/h... ca vas etre la tempete du siecle... que dis je, un cyclone.
Peut-etre que ton vieux 2500 l/h ne fonctionne pas correctement ? 

philippe2

Bonjour,

Débuts de tests de brassage avec du vieux matos. Une Tunze 6025, de 2500l/h, ce n'est pas terrible. Il en faudrait plusieurs fois plus. 10000l/h ne me parait pas mal, a priori, et se sera loin de la tempête dans le bac.

Pour les crevettes filtreuses, j'en ai vu de bien sexy sur internet. Les Micratya par exemple.
https://www.aquaportail.com/fiche-invertebre-2608-micratya-poeyi.html

Mais où les trouver en VPC ?

A+,


philippe2

Bonjour,

Nous sommes tous d'accord, karde l'a bien résumé à plusieurs reprises.

Quand j'ai évoqué les légendes urbaines, ce sont les copiés-collés massifs de ce qui a été lu sur Internet et ce sur pas mal de sites, et qui finissent par s'imposer comme une vérité. Alors qu'il s'agit de généralisations un peu hâtives qui finissent par agacer.

Ce n'est pas le cas sur ce forum. L'expérience aquariophile y est prédominante et bien partagée.

La nature est infiniment subtile. Chaque espèce peut réagir à des changements fins de l'environnement qui échappe à notre perception. Cela n'empêche pas de respecter certains protocoles de reproduction, bien au contraire.

Pour les crevettes filtreuses, j'explore. Il y en a un tas, reste à confirmer la possibilité de les approvisionner.

A+,


karde

Sur le fond, je pense que tout le monde est d'accord, mais comme souvent c'est sur la forme que ça diverge !  :-)
Comme tu le dis, ça marche sur certaines espèces, pas sur d'autres. Ça serait intéressant de creuser et documenter le sujet, mais je dirais que cette méthode doit fonctionner plus avec des espèces vivant dans des régions où les saisons sont marquées (sèche-pluie, chaud-froid, voire les deux).

Philippe, pour revenir aux crevettes, je pense que toutes les filtrantes doivent être reophiles. Un paramètre qui peut t'aider dans tes recherches.

SC

#97
Tout à fait. J'ai tenté pendant quelques années, de réaliser une "acclimatation" de Platy à de l'eau douce, pour la leur faire accepter, et je n'ai jamais réussi cette adaptation, qui est contraire aux paramètres d'eau de l'espèce. Je ne dis pas pour autant que c'est impossible, une ou deux personnes, étaient parvenues à cela, avec la même sous-espèce que moi, Platy corail. (Un platy très très rouge).  J'avais abandonné, pensant que c'était impossible totalement, parce que trop éloigné de la physiologie du poisson. Quand on m'a parlé de 1 ou 2 cas avec réussite, même si je n'avais pas moi réussi, j'ai été très étonné, mais je n'ai pas dit pour autant que ces personnes propageaient des bobards.

Effectivement j'ai pratiqué aussi parfois, de laisser les conditions devenir plus limites avec certaines espèces de poissons, puis procéder à un gros changement d'eau avec de l'eau osmosée ou de pluie, allant jusqu'à verser celle-ci avec un arrosoir, pour encore mieux simuler la pluie, et une arrivée massive d'eau douce, pour décider des poissons à bien vouloir se reproduire.

Si cela a marché avec certaines espèces, qui avaient été récalcitrantes, cela n'a jamais marché avec d'autres espèces qui n'ont jamais voulu se reproduire. Alors que sur le papier, les conditions étaient à priori idéales.

il ne faut pas dire trop vite, que c'est de la légende urbaine, parce qu'on n'a jamais rencontré le cas.

Lionel.Adam

Pourtant nombreux sont les poissons qui se reproduisent après un gros changement d'eau.

Il me semble que tofi qui est pas le dernier aquario du coin, fait des périodes sans changement d'eau, puis un gros pour simuler la saison des pluies et stimuler certains de ces poissons.

Quand aux jeunes moins résistant que les adultes, y'a toujours des exception.
Chez certains cichlidés des grands lacs, les jeunes sont bien plus résistant que les adultes et se balade dans quelques cm d'eau surchauffé pour échappé aux prédateurs et trouve rplus facilement de la bouffe.
Beaucoup de voyageurs pécheurs aquario ramènes des jeunes des pays qu'ils visitent car les adultes crèvent facilement.

Y'a pas vraiment de généralité sur ce genre de choses, y'a toujours plein d'exception.

razorback

Yep, dans un des 3 derniers aquariums à la maison, il me semble qu'un des articles parlait de crevettes découvertes en ruisseaux "d'altitude" donc adaptées au courant... Mais je ne sais pas où j'ai mis les dernières revues

SC

Je n'ai pas dit que c'était payant à chaque fois, comme stratégie, et que tous les poissons faisaient ce genre de stratégie, parier sur l'avenir, avec une repro, avant de disparaitre. Par contre, miser là dessus, pour obtenir une repro de poissons ne voulant pas se reproduire, ce serait très hasardeux, et ultra risqué aussi.


philippe2

Bonjour,

A karde :
Je suis d'accord avec toi à 100%. Et en particulier sur la notion de stress psychologique (et d'anthropomorphisme). 

A Z-fam, pas de soucis.
Pour les nouveaux nés, fragiles et exigeants, je ne vais pas te contredire. Pour poursuivre sur ce sujet de la reproduction dans la nature, elle doit être calée a priori dans le temps pour que le développement des larves ou juvéniles se fasse dans les conditions les plus optimales possibles.

A SC
La fragilité n'exclut pas non plus une certaine malléabilité, il peut y avoir des survivors qui s'adaptent à des conditions qui s'écartent du milieu d'origine.

A karde. Pour les news du bac, cela avance lentement, je suis en train d'exhumer mon matos d'encore quelques cartons et de le nettoyer, le réviser.
Quelques soucis personnels me freinent un peu.

A tous : ma question sur les espèces de crevettes rhéophiles est toujours ouverte.

A+,

Zebra-fam.

..Pardon Philippe! Mais je ne peux m'empêcher de faire remarquer que les nouveaux-nés sont beaucoup plus fragiles et exigeants que les adultes. Expériences faites.

Ces "théories", sauf si étayées par des exemples concrets, éprouvés, n'ont rien de scientifique. Z-fam.

SC

#91
Nan nan, ca n'a rien de surréaliste,  reproduction en espérant que les jeunes qui sont bien plus malléables, auront des meilleures conditions ou opportunité de se déplacer, et donc pourront poursuivre la lignée.

Sinon les Killies, ne se reproduiraient jamais, puisqu'ils ne survivent pratiquement jamais...

karde

#90
Si je peux me permettre, une des plus grosses erreurs quand on observe le monde animal est l'anthropomorphisme... Attention à l'interprétation du mot stress.
En biologie le stress n'a rien à voir avec une réunion avec le n+3 pour lui annoncer 3 mois de retard !
C'est un changement de l'environnement, plus ou moins marqué et qui va avoir des répercussions sur l'organisme. Un changement de température, de ph ou autre, sont des stress.
Ils peuvent être traumatisant, mais pas forcément, ils peuvent aussi être liés à un changement de saison et faire partie du cycle de la vie normale de l'animal et éventuellement du cycle de reproduction, être le signe pour se préparer à une migration,etc..
En cas de danger, on essaie d'assurer sa survie, celle de l'espèce, c'est de l'ordre de la rêverie philosophique!

Quoiqu'il en soit, on dévie du sujet initial ! Elle en est où cette rivière de salon ?!  :-D