Retour sur le chauffage inline  (Lu 3674 fois)

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Bonjour,

J'ai eu l'occasion de test le chauffage inline de chez sunsun, la version 300w.
Quelques retours sur l'appareil, qui aux premiers abords semble de bonne facture, utile dans le sens ou cela évite d'avoir le tube à l'intérieur du bac, et qui parfois peut-être disgracieux et difficile à cacher.
Autre avantage, celui d'afficher directement la température sur l'appareil, et un indicateur sur l'état de l'allumage sur celui-ci.




Tout ça déballé, branché, 48h heure plus tard...

J'avais au préalable branché un appareil mesurant la puissance, l'ampérage, etc... A des fins de comparaison avec un appareil plus standard, le fameux tube de chauffage que tout le monde possède.

L'appareil se voit décevant, dès les premières heures... Il se mettait sans cesse en défaut, un des capteurs annonce un faux cour-circuit... J'ai fini au final par complètement démonter l'appareil pour refaire l'ensemble des soudures, qui n'étaient vraiment pas tiptop.
Au passage j'en ai profité pour jeter un coup d’œil sur les composants utilisés, leurs dispositions, et la rien à dire, la plaque électrique est bien pensé, les composants de bonnes factures. Sur le papier, j'aurais clairement dit une conception de grande qualité, rien à dire.
Petit mot sur le fonctionnement, on vient chauffer un tube dans un alliage spécifique (conducteur électrique), qui ressemble un peu à du plexi, avec une borne d'alimentation de chaque côté du tube. Une partie vient s'afférer tout autour du tube, un mélange de "plâtre" avec des fils intégrés, qui permettent d'assurer la régulation de la température (une sorte de capteur).
Une seconde sonde de température est disposé sur la sortie, afin de détecter la température de l'eau, et l'afficher sur l'appareil.

Grâce à un bouton, il est possible de paramétrer la température, par palier de 0.5°C, en allant de 20 à 34°C.
Alors je ne sais pas, si je suis tombé sur un modèle défectueux, mais je pense que le système ne permet pas de chauffer correctement l'eau et est mal pensé.
Pour la bonne raison, est que le système ne peut être pertinent que si l'eau traversant l'appareil, y circule le plus doucement possible.
Pour rappel, la partie chauffante, ne fait que 15cm environ et encore, donc en comparaison avec un tube traditionnel, une surface de contacte avec l'eau divisé par deux...
Pas de miracle possible.
Chez moi, une pompe eheim 2073 avec débit de 1000L/h environ en amont. L'eau traverse trop rapidement le chauffage inline, et celle-ci n'est pas capable de se "charger" en énergie, monter en température. Si je réduis le débit, la température peut bien monter, et le système à l'air de bien mieux fonctionner.

Autre point, je suis surpris de voir que le modèle censé être à 300w, ne dépasse pas les 257w... Encore plus difficile pour chauffer tout ça, et ca se voit, la température monte très très doucement.
A savoir que plus on se rapproche de la température de consigne, plus l'appareil réduit le chauffage, baisse ça puissance... Et là... La température n'est jamais atteinte chez moi, ce qui fait que l'appareil reste constamment allumé. Température de consigne à 24°
Et quand un appareil de 260w reste allumé pendant 24h, ça pique chez EDF !
Pour aller jusqu'au bout, j'aurais du tester la version 500w, pour vérifier que la température de consigne serait bien atteinte, mais je n'ai pas eu l'occasion et la patience de refaire d'autres tests. Pourtant avec un bac de 240l brut, la version conseiller est la 300w.

Bref...

Petit calcul, si j'avais gardé cet appareil branché sur mon bac, il m'aurait coûté 1€ par jour, pour 1an.... Aie aie, je multiplie ma facture de chauffage par 5x.

Voici quelques données récapitulatives:
Consommation sur une journée pour le chauffage traditionnel: 1.7kwh (test à 25°)
Pour le chauffage inline: entre 2.23kwh (test à 20°) et 8.4kwh (test à 25°)
Prix du kwh: 0.14cts
Chauffage traditionnel: 200w
Chauffage inline: 257w

Résumé de l'histoire, le bon vieux chauffage traditionnel est revenu chauffer le bac.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
Bonjour @Lio

Ce chauffage me paraît une copie "évoluée" des chauffages Hydor externes. Pour cette marque, j'en ai racheté un de 200W pour mon 180l. Cela régule doucement en ce moment (avec les clics du relais).
Pour info il fait 15° dans le salon (j'aime bien le frais) et la consigne est à 24°.
Edit : pas d'élévation de température à l'extérieur de la carcasse perceptible à la main. Donc les pertes doivent être très faibles.
Le chauffage que tu as eu ne condamne pas le concept. Circulation lente, delta T° plus élevé entre entrée et sortie. Rapide, delta T° moins élevé. On peut rediscuter de ça si tu le souhaites, mon ancien Hydor changé parce qu'il fuyait (au bout de dix ans et stocké dans de mauvaises conditions) n'est pas encore parti à la déchetterie. Je l'ai ouvert, et faire des photos de la tripaille.

Mais ce concept de chauffage en ligne sur un tube de sortie de filtre, je persiste à le trouver correct.

+++

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
et niveau consommation ?

fishu

  • Messages: 139
  • Total j'aime: 18
Flippant!

Ça me donne envie de débrancher mon hydor mais bon, il chauffe un 60l à 24 degrés dans une pièce qui en fait 21...

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
@fishu :
Il ne faut pas psychoter, les chauffages Hydor ne m'ont jamais embêté.

@Lio :
Faute de mesure, je ne me prononce pas sur la consommation ni la puissance du Hydor. Tout ce que je peux dire c'est que là il régule gentiment la T° du bac 180l non couvert à 24°. Le cycle est à peu près de 5mn de coupure, puis 5mn de chauffe (vérifié à la montre ce matin). Il fait 16,5° ce matin dans la pièce.  Il y a un peu de puissance dissipée dans ce bac en plus du chauffage, environ 20W par le filtre et les pompes de brassage. L'ordre de grandeur de consommation électrique (sans éclairage) est donc d'environ 120W permanents, avec une ambiance froide.

En revanche :
- Il est clair qu'une résistance immergée va diffuser 100% de sa puissance dans l'eau.
- Pour un chauffage externe on peut imaginer qu'il y a des pertes au niveau de l'isolation de la partie chauffante vers l'extérieur. C'est vrai en théorie, cela devrait se traduire par des parois plus chaudes à l'extérieur de la carcasse. Je ne constate pas d'échauffement de cette paroi externe sur le Hydor au touché.
- Il faudrait comparer les consommations entre la résistance immergée et ton chauffage externe.
- Le Hydor a pu faire son boulot avec un filtre débitant dans les 1000/h aussi bien qu'avec 300l/h (conditions actuelles).
- Le concept du produit Sunsun (régulation proportionnelle de la puissance de ce que je comprends) semble différent de celui du Hydor (régulation séquentielle).

Pour en reparler.

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Le tarif m'a ramené vers le sunsun, par curiosité.
Pour le Hydor, ca m'a l'air d'après vos retours, être plus "sérieux" comme appareil, puis un fonctionnement sans histoire surtout.

Ce qui m'étonne, c'est que ce type d'appareil se fait rare, et à part hydor ou sunsun, qui ont déjà quelques années (mais qui font le taf pour l'un des deux), il me semble qu'aucune autre marque ne s'est lancé sur le sujet. Est-ce un indice ?
Il me semble que l'on tend plus à insérer la résistance directement dans le filtre.

Merci pour ton retour @philippe2

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7663
  • Total j'aime: 24
  • Taliban de l'aquariophilie
Et quand on pense que tu l'as démonter pour refaire toute les soudures...c'est pas à la portée de tout le monde.

A fuir.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
D'accord avec @Adam, s'il faut tout refaire...

Autopsie du Hydor :

L'ensemble. La carcasse externe n'a pas repérage matériaux pour le recyclage des plastiques. Cela semble être du polyamide (="nylon"), plus ou moins translucide. Épaisseur environ 1,5mm. On y voit aussi l'isolation thermique du "corps de chauffe", mousse agrafée épaisseur dans les 5mm à la jonction du ruban (agrafes métalliques).


Quelques autres photos plus détaillées :








Cause de la défaillance : joint entre le corps de chauffe (D inter environ 30mm) et le couvercle supérieur tout sec (problème "mécanique"). Matériel de dix ans, stocké "au plus ou moins sec et au gel".





Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Je trouve étonnant que les deux fils rouge sur la dernière photo ne soit pas mieux isolé, car niveau puissance, il doit y avoir au moins 1amp qui passe à travers les tuyaux => la section me semble faible.
Il n'y a pas d'afficheur c'est bien ça ?
La led indique l'allumage de l'appareil ou de la résistance ?

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
Pour les câbles, c'est du 1 ampère environ qui y passe, c'est faible. Après la section ou l'isolation est un autre débat. Mais ce chauffage est fait comme ça.
Il n'y a pas d'affichage de la température, la led rouge est couplée à la résistance, rien de plus. Cela permet de voir qu'on est en mode chauffe, un simple témoin.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
Photo sur les jonctions :



Cosses rivetées sur la nappe chauffante. Isolation maintien avec un ruban adhésif translucide. Pas étanche. Si fuite de courant car joint supérieur du circuit d'eau HS, possibilité d'avoir de la tension dans le bac, et de se retrouver en calbut en mettant la main dans l'eau et les pieds bien reliés à la terre (événement improbable, mais risque non nul).
Matériel à changer au moindre signe de défaut d'étanchéité à l'eau.
Mais n'est ce pas le cas avec les thermoplongeurs qu'il faudrait aussi examiner ?

Jonction de la sonde sur le corps par collage (avec quelques poils du chien en bonus) :



Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Ca reste que mon avis, mais avec 1A, je ne vois pas une section en dessous de 1.5mm², surtout que la chaleur de la résistance est transmise au câble, d'ou  pour moi le besoin supplémentaire d'ajouter une protection tout autour du câble, comme ceux que l'ont peut voir dans les fours.

Après niveau sécurité, je pense qu'il doit y avoir un système de circuit ouvert, sinon ca serait trop dangereux, enfin j'espère...



Merci pour les photos !

phanou01

  • Messages: 908
  • Total j'aime: 1
Punaise ça c est de l'analyse!
Merci pour le reportage!
On peut dire que tu vas au fond des choses!

fishu

  • Messages: 139
  • Total j'aime: 18
Bon bein je viens de débrancher le mien .  :jesorsd:

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
@phanou01 : ouais on peut dire ça haha
@fishu : Tu as lequel, le sunsun ou le hydor ? Ce n'est peut-être pas la peine de le débrancher, tout dépendra de tes besoins.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
@phanou01
Oui on ne mégote pas.
@fishu
en accord avec Lio, pourquoi le débrancher ?
@Lio
Malgré la similitude d'apparence, entre Hydor et Sunsun il me semble que les technologies internes sont très différentes. La qualité de réalisation aussi. Les soudures sont impeccables sur le circuit imprimé chez Hydor.
J'ai remplacé le mien (Hydor) suite à un défaut d'étanchéité, joint séché... Si tu as le temps de faire quelques photos façon "médecine légale"...
@Lio, peux tu mesurer les conso avec la canne chauffante, comparativement au Sunsun ?

Concernant le câblage de puissance du Hydor "autopsié", aucune trace de surchauffe. L'isolant est souple, pas craquelé, et pas bruni. Même si cette conception peut choquer en théorie, en pratique c'est OK.


Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Consommation sur une journée pour le chauffage traditionnel: 1.7kwh (test à 25°)
 
  :up:

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
Oui cela j'avais vu pour la canne chauffante, ainsi que pour le Sunsun.

J'avoue que tes chiffres annoncés dans une première réponse bouleversent un peu mes a priori. D'où la demande de confirmation. Après déjà la mesure ce n'est pas simple, il faut tenir compte de la T° de la pièce, etc..

De mon côté, je trouve que Hydor n'est pas mal. (à part les clics clics du relais). J'y resterai fidèle.

+++

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
J'avais doublé mes tests, mais le chauffage trad. me remontait les mêmes valeurs, pour des conditions quasi identique.

Edit: A prendre en compte également, ce n'est qu'un 200w pour un 240l... peut-être pas assez suffisant ?

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
J'avais doublé mes tests, mais le chauffage trad. me remontait les mêmes valeurs, pour des conditions quasi identique.
Ce n'est pas très étonnant, ce qui veux dire que les pertes pour un chauffage externe restent aux marges, vis à vis d'un thermoplongeur. Efficacité identique.
 
Edit: A prendre en compte également, ce n'est qu'un 200w pour un 240l... peut-être pas assez suffisant ?
Difficile de répondre. La config du bac compte, pour la surface d'échange. Plus on se rapproche de la sphère, ou du cube, moins il y a d'échanges thermiques. Entre un bac couvert ou non, c'est un autre paramètre. La température de la pièce aussi, ainsi que sa ventilation.
Le 200w hydor arrive à chauffer à largement plus de 25° les 180l d'un bac ouvert, aux proportions favorisant les surfaces d'échanges (les pertes), dans une ambiance assez froide (j'ai oublié le chauffage ce matin, 16,7° dans le salon).

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Ben bac rectangulaire, couvert, température de la pièce entre 17-20°, température de consigne à 25°

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
Re @Lio,

Ta config permet de limiter les pertes (bac "standard" pour les proportions volume vs surfaces et couvert). Je renote que tu n'as pas vu d'écart de conso entre un thermoplongeur et ton chauffage externe (à moins que j'ai mal compris).
Le pire des bacs pour le budget chauffage (qui est celui que je remets en route, avec le Hydor qui assume) :
- Pièce froide.
- Proportions "exotiques" augmentant le ratio surface d'échange vs volume.
- Non couvert.
- Brassage important favorisant l'échange aux parois.
- Pas de meuble technique en dessous permettant de garder un peu de chaleur sur le fond.
- Filtre externe dans la pièce sans isolation thermique.
C'est du qualitatif, pas possible avec nos moyens de faire un bilan thermique plus "prédictif".

+++





Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Sisi, j'ai au minimum une conso deux fois plus importante avec le inline que le thermoplongeur.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
J'en suis surpris. Il doit être bien pourri en conception le Sunsun...

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
J'ai pas tout suivi, mais je trouve ça logique en fait. L'eau passe tellement vite dans le tube chauffant, ça ne peut qu'être moins performant. Une même quantité d'eau sera plus longtemps en contact avec le thermoplongeur que le inline.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
Bonjour,

@Lio

Mesures en début de fil "imparables" a priori car ce ne sont que des constats bruts, mais :

Pas "logique" (mais pas du tout alors à mon point de vue) pour ta dernière réponse. On ne va pas relancer un débat sur la thermodynamique basique. Les flux rapides en cassant les couches limites à la surface d'un échangeur sont favorables à ces échanges.

La puissance dissipée par les chauffages (résistifs purs) va dans la colonne d'eau à 100% et quels qu'il soient. Donc à moins d'avoir des pertes dans ton local dues à une absence d'isolation thermique sur ton Sunsun, ce qui doit se sentir "à la main", tes mesures seraient à remettre en question, surtout si la carcasse externe ne chauffe pas.

Edit : en toute modestie de ma part, comme d'hab.  :pint:






Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Ben non au contraire, il faut expliquer, cela pourrait intéresser d'autres personnes  :ange:
Je n 'ai pas compris cette phrase
Les flux rapides en cassant les couches limites à la surface d'un échangeur sont favorables à ces échanges.
 


Pour le reste il y a forcément une dissipation de chaleur a l'intérieur de l'appareil, même petite. Puis le capteur ne mesure pas la température de l'eau mais du plastique qui capte à son tour la chaleur de la résistance qui est lui-même refroidit par l'eau. Je veux bien que rien ne se créé rien ne se perd, mais comment expliquer...
C'est comme lorsque tu mets un aliment dans le micro-onde, s'il n'y reste pas assez longtemps, il n'aura pas emmagasiné assez de chaleur, qui ne se dissipe à l'extérieur sinon c'est qu'il y a un soucis, et donc celui-ci restera froid.
Je crois qu'il y a une notion de temps en plus d'une notion de puissance, sinon on pourrait chauffer n'importe quoi à des instants T.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
Bonjour @Lio :

Normal que tu n'ais pas compris ce que j'ai exposé de façon inexacte. Le terme couche limite est d'ailleurs incomplet.
Je simplifie grossièrement (paix à mes profs) :
- Couche limite = couche qui colle aux parois.
- Écoulement laminaire = ordonné, tel un défilé militaire.
Je vais essayer de faire une analogie avec une foule dense et pacifique sans malice et sans allusion à l'actualité.

Hypothèses.
Une avenue est le tube. Chaque individu qui y circule est une molécule d'eau.
Les parois sont les barrières qui séparent la foule des spectateurs, elles freinent les échanges.
Les dons de drapeaux sont interdits à l'intérieur du défilé.
Les spectateurs, sur les bords de l'avenue, ont comme mission de diffuser un maximum de petits drapeaux (énergie) à la population qui circule sur l'avenue, mais un seul par personne.

Cas 1/ Défilé militaire : écoulement homogène, ça va aussi vite sur les bords de trottoirs qu'au milieu.
Conséquence, un militaire qui veut rompre le pas pour ramasser le drapeau (énergie) puisqu'il est sur une rangée extérieure, et qu'il s'était promis d'en ramener un va casser le défilé. Donc 4 jours au trou. Taux d'échange probable quasi nul.
C'est la configuration où la couche limite n'existerait pas avec un écoulement laminaire homogène sur toute la section de l'avenue. Cette configuration est purement imaginaire vis-à-vis de la physique. 

Cas 2/ Foule sans contrainte de défiler au pas, mais se dirigeant vers une même direction, en gardant des rangs. Les gens sur les bords ont tout le loisir de ramasser des drapeaux. Le taux de distribution est nettement amélioré. 100% de réussite pour les rangs extérieurs. Mais rien pour les rangs intérieurs.
=> écoulement laminaire, couche limite a vitesse faible ou nulle favorisant les échanges "aux barrières = parois". Il va falloir pousser un peu pour que les couches externes ne se ralentissent pas trop.

Cas 3/ Foule dansant la valse, le tango, etc... Mais circulant globalement (en moyenne des déplacements) toujours dans la même direction. Chacun à plus ou moins la chance de se retrouver sur les bords pour ramasser un drapeau.
=> écoulement turbulent. Efficacité maximum des échanges. Mais pour maintenir ce défilé dans une vitesse comparable aux deux précédents, il va falloir pousser un peu (pression >2>1).

Voilà , je ne voulais pas "balancer" des liens "à la c##" pour me dédouaner.

Après Lio, rien ne se perd, etc.. sauf que celui qui a dit ça a perdu un bout de lui-même en 1794.

 :sifflets:



vinsf31

  • Messages: 27
  • Total j'aime: 3
Juste une information,

Je viens de tester le même chauffage qui après seulement 48h c'est mis en erreur E-8
J'ai donc entrepris un démontage et un contrôle. Rien de visible, soudure ok, PCB ok, fil ok.
Après remontage et test il est passé en E-1...
Bref j'ai commandé un Hydor.

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19
Bonjour @vinsf31, le code E-8 désigne un circuit-ouvert, le code E-1 une température d'eau bien au dessus de la consigne demandé. Dans ce dernier il faut un peu attendre, ou monter la consigne.

vinsf31

  • Messages: 27
  • Total j'aime: 3
Merci pour les infos, tu a trouvé la liste des erreur ou ?
J'ai reçu mon chauffage sans aucune notice.

Lio

  • Admin.
  • Messages: 1286
  • Total j'aime: 19

vinsf31

  • Messages: 27
  • Total j'aime: 3

texou

  • Capa
  • Messages: 1636
  • Total j'aime: 4
Super analyse merci beaucoup!!

Dans le bac de ma maman, le Hydor montrait des signes de faiblesse.. Et une belle consommation annuelle!
Elle est revenu au classique!

Dans mon gros bac j'ai une décante donc la solution est toute trouvée...

Pour mon nano un filtre eden avec résistance classique dans le filtre ça marche impec!!

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3520
  • Total j'aime: 18
@texou :

Merci pour ce témoignage qui bouleverse un peu mes convictions.

La canne chauffante dans une décante, c'est OK (j'ai pratiqué). Mais la décante ajoute aussi des pertes thermiques à cause des échanges aux parois.
Quels signes de défaillances sur le Hydor ?
Quels écarts de conso électrique vs une canne chauffante ?

Il y a deux sujets en fait :
- Des problèmes de fiabilité identifiés sur les SunSun "quasi neufs". Mise en mode défaut de l'électronique.
- Le concept de ces chauffages "en ligne" qui provoqueraient des surconsommations vs un chauffage classique immergé. (Hydor et Sunsun).

Expérience avec Hydor :
- Une seule sonde de T° en sortie. Régulation séquentielle (mode tout ou rien) fiable contrairement au Sunsun de ce que j'ai compris (2 sondes, régulation proportionnelle de la puissance). Une défaillance constatée chez moi sur un Hydor, défaut d'étanchéité à l'eau du raccord supérieur avec le tube support de la nappe chauffante. Appareil stocké dans de mauvaises conditions.
- Pertes thermiques aux parois qui expliqueraient une consommation électrique supérieure.  Oui dans l'idée. D'autant que l'isolation thermique du corps de chauffe est un peu "olé olé" sur le Hydor. Une simple mousse isolante de 5mm. Mais la surface d'émission est très faible si on la compare à celle d'un bac.

+++