INTERVIEW CAPA 2018 - Laure DELYS  (Lu 327 fois)

Karine

  • Capa
  • Messages: 453
  • Total j'aime: 1
 


Pourrais-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?
Je m’apelle Laure DELYS, j’ai 30 ans, je suis commerciale, et j’ai un petit garçon de 13 mois et le mari qui va avec  .J’habite près de Strasbourg.
 
Peux-tu nous décrire ton parcours en aquariophilie-aquascaping ?
J'ai eu mes premiers poissons rouges il y a 22 ans maintenant (mon dieu...je file vers la mauvaise pente lol), et depuis j'ai toujours eu des aquariums...mais pas toujours les moyens financiers pour pouvoir pratiquer "correctement". Je suis comme beaucoup, passée par les phases bricolages (bricolage CO2 artisanal, bricolage galerie avec 25 t5 et T8 sous un capot maison etc…).L’aspect esthétique et les belles plantes ont toujours été une motivation pour moi, mais je pratique l’aquascaping réellement depuis 2 ans, donc depuis que j’ai acheté cette cuve de 650L.
Mon premier aquarium d’eau chaude, un 120L à mes 13 ans, restera un souvenir indélébile. C’était le début d’une belle passion. Je me suis par la suite laissé tenter par la reproduction de Beta splendens, et diverses maintenances de poissons en tout genre, dans des bacs de 120 ou 240l pour la plupart du temps.
 
Peux-tu nous parler du processus créatif qui sous-tend la conception de tes bacs en aquascaping ?
Celui-ci étant mon premier bac aquascaping, je n’ai pas vraiment de  «  processus créatif »à proprement parler. Bien évidemment, le hard scape a été longuement réfléchi, d’abord en dehors du bac, puis dedans où pas mal de choses ont encore été modifiées. Les participants du forum Aquagora m’ont aussi donné de précieux conseils quant à la mise en place du hard.
Je n’ai pas vraiment de vision finale dès la mise en eau, probablement dû au manque d’expérience. Et il faut dire aussi que même si ce bac a énormément changé depuis la mise en eau, il n’est pas voué à être vidé chaque année. Sur un volume pareil, ca nécessite une certaine logistique que je n’ai malheureusement pas en ce moment. Mais il évolue, au fur et à mesure, avec de nouvelles pierres, nouvelles racines, nouvelles plantes…un jour je le viderai probablement pour refaire le setup complet, mais à l’heure actuelle je suis trop amoureuse de mes plantes pour tout recommencer ;-)
 
Peux-tu nous en dire plus sur la partie technique de ton bac ?
C’est un bac de 650l (180X60X60) en verre extra blanc, 15mm et sans renforts. Il est actuellement éclairé par 4 rampes chihiros A serie de 90cm, et une rampe easyled de 150 cm. Il y a une injection de CO2 à environ 3 bulles par seconde via le système Proflora de JBL. Deux filtres JBL cristalprofi E 1901, une pompe doseuse pour l’injection d’engrais de la game easy life. Le sol est un mélange de pouzzolane, ada amazonia, et sable filtration piscine.
Je change actuellement 200l d’eau par semaine, et le temps que j’accorde à la maintenance peut varier en fonction de l’état du bac, la pousse des plantes, les éventuelles algues, les modifications de hardscape…Je peux aussi bien passer 6h dessus la même journée, ou une heure si c’est juste un changement d’eau et une taille rapide. En principe, je mets quand même les bras dedans une fois par semaine…C’est un réel plaisir, c’est mon moment à moi, où je ne pense absolument à rien d’autre, et ça me fait beaucoup de bien.
 
Le CAPA et l’aquascaping s’inscrit dans une tradition de concours. Qu’en penses-tu ?
Le CAPA…c’est un peu une institution dans l’aquascaping  français selon moi  . J’ai toujours attendu avec impatience les résultats de chaque année, et il m’a permis d’apprendre ce qu’était l’aquascaping, avec les gens talentueux qui y participent. J’ai vraiment été ravie d’y participer, et cette première place pour cette première participation me touche tout particulièrement.
 
Le CAPA est donc un concours français. J’entends parfois parler d’école française. Quel est ton point de vue à ce sujet ?
Je pense que l’aquascaping  français a un style bien à lui, mais qui , par le biais de chacun de ses représentants, va  montrer une facette différentes. C’est donc une source d’inspiration très riche, car chacun y va de sa spécialité, avec une approche et une sensibilité très différente.
 
Quel regard portes-tu sur l’aquascaping aujourd’hui ?
C’est une discipline qui est passionnante, et qui passionne de plus en plus. Certains groupes facebook se spécialisent là-dedans, et c’est un lieu très agréable pour apprendre toujours d’avantage. Nous avons la chance que le fleuron de l’aquascaping français y soit actif, c’est une vraie chance. Je pense que la promotion de cette discipline passe par là aussi.
 
Des projets pour 2019 ?
Certains amis me poussent à vider ma cuve pour repartir sur un nouveau projet…Peut être que je vais finir par les écouter pour pouvoir participer à la prochaine édition du CAPA 2019 ;-)
"Seuls ceux qui prennent le risque d'échouer spectaculairement réussiront brillamment (Robert Fitzgerald Kennedy) "

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7792
  • Total j'aime: 59
  • Taliban de l'aquariophilie

Un bac magnifique.  :up: Ce que j'adore dans ce bac, c'est la diversité des couleurs au niveau des plantes, qui tout en étant varié, ne fait pas artificielle.
Par contre ce que j'aime moins, c'est les 3 petites plage de sable blanc un peu trop régulière dans la partie centrale.


Lio

  • Admin.
  • Messages: 1354
  • Total j'aime: 26
Félicitation voisine  :ange: :up:

Buul

  • Messages: 854
  • Total j'aime: 12
 :pint:
Keep on scaping !

Luc_Philou

  • Messages: 469
  • Total j'aime: 7
Tres belle composition et la qualite de la photo est impresionnante. Le fond noir donne une ambiance "journee d'orage", comme si de gros nuages de moussons passaient sur le paysage, que j'aime beaucoup.  Juste un bemol, il aurait fallu retirer tous les equipements (dans le coin au fond a gauche), je ne sais pas si c'etait possible ?? :up: