Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Optimisation éclairage 2  (Lu 16852 fois)

Orcinus_Orca

  • Messages: 236
Tu peux faire une photo de tes projecteurs ? Les flux me semblent très concentrés... Va falloir "investir" dans du lumenarc pour optimiser tout ça
Le SMS est au Français ce que le Rap est à la Musique !!!

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Je viens de monter les 2 x 400w hqi en 14 000K°..
Citation

Quelle référence ? Tu as le spectre ?
J'éclaire avec de l'arcadia 14000 K et c'est loin d'être aussi bleu ...

Pour le sous éclairage, c'est relatif : une partie du flux n'est peut être pas visible par l'oeil humain mais peut être utiliser par les coraux  ;-) Seul l'évolution des coraux pourra le dire.

philippe2

  • Messages: 2424
Tu peux faire une photo de tes projecteurs ? Les flux me semblent très concentrés... Va falloir "investir" dans du lumenarc pour optimiser tout ça

Ouaip.

Optimisé plié sur le genou au pifomètre....

A+,

Philippe.

Hébus

  • Messages: 721
  • Salé powaaaaa!
voilou:



oui, c'est austère, je sais..mais pour 2 mois, ca va le faire  :sifflets:

Niclette; tout dépend de la marque de ton ampoule.. Que ce soit hqi ou t5, la couleur va varier d'une marque a l'autre pour une meme t° donnée..
Regardes en bas de ce lien, le bac d'un ami, en HQI 14 000K° lui aussi. C'est pire que moi.
http://aqua49.com/photos-de-nos-bouts-de-recifs-et-habitants-f37/visites-chez-les-recifalistes-t4912-60.htm

Orca: les luminarc, ce sera pour bien plus tard. Ce n'est pas ma priorité actuelle. D'autant que des nouveaux viennent de sortir..  :sifflets: Pour l'instant, c'est priorité aux pompes de brassages pulsées.

Philippe: Vaudrait mieux que je les achete tout fait..je serais capable de me taillader les veines avec un coton tige  :boulet:


Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Niclette; tout dépend de la marque de ton ampoule..
Citation

C'est bien pour ça que je te demande la marque de la tienne  :-D
Comme je l'ai dit, la mienne est une arcadia 14000K.

Concernant tes spots, ce sont des projo destinés à l'éclairage public donc assez directifs, il est normal d'avoir les cotés du bacs qui semblent peu éclairés.
Pour ceux qui ne veulent pas bricoler, il existe du matériel parfaitement adapté et pas plus cher que ces spots chez les magasins de culture hydroponique :
http://www.cityplantes.com/hydroponique/product/1398/hydroponique_Lampe_400W_DuoBox_MH_HPSodium_reflecteur_luxe.htm

Les réflecteurs sont dispos sans le ballast :
http://www.cityplantes.com/hydroponique/product/152/Reflecteur_martele_de_luxe.htm

Dans un autre registre on trouve dans ces boutiques une alternative à l'HQI pour les bacs de petite taille ( comme celui d'orcinus  ;-) ) à un très bon prix :
http://www.cityplantes.com/hydroponique/product/1512/Lampe_neon_4_x_55_watts.htm
C'est le double de ce qui équipe le redsea par exemple.

philippe2

  • Messages: 2424
voilou:

Orca: les luminarc, ce sera pour bien plus tard. Ce n'est pas ma priorité actuelle. D'autant que des nouveaux viennent de sortir..  :sifflets: Pour l'instant, c'est priorité aux pompes de brassages pulsées.

Philippe: Vaudrait mieux que je les achete tout fait..je serais capable de me taillader les veines avec un coton tige  :boulet:


Salut,

Pour les lumenarc, c'était une boutade de ma part. Nouveaux modèles ??? Encore mieux que mieux ? Joli bac en tous cas.

A+,

Philippe.

Orcinus_Orca

  • Messages: 236
Ouaip.

Optimisé plié sur le genou au pifomètre....

A+,

Philippe.

J'ai pas compris  :??:
Le SMS est au Français ce que le Rap est à la Musique !!!

Marti

  • Messages: 130
Sympa la façon d'attacher les HQI, ca donne une dimension sado maso à ton bac  :rire:


 :jesorsd:
Mon Jardin d'Eden, macrophotographies ==)> http://mkdeo.over-blog.com

Forum photo : Les enfants de Poseidon

Hébus

  • Messages: 721
  • Salé powaaaaa!
On fait avec les moyens du bord.. pas de U accrochés aux hqi, mur en platre pas résistant pour un sou, impossible de mettre une potence derriere sans vider le bac, c'est le seul moyen que j'ai trouver. :-/

C'est pour ca que j'ai un peu hésité de mettre les photos de mon eclairage.

Orcinus_Orca

  • Messages: 236
En regardant la photo : tes projecteurs sont très haut par rapport à la surface et de plus situés au dessus des renforts. Ce qui explique la grosse perte de flux.
Le SMS est au Français ce que le Rap est à la Musique !!!

Hébus

  • Messages: 721
  • Salé powaaaaa!
La hauteur est de 30cm. Est ce trop?

Et pour les renforts, je n'ai malheureusement pas le choix.

philippe2

  • Messages: 2424

Ouaip.

Optimisé plié sur le genou au pifomètre....

A+,

Philippe.
J'ai pas compris  :??:

Salut Orcinus,

Je trouve que personnellement on cède assez facilement à des effets de mode. Et qu'on parle beaucoup sans rien mesurer. En bref, il me faudrait pour être convaincu par ces fameux projos quelques arguments plus solides que des appréciations subjectives. Par exemple, une cartographie des des flux recus au fond du bac, avec une source donnée.
L'alu spéculaire est le top au niveau réflexion. Sûrement un argument supplémentaire pour l'utiliser avec des géométries parfaitement contrôlées pour eviter les "points chauds". Quand on voit le soin apporté à la conception et à la réalisation des optiques automobiles, je reste assez sceptique sur ce que l'on peut faire soi même, malgré le soin apporté à certaines réalisations que j'ai pu voir.

Si le but des lumenarc est de produire une lumière diffuse (si j'ai bien compris), cela est aussi réalisé par les réflecteurs industriels, c'est la raison de l'utilisation de l'alu martelé pour ces projos.

A+,

Philippe.

Orcinus_Orca

  • Messages: 236
Par exemple, une cartographie des des flux recus au fond du bac, avec une source donnée
Citation

Suffit de suivre le lien proposé par Samuel par exemple : http://www.reefkeeping.com/issues/2008-06/review/index.php

Quand on voit le soin apporté à la conception et à la réalisation des optiques automobiles, je reste assez sceptique sur ce que l'on peut faire soi même, malgré le soin apporté à certaines réalisations que j'ai pu voir.
Citation

Je ne parle pas ici de concevoir soi-même un réflecteur. Je parle d'utiliser des plans qui existent sur le net et qui permettent d'optimiser l'usage de ses ampoules HQI. Il n'y a pas besoin de mesurer, la différente est flagrante en comparant avec un réflecteur standard.

Des remarques comme : "Optimisé plié sur le genou au pifomètre...." ne font pas avancer la discussion ni les sujets sur le forum. De plus cela montre que tu n'as même pas fait un Google là dessus...

Tient pour finir, voilà ce qu'on voit quand on regarde un projecteur type lumenarc dont l'ampoule de 150w est allumée :

Le SMS est au Français ce que le Rap est à la Musique !!!

philippe2

  • Messages: 2424


Des remarques comme : "Optimisé plié sur le genou au pifomètre...." ne font pas avancer la discussion ni les sujets sur le forum. De plus cela montre que tu n'as même pas fait un Google là dessus...

Salut,

Merci pour les liens, je regarde cela à tête reposée. Quant à la leçon de morale sur le mec qui n'a même pas cherché sur le ouaibe et qui ne fait pas avancer la question, je peux publier tes propres affirmations péremptoires quand tu veux..



A+,

Philippe.

Edit: orthographe, j'avais oublié un "s".

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Tient pour finir, voilà ce qu'on voit quand on regarde un projecteur type lumenarc dont l'ampoule de 150w est allumée :



Citation

Le problème c'est que le flux n'est pas uniformément réparti comme on peut le voir sur ta photo et qu'il y a clairement des points chauds et des zones moins éclairées.
Personnellement je ne suis pas convaincu par l'utilisation d'alu lisse pour ces projos à cause de celà. De l'alu martelé évite ce genre de phénomènes.

Orcinus_Orca

  • Messages: 236
Sauf que, pour reprendre l'exemple des réflecteurs de voiture, on ne veut pas une lumière diffuse mais renvoyer l'intégralité du flux sur le devant par effet mirroir. Je n'ai jamais vu de réflecteur de phare martelé. En gros au lieu d'avoir une seule parabole au dessus de l'ampoule, on en a douze et les points chauds sont tous concentré au même endroit. Le réflecteur ci-dessus ne fait que 30cm de coté.
Je vous invite si vous en avez la possibilité, à constater avec vos yeux les résultats apportés par ces réflecteurs. Je n'ai pas d'action là dedans. Mais je ne laisserai pas à ce seul spot de 150w le soin d'éclairer mon bac à vocation full SPS si je n'étais pas convaincu qu'il produit l'intensité nécessaire à leur maintenance. On verra par la suite si je me suis trompé ou pas.

@Samuel : désolé pour le hors sujet
Le SMS est au Français ce que le Rap est à la Musique !!!

philippe2

  • Messages: 2424
Sauf que, pour reprendre l'exemple des réflecteurs de voiture, on ne veut pas une lumière diffuse mais renvoyer l'intégralité du flux sur le devant par effet mirroir. Je n'ai jamais vu de réflecteur de phare martelé.
OK, mais justement. C'est parce que l'on cherche une lumière très directionnelle que l'on utilise une surface lisse, associée à une géométrie strictement calculée et réalisée.

En gros au lieu d'avoir une seule parabole au dessus de l'ampoule, on en a douze et les points chauds sont tous concentré au même endroit. Le réflecteur ci-dessus ne fait que 30cm de coté.
Citation
Oui pour les 12 paraboles. Mais pourquoi pas beaucoup plus ? Et sans remettre en cause ta bonne foi etc etc, affirmer qu'avec ce type de réalisation les points chauds sont tous au même endroit (lequel ?), me paraît très osé.
La construction d'un optique à facettes est courante quand justement le rôle est de lisser les points chauds, en quelque sorte en les mutipliant pour réduire l'intensité de chacun. C'est ce qui est fait avec les "LumenBright", avec 24 facettes :


De façon encore plus radicale ici dans une réalisation industrielle, car on est plus dans les compromis artisanaux :


Le martelage des surfaces de réflexion était courant sur les anciens flashs photo, et a la même fonction que la multiplication du nombre de facettes. Il s'agit bien d'éviter la lumière trop directionnelle afin de déboucher les ombres, et d'éviter les points surexposés. Donc finalement, le compromis est et reste quel que soit le type de réflecteur, entre le pourcentage de flux vraiment  utilisés des sources, et la diffusion (dispersion) du flux. C'est d'ailleurs ce qui peut expliquer un certain succès dans l'emploi des T5, qui par nature diffusent.
L'utilisation de sources multiples va dans le même sens. C'est d'ailleurs paradoxal pour moi de tout miser sur une seule lampe et de vouloir disperser ensuite.

Je vous invite si vous en avez la possibilité, à constater avec vos yeux les résultats apportés par ces réflecteurs. Je n'ai pas d'action là dedans. Mais je ne laisserai pas à ce seul spot de 150w le soin d'éclairer mon bac à vocation full SPS si je n'étais pas convaincu qu'il produit l'intensité nécessaire à leur maintenance. On verra par la suite si je me suis trompé ou pas.
Citation
C'est un peu comme souvent en aquario. Moyennant la maîtrise de pas mal de paramètres, il est posssible que cela marche avec un plus ou moins optimum. Et c'est souvent la cause de grands débats entre gens de bonne foi. Si cela marche dans ton bac, ce que je te souhaite et qui me paraît très probable (250W sur un cube de 60cm de côté), tant mieux.
Si cela marchait avec aussi avec 150W, je dirai bravo.

@Samuel : désolé pour le hors sujet
Citation
Moi aussi, en espérant n'avoir pas trop pourri ce topic.

A+,

Philippe.

Kookaburra

  • Messages: 5962
  • Houba, Houba !!!
On ne pourrait pas reprendre les messages qui parlent de "réflecteurs" et faire un topic à part, pour aller plus avant dans la discussion ? (fort intéressante au passage  :up: Et qui n'intèresse pas que les "salés"  :*ll*:)  ;-)

philippe2

  • Messages: 2424
On ne pourrait pas reprendre les messages qui parlent de "réflecteurs" et faire un topic à part, pour aller plus avant dans la discussion ? (fort intéressante au passage  :up: Et qui n'intèresse pas que les "salés"  :*ll*:)  ;-)
Salut Kooka,

Proposition qui me va bien, il s'agit d'une discussion généraliste. Si Orcinus est d'accord et s'il est techniquement possible de transférer les posts les plus "utiles" dans un nouveau sujet que tu peux ouvrir. Et cela permettra à ce topic de retrouver sa zénitude en envoyant au poubellarium quelques échanges.....

A+,

Philippe.

philippe2

  • Messages: 2424
Salut,

J’avoue que cette discussion amorcée sur les mérites de tel ou tel réflecteur m’a pas mal fait gamberger (techniquement, pas « moralement », désolé). Donc, après quelques recherches sur le ouaibe ou le meilleur côtoie le pire, j’ai trouvé une série d’excellents articles disponibles sur www.advancedaquarist.com que les plus chevronnés d’entre nous connaissent (forcément). Le navigateur sur le site étant un peu « abscon » pour moi, et si c’est aussi le cas pour vous, je vous incite à vous connecter sur cette page Google : http://www.google.fr/search?sourceid=navclient&aq=t&hl=fr&ie=UTF-8&rls=GFRD,GFRD:2008-14,GFRD:fr&q=ANALYZING+REFLECTORS%3a+PART


Donc, articles très intéressants, avec des mesures sérieuses. Les auteurs ont effectués une série de mesures (matrice de 13x13 => 169 mesures pour chaque cas), et ceci à plusieurs hauteurs, celles-ci représentant la hauteur au dessus du niveau du bac, pour les premiers articles. Le volet V donnant des résultats in situ dans les bacs de plusieurs aquariophiles.
Pour les unités employées, les longueurs sont en pouces.
Donc les hauteurs sont de 6, 9 et 12 pouces soit respectivement en mm 152,4 - 228,6 et 304,8 (le pied…).
La surface sur laquelle et qui simule le niveau d’eau est un carré de 36 pouces de côté, soit 914,4mm. L’axe de référence XYZ est centré sur ce carré, d’où les coordonnées cartésiennes des points de mesure en +/- 18 pouces, soit +/- 457,2 mm. Chaque point de mesure est situé à l’intersection de lignes parallèles suivant les axes X et  Y, au pas de 3 pouces, soit 76,2 mm.
Pour le flux lumineux, l’auteur parle en « PAR », Photosynthetic Available Radiation, exprimée en µmoles de photons /m²/s. Rien d’extraordinaire en fait, cette unité étant d’un usage assez courant en biologie. Cette notion de PAR étant liée à celle du spectre des lampes, les auteurs ont eu la sagesse d’adimensionner la mesure, par l’expression de la quantité en % relatif du flux maxi mesuré en publiant un diagramme correspondant pour chaque cas. Pas vraiment possible de convertit ces PAR en lumen, ou en W/m², mais en faisant abstraction de légères modification du spectre au niveau du réflecteur, il est honnêtement possible de regarder ces diagrammes en raisonnant en % relatifs des unités qui vous conviennent.

Point important. Ces diagrammes ne sont que les valeurs projetées sur le plan de mesure des intensités lumineuses. Il ne s’agit donc pas à proprement parler de la forme du faisceau, même si cela peut y faire penser. Pour info, à l’échelle d’un bac, les mêmes mesures effectuées en lumière solaire donnerait un diagramme 3D en forme de parallélépipède de hauteur constante. 

Je me suis permis de pomper et de publier ici deux diagrammes assez « significatifs ». Le premier étant celui des fameux « lumenarc », le deuxième étant celui mesuré avec comme réflecteur une simple plaque carrée de 304,8mm de côté, peinte ne blanc mat.

Voici les diagrammes en question :

Lumenarc :

Plaque peinte en blanc :


En toute rigueur, et pour avoir balayé les résultats publiés, rien ne va. Le gradient de variation du flux est énorme pour tous les systèmes mesurés. Rien ne va « en théorie », mais finalement cela ne se passe pas si mal dans les bacs => la nature est tolérante, CQFD.
Bien sûr, pour cet aspect de lumière directionnelle, avec un point central de forte intensité lumineuse, cela aura fait réagir les photographes du site. Bon sang mais c’est bien sûr, cela est du à l’éclairage en direct par la lampe, qui à tendance à gommer tous les effets des réflecteurs plus ou moins savamment calculés.  Oui, la solution de l’éclairage indirect est couramment employée en photo, et là aussi, cela a pas mal gambergé sur les réflecteurs. Voir un grand classique sur cette photo :


Et sur ce site :
http://super.nova.org/DPR/DIY01/


Donc voili voilou.

Je vous laisse à vos réflexions métaphysiques.

;-)

A+,

Philippe.

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Concernant l'éclairage indirect, il y a ce petit accessoire :
http://www.cityplantes.com/hydroponique/product/1304/Eclateur_Diffuseur-HPS-medium-Adjust-a-Wings.htm




Faire un essai m'a traversé l'esprit il y a quelques mois mais le prix m'a rebuté ...


philippe2

  • Messages: 2424
Bien vu Niclette.

Beau concept, mais est ce nécessaire ?

A+,

Philippe.


philippe2

  • Messages: 2424
Salut Niclette,

En guise de "up" sur ce topic, qu'est ce qui t'a retenu sur cette solution assez séduisante ? Tu évoques le prix, ok, ok. Mais finalement, si tu considères ne pas devoir y passer, cela signifie t'il que les solutions plus basiques sont finalement suffisament satisfaisantes ?

A+;

Philippe.

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Mon bac est un peu spécifique : il fait 120 de long et 80 de large.
Il est éclairé par un seul HQI 400 W ( je l'ai racheté d'occas comme ça, j'aurais préféré 2x250W pour une telle taille)
J'ai donc un éclairage un peu faible sur les cotés et ce gadget m'aurait permis de mieux répartir la lumière. Mais après réflexion ( c'est cas de le dire  :*ll*: ) avoir un éclairage fort au centre et faible sur les cotés est intéressant pour les coraux : cela me permet d'avoir une plus grande variété d'éclairage avec des endroits très éclairés pour les coraux exigeant et il y a toujours des candidats pour les cotés moins éclairés. Cela me permet même d'avoir pour 2 boutures issues du même pied des couleurs différentes : une acropora est beige à pointes roses sous éclairage puissant et devient marron à pointes violettes sur les cotés où l'éclairage est plus faible.

Je me contente donc de mon éclairage irrégulier pour l'instant  ;-)

SniperLk

  • Messages: 2351
J'ai du mal à comprendre comme ce truc peut réfléchir 97% de la lumière alors que la moitié de la surface est ajourée  :??: Le but de ce genre de produit n'est pas plutôt d'avoir un compromis entre la lumière réfléchi et l'évacuation de la chaleur (d'ailleurs je crois qu'on appelle ça un heat spreader) ??  :??:

Sinon super article Philippe, je t'avoue que j'avais pas tout compris à ton post à la première lecture, mais après lecture de l'article ça va mieux :). Ce qu'il faut dire quand même, c'est que même si rien n'est parfait comme tu le dis, le Lumen Arc est parmi les réflecteur testés celui qui réparti la lumière de la façon la plus homogène. C'est aussi le second réflecteur reflétant le plus la lumière en un point. Autre chose intéressant, avec certains réflecteurs on observe la présence d'une zone d'ombre centrée sur le réflecteur(et la lampe si celle-ci est placée au centre du réflecteur).

Enfin on remarque que le réflecteur "couche de peinture blanche" restitue en moyenne 40% de lumière en moins que le lumenarc, par contre il diffuse mieux la lumière (la zone éclairée est plus grande).

philippe2

  • Messages: 2424
Salut,

Sniperk, ce qu'a présenté Niclette n'est qu'une partie d'un luminaire comme ceci :


Le rôle de ce spreader étant d'atténuer fortement le passage de la lumière en direct de la lampe vers le bas, en renvoyant le reste vers un réflecteur "en aile de mouette".

A+,

Philippe.

Mang

  • Messages: 219
Mon bac est un peu spécifique : il fait 120 de long et 80 de large.

HS: aurais-tu des photos de ton bac ou un lien vers celles-ci? :merci:

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Pas de photos récentes, mon (vieux) numérique ne permet pas grand chose de valable ...
Je tenterai à l'occasion de faire une ou 2 photos  ;-)

Kookaburra

  • Messages: 5962
  • Houba, Houba !!!
Le rôle de ce spreader étant d'atténuer fortement le passage de la lumière en direct de la lampe vers le bas, en renvoyant le reste vers un réflecteur "en aile de mouette".

En théorie, cela doit faire baisser les calories arrivants sur le bac, mais aussi le nombre de Lumens, non ?

Mang

  • Messages: 219
Je tenterai à l'occasion de faire une ou 2 photos  ;-)
:merci:

philippe2

  • Messages: 2424
En théorie, cela doit faire baisser les calories arrivants sur le bac, mais aussi le nombre de Lumens, non ?
Salut Kooka,

Oui et non. Cela doit diminuer le pic d'intensité de radiation (lumineuse en lumens, PAR en *mol/m²/s, ou en énergie totale (dont infra rouges)en Joules/m²/s => W/m²), certes. Mais compte tenu que ce réflecteur primaire a un haut rendement, c'est à dire que ce qui y est refleté est renvoyé en quasi totalité au reflecteur principal en "aile de mouette", la chute de rendement doit être tres minime. Y compris d'ailleurs pour les infra rouge.

A+,

Philippe.

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Y compris d'ailleurs pour les infra rouge.
Citation

Tout à fait, le but n'est d'ailleurs pas d'éliminer la chaleur (qui est bénéfique pour le type de culture de la clientèle de ce genre de magasin) mais d'éviter un point chaud juste sous l'ampoule qui grille les feuilles de canabis ciboulette et basilic.
La chaleur est juste répartie de manière plus uniforme, comme la lumière.

Je vais regarder si je ne trouve pas un petit bout d'aluminium ou d'inox pour essayer quelquechose de similaire, comme j'ai une vitre sous l'HQI il serait facile de le mettre en place sans le système d'accroche.

Kookaburra

  • Messages: 5962
  • Houba, Houba !!!
Merci pour vos précisions, je n'avais pas bien perçu le but réel de cet appareil. ;)

Par contre, le réflecteur en "aile de mouette" va forcément induire plus de pertes de Lumens que si la lumière partait en direct depuis l'ampoule, c'est dommage, non ?

Je vais regarder si je ne trouve pas un petit bout d'aluminium ou d'inox pour essayer quelquechose de similaire, comme j'ai une vitre sous l'HQI il serait facile de le mettre en place sans le système d'accroche.
Citation

Pas bête ça, j'essayerais aussi à l'occas (quand j'aurais de meilleurs réflecteurs !  :xx:)

philippe2

  • Messages: 2424
Par contre, le réflecteur en "aile de mouette" va forcément induire plus de pertes de Lumens que si la lumière partait en direct depuis l'ampoule, c'est dommage, non ?
Salut,

Oui, forcément. Mais il s'agit (ou s'agirait) de savoir ce qui est le plus important parmi tout cela :

1/La quantité globale reçue par le bac ? Oui si on raisonne seulement en terme énergétique. La multiplication des surfaces réfléchissantes, spreader + réflecteur, au lieu de réflecteur seul, va dans le mauvais sens. Mais de combien je ne saurai dire.

2/La valeur de crête (maximum) du flux reçu ? Cela dépend. pour continuer à parler en PAR, je recite Sanjay Joshi, voir Ici :
http://www.advancedaquarist.com/2005/8/aafeature

.................the incident sun light over a Polynesian reef between the wavelengths of 400-700nm, the visible range and the range used to compute the PAR or Photosynthetic Photon Flux Density (data courtesy of S. Maritorena). The incident PPFD around noon for sunny days was typically around 2300 umoles/m2/s (500 watts/m2) in the summer and around 1600 umoles/m2/s (340 Watts/m2) in winter. The day length varied from 11-13 hours, with daily incident energy in the PAR range for clear skies increasing from 8.15 to 13.5 MJ/m2 between winter and summer.
Citation
Si on regarde les choses "au premier" degré, la valeur de crête "hivernale", de 1600 µmoles/m2/s est déjà assez difficile à atteindre comme cela, voire impossible en éclairage artificiel. Donc, avec cette lecture des chiffres, tout ce qui pourrait faire chuter cette valeur maximale devrait être banni, donc exit le spreader, et vive l'éclairage direct.
Le problème étant que cette valeur d'éclairement maxi comparble au maxi solaire n'interesse qu'une petite surface avec tous les réflecteurs classiques, où la lampe éclaire directement et crée en fait un point chaud, y compris avec le Lumenarc,
.

3/ La répartition ? C'est à dire finalement les valeurs minimales de flux dans les zones les moins éclairées ? C'est sûrement vrai. On sait tous en pratique, avec certaines plantes qu'en deça d'un certain éclairage, ce n'est même pas la peine d'essayer. Et cela est aussi (plus ?) vrai pour les coraux, d'après mes lectures. Augmenter cette valeur de minimum d'éclairement est le but des réflecteurs (=> répartition). Comme de toutes façons, la lumière qui va vers le haut est définitivement perdue, autant la renvoyer vers le bac.

Pour une valeur de crête de 1300 à 1400 µmoles/m2/s, le plus basique (plaque peinte en blanc mat) donne un éclairement de 900 à 1000 µmoles/m2/s sur un cercle de diamètre 9" (~228mm) à une distance de 6" (~150mm) de la source avec une lampe Ushio de 400W.


Pour une valeur de crête légèrement supérieure, 1500 à 1600 µmoles/m2/s, le "must" des réflecteurs, c'est à dire le Lumenarc, donne un éclairement de 900 à 1000 µmoles/m2/s sur un carré de 12" (~300mm) de côté, à 9" (~228mm) de la source, qui est la même lampe de 400W.


La différence existe, bien sûr en faveur du Lumenarc. Mais la répartion suit les mêmes lois, "grosso modo". Les vues 3D ci dessus démontrent assez bien les limites du concept de l'éclairage direct. On ne peut échapper au point chaud créé par la lampe.

Pour remédier à cela, l'idée du réflecteur primaire devant la lampe n'est pas une nouveauté. Le spreader sous un réflecteur de type "Adjust a Wings" semblerait assez bien correspondre à une réparition optimale, comme les éclairages indirects avec réflecteur "parapluie" utilisés en photo. Pour être vraiment convaincu de cela, il faudrait des mesures du même type que celles faites par S. Joshi, Mais je n'ai encore rien trouvé là dessus, y compris chez les cultivateurs en fines herbes......

A+,

Philippe.



Kookaburra

  • Messages: 5962
  • Houba, Houba !!!
Donc pour vraiment "optimiser" les sources d'éclairage par HQI (et en imaginant des "pertes" avec les "répartiteurs"), il suffirait d'augmenter un peu la puissance des HQI tout en installant des répartiteurs => et donc de réellement profiter d'un éclairage à la fois intense et bien réparti ...

Dans le cas de nos bacs, faudra faire 2*250 W + répartiteurs à la place de "2*150 W sans rien" ... Ce serait sympa (on nous prendrait pour des malades par contre, avec 500 W sur 250 L de flotte  :peur:) ;)