Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Le brassage en eau douce et en bac planté  (Lu 210442 fois)

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
Pour le brassage voici comment la circulation d'eau est organisée dans mon bac:


Ce n'est pas un shéma universel qui marcherait dans tous les bacs. Les choses se passent comme le dit pH, et chaque bac est un cas particulier. Pour l'utilisation des filtres comme pompe de circulation (brassage), ce n'est pas forcément le top. Le débit chute assez vite avec la présence des masses filtrantes, et encore plus quand les tuyaux se couvrent de dépôts à l'interieur (je suis en plein dedans, il va falloir que je nettoye tous les tubes de mon bac ou que je les change).
C'est un peu pareil pour les cannes percées, AMHA. Leur utilisation fait penser que ça brasse, à cause de la vitesse en sortie, mais en fait cela fait chuter le débit global, à cause de la résistance à l'écoulement de ce type de rejet. Il faut donc reserver l'utilisation de ce type de cannes à des cas spécifiques, comme des massifs denses par exemple. Pour info, la canne percée que j'ai dans mon bac n'est pas bouchée à son extremité, justement pour éviter de brider le débit de la pompe qui l'alimente.

Pour les débits, il faut compter entre 5 et 10 fois le volume du bac en débit théorique pour parler de brassage. Sinon, pour essayer de voir comment ça marche dans un bac, c'est comme le dit Uttoshii (salut Nico :-D), il suffit de "pister" les paillettes pendant les distributions de nourriture.

Dawei

  • Messages: 42
merci philippe pour ton schema,

et bien je trouve que ta config est pratiquement la meme que la mienne, hormis que tu utilise 3 pompes. le coin gauche de mon bac est similaire avec la canne percee et la crepine, le coin droit a une petite difference car j ai une apiration haute et basse sur la decante.
Apres plusieurs heures d essais (je commence a devenir un peu chevre  :-D) mais je pense que c est bel et bien la meilleure config pour mon bac, du moins pour le brassage. Le probleme c'est que le rejet de la canne percee est tout de meme suffisamment puissant pour incliner mes plantes et c'est pas tres beau visuellement. Ma canne percee est bouchee a son extremite, peut etre que je devrais faire comme toi mais dans ces cas la, le debit va etre encore plus fort et les plantes vont voler.
D ailleurs d apres ta config, le coin gauche de ton bac semble regrouper les 3 flux donc ca doit etre assez violent? Tu n a pas de probleme pour les plantes avec un tel debit?
Sinon une petite experience, j avais stopper le filtre externe pendant 24h car je commencais a devenir fou de pas trouver la bonne config et ce matin j ai encore plus d'algues filamenteuses que d'habitude, ma conclusion est qu il faut imperativement un brassage suffisant dans le bac sinon les algues en profitent...
j vais surement poster un message a ce propos tres bientot car je m en sors pas avec ces filamenteuses et pourtant mon bac a 3 mois et les parametres semble correct. ;-(

Merci encore pour votre aide, ca me redonne du courage et je baisserais pas les bras!
Bac Rio 180

PH : 6.5/ KH : 2 / GH : 3 / No2 : 0 / No3 : 12,5 / Fe : 0.1 / PO4 : 0,2

11 Tetra pristella maxillaris / 7 Tetra Rosy / 5 corydoras panda / 3 otocinclus / 1 couple apisto agassizii

pH

  • Messages: 23
Bonjour,

Philippe2 souligne là les limites des filtres extérieurs (mais il faut filtrer de toute façon, n'est-ce pas ?), le débit...
L'encrassement des masses filtrantes et, plus encore, les dépôts organiques et bactériens dans la tuyauterie, amènent une baisse de charge importante.
La solution, c'est l'emploi bi-mensuel d'un goupillon monté sur un fil souple, Eheim ou fabrication maison avec un simple fil de fer replié à une extrémité sur un petit cube de mousse.
Les cannes percées provoquent elles aussi une baisse de cahrge et des flux cisaillants.

pH

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
Bonjour Dawei

En fait, j'ai rajouté une pompe depuis que j'ai fait ce schéma. Il s'agit d'une petite pompe immergée, sur la vitre gauche, en haut et vers l'avant du bac. Débit 300L/h. Elle refoule vers la droite. L'idée est de créer une rotation globale de la masse d'eau, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre vue de dessus dans le cas présent. C'était necessaire vu la masse de végétation qu'il y a dans le bac.
Pour la canne non bouchée, essayes pour voir, ça ne coûte rien. La canne installée à gauche de mon bac a un diamètre interieur de 2cm, ce qui paraît bien, la vitesse à la sortie ne provoque pas de courant trop rapide.

Pour tes filamenteuses, et sans être sûr de rien, je trouve ton taux de NO3 un peu élevé (mais ce n'est qu'un très modeste avis).

bonjour pH.

OK pour l'emploi du goupillon, mais avec 2 filtres exterieurs plus une pompe de brassage, il doit y avoir une petite dizaine de mètres de tuyaux dans mon installation, pas très accessibles :diable:. D'ou l'idée d'utiliser des pompes immergées dédiées au brassage. Pour la population bactérienne dans ces tuyaux, elles ont peut être un rôle dans la clarté de l'eau, cette gelée semble un piège pour les microparticules qui sont en suspension dans l'eau (enfin, c'est une hypothèse de ma part). Dommage que ça finisse par se boucher.
Bien d'accord avec ta remarque sur les cannes percées. Il suffit de lorgner un peu du côté récifal pour se rendre compte que les vraies pompes de brassage débitent sur une section importante, pour éviter l'effet cisaillant.

Dawei

  • Messages: 42
Bonjour,

alors concernant le placement des rejets je crois avoir trouver la solution grace a vos schema, les plantes s abaissent moins et l eau a l air de mieux circulee, comme toi, en sens inverse des aiguilles d une montre.

Concernant les algues, je vais de ce pas poster un message dans la rubrique algues en esperant vous y retrouver et me sauver a nouveau ;-) :oui:
Bac Rio 180

PH : 6.5/ KH : 2 / GH : 3 / No2 : 0 / No3 : 12,5 / Fe : 0.1 / PO4 : 0,2

11 Tetra pristella maxillaris / 7 Tetra Rosy / 5 corydoras panda / 3 otocinclus / 1 couple apisto agassizii

brust

  • Capa
  • Messages: 6516
  • Le C02,on en veut........
en sens inverse des aiguilles d une montre.
Citation
Bonjour a tous.N'est ce pas anti-naturel de brasser un bac avec un courant "sens anti-horaire" :??:,regardons le tourbillon d'eau lorsque l'on débouche notre baignoire,il est impossible de le faire tourbillonné dans le sens inverse...Après plusieurs tentatives, il "retourne" dans le sens horaire.
 :-D c'est juste une remarque qui m'a interpellé.
   amicalement,Brust.
Des plantes...oui !!!  ...mais pas en infusion!
coef CAF:6     ouf

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
Bonjour a tous.N'est ce pas anti-naturel de brasser un bac avec un courant "sens anti-horaire" :??:,regardons le tourbillon d'eau lorsque l'on débouche notre baignoire,il est impossible de le faire tourbillonné dans le sens inverse...Après plusieurs tentatives, il "retourne" dans le sens horaire.
 :-D c'est juste une remarque qui m'a interpellé.
   amicalement,Brust.

Héhé, effet de la force de Coriolis. Exactement inverse dans l'hémisphère sud, ça dépend du biotope que tu as choisi :boulet:

brust

  • Capa
  • Messages: 6516
  • Le C02,on en veut........
1) Contrairement à une croyance populaire, la force de Coriolis due à la rotation du globe terrestre est trop faible pour avoir le temps d'influer le sens de rotation de l'écoulement de l'eau dans un lavabo qui se vide. Comme l'ont montré Arsher Shapiro et Lloyd Trefethen[2], pour percevoir une telle influence, il est nécessaire d'observer une masse d'eau stabilisée dans un très grand bassin circulaire (d'un diamètre de l'ordre d'au moins plusieurs dizaines de kilomètres pour un effet en centimètres). Dans le siphon d'un lavabo, le sens de rotation de l'eau est dû à la géométrie du lavabo et aux microcourants d'eau créés lors de son remplissage (ou lors d'une agitation de l'eau).

    Pour calculer l'accélération de Coriolis, a , on utilise cette relation :

        a = 2 \omega \cdot v \cdot \sin(\phi)

Avec :

            \omega \, : vitesse angulaire du pivotement sidéral de la Terre. Prenons \omega = \frac{2\pi}{86164}\ rad \cdot s^{-1}

            v \, : Vitesse de l'eau en mouvement. Prenons v = 1 \ m \cdot s^{-1}

            \phi \, : Latitude du lieu considéré. Prenons \phi \approx 60

            Application numérique : a = \frac{4\pi\cdot\sin(60)}{86164} \approx 0,0001 \ m \cdot s^{-2}

    Soit 100 000 fois moins que l'accélération due à la pesanteur (g=9,81 \ m \cdot s^{-2}). Donc le bassin se vide bien avant que la déviation due à Coriolis se fasse sentir
Citation
Ohlala :fou:...effectivement,ma remarque à été fondé sur des"on dits".
Merci philippe pour ce complément d'information ;-).
Des plantes...oui !!!  ...mais pas en infusion!
coef CAF:6     ouf

Kookaburra

  • Messages: 5961
  • Houba, Houba !!!
Ohlala :fou:...effectivement,ma remarque à été fondé sur des"on dits".
Merci philippe pour ce complément d'information ;-).

Ha les croyances populaires ...
Encore un mythe qui tombe  :cry:

JAy

  • Messages: 78
Bonjour a tous.N'est ce pas anti-naturel de brasser un bac avec un courant "sens anti-horaire" ,regardons le tourbillon d'eau lorsque l'on débouche notre baignoire,il est impossible de le faire tourbillonné dans le sens inverse...Après plusieurs tentatives, il "retourne" dans le sens horaire.
Citation

Tu as deja vu une riviere avec l'eau qui tourne ?

Si c'est le cas c'est un syphon qui donne dans une grotte sous-terraine et de toute" facon le courant est trop fort pour avoir qqchose qui y vive.

Bite my shiny metal ass !

Little

  • Messages: 1104
le courant est trop fort pour avoir qqchose qui y vive.
En parlant de courant justement:

Encore une autre idée reçue qui tombe?  :ange:

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
Merci, Little pour avoir remis ce lien. pour ceux qui ont un réseau ou un PC qui rament un peu, ça vaut vraiment le coup de patienter un peu.

Pour le bénéfice que peuvent tirer des plantes du brassage, cela a déjà été démontré à plusieurs reprises.
Voici la traduction partielle de l'article coécrit en 2002 par Mark N.Crossley, William C. Dennison, Richard R. Williams et Alan H. Wearing:

-Résumé

 Une expérience sur le long terme a été conduite pour comparer les effets sur la croissance d'une eau courante et d'une eau calme, et la relation entre la circulation de l'eau et les nutriments sur Aponogeton elongatus, une macrophyte (plante supérieure, ndt) aquatique submergée. Ces plantes ont poussé pendant 23 semaines avec 3 niveaux de fertilisation (0-0.5-1g d'engrais "Osmocote plus" par pot), en aquarium contenant de l'eau brassée ou non brassée. Les plantes fertilisées poussaient bien mieux que les non fertilisées. Le niveau de fertilisation le plus élevé a produit des feuilles 29% plus larges et un poids sec plus haut de 58% dans l'eau brassée. L'eau brassée a augmenté la surface des feuilles de 40% et la dimension de la tige de 81%, mais seulement avec le niveau le plus élevé de fertilisation. Ces résultats font penser que ces plantes dépendent de leur racines pour l'assimilation des minéraux, plus que de l'eau libre, et que la limitation la plus importante de la croissance en eau calme est la disponibilité en carbones inorganiques dissous (DIC, CO2 et H2CO3, ndt). Ce sont les effets combinés de la disponibilité en nutriments et du brassage qui ont produit les effets les plus forts sur la croissance des plantes, leur morphologie et composition. Cette étude a apporté quelques explications sur les observations faites par d'autres que les plantes poussent mieux dans les ruisseaux ou les rivières avec des eaux courantes en permanence.

A cause du copyright, je ne pas en publier plus, le reste de l'étude est consacré au mode opératoire et aux mesures.

Un autre extrait, pris dans Ecology of the planted aquarium, de Diana Walstad:


Il est clair que toutes les plantes ne réagissent pas de la même façon au brassage, mais même pour créer un courant de quelques centimètres par seconde partout dans un bac, il faut "s'en occuper" comme on dit, avec un débit horaire de 5 à 10 fois le volume du bac pour l'ensemble des pompes et filtres.

A+


PEPEJUL

  • Messages: 4182
  • PEPE
superbe vidéo....

juste un petit mot sur Coriolis si vous me permettez...

Mode Prof ON :

En fait ce n'est pas une force à proprement parler mais un effet dû à la rotation de la terre sur des objets en mouvement (composante nord-sud)...  Si cet effet est visible sur des énormes masses d'air (anticyclone / dépression tournant en sens inverse) il est négligeable sur la quantité d'eau d'une baignoire ou d'un lavabo ! Surtout que la composante nord-sud du déplacement de l'eau dans le siphon est infime !

J'ai fait l'expérience chez moi, sur un lavabo dont l'eau est immobilisée (plein) au préalable, j'ai environ 50% de rotation horaire seulement ( 12 sur 20)...

 J'ai remarqué par contre qu'en utilisation "normale" l'eau se vidait le plus souvent en tournant à droite... j'ai bien analysé a situation et j'ai émis comme hypothèse (démarche scientifique hypothéticodéductive) que le mouvement de mes mains influençait la rotation de l'eau dans le lavabo... (je suis droitier)

J'ai donc réalisé l'expérience avec l'eau immobile, avec le résultat que l'on sait.

J'en déduis donc que mon hypothèse est valable (en tout cas pour moi)... Le fait d'être gaucher permet peut-etre d'obtenr l'effet contraire ?)

Autre observation qui confirme ma théorie : Je suis allé en Australie (Melbourne, hémisphère sud) et j'ai constaté le même sens de rotation qu'à Marseille...

En plus comment font les gens à l'équateur ?  :-D


Conclusion : L'effet Coriolis n'est pas perceptible sur les lavabos et baignoires... alors son rôle dans un aquarium (surtout que le déplacement nord-sud dans un aquarium reste assez faible....) doit être équivalent à uriner dans un violoncelle.... si je puis me permettre...

MODE PROF OFF




Kookaburra

  • Messages: 5961
  • Houba, Houba !!!
En plus comment font les gens à l'équateur ?  :-D
Conclusion : L'effet Coriolis n'est pas perceptible sur les lavabos et baignoires... alors son rôle dans un aquarium (surtout que le déplacement nord-sud dans un aquarium reste assez faible....) doit être équivalent à uriner dans un violoncelle.... si je puis me permettre...

Uns simple question :

Je suis allé en voyages au Kenya, qui est traversé par l'équateur ... Et sur cette démarcation invisible, des petits malins font des démonstrations de cette "force" ... 20 m vers le Nord, 20 m vers le Sud, et sur l'équateur, avec à chaque fois un sens de rotation qui correspond à ce qu'on en attends d'aprés Coriolis ...

Mais comment ils font pour nous faire croire que ca marche alors ? Parce que promis, ca marchait à tous les coups, et c'est impressionnant !!! Même si on connait le "pourquoi du comment" (qui est faux justement)  :fou:

PEPEJUL

  • Messages: 4182
  • PEPE
un simple mouvement initial discret suffit à déterminer le sens de rotation...

Il y a plein de gens qui parient sur le bonneteau aussi.... la bille n'est JAMAIS là où on croit.... il y en a même qui croient qu'on peut "transmettre de vibrations à des atomes" alors....   :-D

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
un simple mouvement initial discret suffit à déterminer le sens de rotation...

Il y a plein de gens qui parient sur le bonneteau aussi.... la bille n'est JAMAIS là où on croit.... il y en a même qui croient qu'on peut "transmettre de vibrations à des atomes" alors....   :-D
+1, PEPEJUL. Et puis l'Afrique a ses mystères.......

Kookaburra

  • Messages: 5961
  • Houba, Houba !!!
+1, PEPEJUL. Et puis l'Afrique a ses mystères.......

Je vous crois, mais à voir sur place, en plein milieu de la savane africaine (berceau de l'humanité quand même ^^), c'est assez bluffant  :ooo:

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
La démo la plus propre des effets de cette "force de Coriolis" qui effectivement n'est pas une force se fait avec un pendule de Foucault comme celui du Musée des Arts et Métiers:



Kookaburra

  • Messages: 5961
  • Houba, Houba !!!
Force de Coriolis :







C'est pourtant simple, non ? :fou: :fou: :fou:

 :-D

PEPEJUL

  • Messages: 4182
  • PEPE
Effet Coriolis s'il te plait.....  :-D :-D :-D

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
Effet Coriolis s'il te plait.....  :-D :-D :-D

Oui, Pepejul, ou alors force fictive, comme c'est simplement décrit ci dessous:
En mécanique newtonienne, on qualifie la force de Coriolis de force fictive, ou inertielle, en vertu du fait qu'elle n'existe que parce que l'observateur se trouve dans un référentiel en rotation alors qu'aucune force ne s'exerce pour un observateur au repos ou en mouvement rectiligne uniforme (dit repère galiléen).
Citation

Est ce acceptable? :sifflets:

Edit: c'est plus facile à comprendre avec cette animation:


PEPEJUL

  • Messages: 4182
  • PEPE
mouais.... on va l'accepter... l'animation est super ! (elle a mis du temps à démarrer, je me suis dit : "tu parles come ça explique rien son truc !" :-D :-D :-D)

jarjar

  • Messages: 2807
J'ai fait un sondage dans mon bacs.
J'ai demandé à mes poissons si ils avaient une préférence pour le sens du courent et, devinez le résultat?
Ils s'en foutent tous royalement, du moment qu'ils aient à manger. :fou:
Pas la tête  :peur:
Certains font de la photo et d'autres qui les impriment.
Nikon ne font pas d'imprimantes...
http://ecodesignbysg.spaces.live.com/

Yzy

  • Messages: 581
Uns simple question :

Je suis allé en voyages au Kenya, qui est traversé par l'équateur ... Et sur cette démarcation invisible, des petits malins font des démonstrations de cette "force" ... 20 m vers le Nord, 20 m vers le Sud, et sur l'équateur, avec à chaque fois un sens de rotation qui correspond à ce qu'on en attends d'aprés Coriolis ...

Mais comment ils font pour nous faire croire que ca marche alors ? Parce que promis, ca marchait à tous les coups, et c'est impressionnant !!! Même si on connait le "pourquoi du comment" (qui est faux justement)  :fou:

dans le genre "trucs qui tourne impressionnants" je vous recommande le bozo-bozo, si vous ne connaissez déja:
http://www.bozo-bozo.com/

Anthon

  • Messages: 346
Physiquement l'intérêt du brassage en bac planté est bien d'apporter les nutriments.

Dans le bac les courants de circulation ne sont pas du tout homogènes. Loin des plantes (et des obstacles) on peut considérer que la "vitesse moyenne" de l'eau est proche du débit de circulation divisé par la section du bac. Par contre au contact des plantes (et des obstacles) la vitesse de l'eau est nulle.
Au voisinage de ces obstacles il y a une zone qu'on appelle couche limite épaisse de quelques dizièmes de mm et dans laquelle la vitesse varie progressivement de 0 à la vitesse "moyenne".

Dans l'eau les nutriments peuvent être déplacés de 2 façons principales : soit l'eau déplace les nutriments (convection) soit les nutriments se déplacent dans l'eau (diffusion).

On comprend bien que la convection dépend directement de la vitesse de l'eau. Plus il y aura de vitesse de circulation (en brassant fort) et plus cette convection sera efficace pour apporter des nutriments partout dans le bac (loin des obstacles).

Par contre dans la couche limite où la vitesse est limitée, les nutriments se déplaceront principalement par diffusion. Cette diffusion est directement proportionnelle au "gradient de concentration" dans la couche. Ce gradient dépedant lui même de la concentration hors de la couche limite et de l'épaisseur de cette couche.

Dans un bac normalement brassé c'est ce phénomène de diffusion qui va limiter l'apport des nutriments.

Autrement dit pour apporter au plus vite (et donc éviter les carences), le principal moyen est d'augmenter la diffusion.

Pour celà 2 possibilités :
- augmenter les concentrations des nutriments hors de la couche limite (en mettant plus d'engrais liquide, plus de CO2)
- diminuer l'épaisseur de la couche limite.

Hors cette épaisseur de couche limite est directement liée à la vitesse de circulation hors de la couche limite. Plus la circulation sera importante et moins la couche limite sera épaisse.

EDIT : petit pb de connect en cours de rédaction du message  :grr: :grr:
Recherche nourriture vivante : cf. ici

Kookaburra

  • Messages: 5961
  • Houba, Houba !!!
Hors cette épaisseur de couche limite est directement liée à la vitesse de circulation hors de la couche limite. Plus la circulation sera importante et moins la couche limite sera épaisse.

Moralité : faut brasser très fort  :-D

Anthon

  • Messages: 346
Moralité : faut brasser très fort  :-D

Oui et non (ce serait trop simple sinon  :roll: :roll:) car à partir d'une certaine vitesse (quand on approche du régime turbulent) l'épaisseur de la couche ne va plus varier beaucoup). De plus comme indiqué par philippe, à partir d'une certaine vitesse, un "stress" se produirait sur la plante, stress qui réduit la croissance des plantes (j'avoue être septique sur le terme de "stress" même si je suis convaincu par le résultat.

Concernant la question qui a été posée de l'efficacité du brassage en surface du bac, d'un point de vu perte de CO2, si l'injection de CO2 est régulée par pHmètre, alors la conséquence sera une surconsommation de CO2 mais ça ne changera pas grand chose à la concentration dans l'eau.
Recherche nourriture vivante : cf. ici

PEPEJUL

  • Messages: 4182
  • PEPE
pour diminuer ta "sceptiquitude" à propos du stress des plantes, voci un article synthétique un peu technique mais qui montre bien que le terme "stres" est tout à fait utilisable pour un végétal : http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/Archives/n353a1.htm

Les plantes aquatiques qui ont des feuilles très découpées (hygrophila difformis, cabomba, myriophyllum etc...) réduisent ainsi l'épaisseur de cette "couche limite"... D'ailleurs ces plantes se nourrissent surtot par leurs feuilles alors que les plantes à larges feuilles (anubia, echinodorus, saggitaria etc...) ont un système racinaire plus développé (absorption des nutriments du sol plus efficace que dans l'eau)...


Kookaburra

  • Messages: 5961
  • Houba, Houba !!!
Oui et non (ce serait trop simple sinon  :roll: :roll:) car à partir d'une certaine vitesse (quand on approche du régime turbulent) l'épaisseur de la couche ne va plus varier beaucoup). De plus comme indiqué par philippe, à partir d'une certaine vitesse, un "stress" se produirait sur la plante, stress qui réduit la croissance des plantes (j'avoue être septique sur le terme de "stress" même si je suis convaincu par le résultat.

Ok, mais je penses pour ma part que l'on a pas mal de marge par rapport à cette "vitesse à ne pas dépasser", quand on brasse à moins de 10 X le volume horaire ...

Dans mon cas - brassage total de 8 X le volume par heure / 2000 L/H pour 250 L net - je penses être encore loin de la limite (sauf peut-être dans un zone (un angle), et encore ... Par contre, j'ai vu une réelle différence de croissance entre les différents rajouts de pompes de brassage, mais effectivement il n'est pas nécessaire de rajouter du brassage dans mon bac, c'est déjà bien optimisé comme ça !

benigne

  • Messages: 38
Bon je recommence, en espérant que cette fois Firefox ne plante pas (ça lui arrive pas souvent, mais là en plein milieu de mon post  :cry:)

J'ai retrouvé ce forum depuis quelques temps, et comme je me suis intéressée à ce sujet du brassage il y a peu de temps, j'avais envie de vous livrer mon expérience.
J'ai fait des bacs plantés depuis quelques années (bacs plutôt low tech, mais qui me suffisent comme ça). Ca se passait plutôt bien, avec un 60L puis un 200L. J'ai mis en route un 500l il y a 6 mois, et il a été de plus en plus mal jusqu'à il y a environ 1 mois, moment où j'ai apparemment trouvé ce qui clochait, puisque ça va mieux.

En fait, pendant cette phase horrible de succession d'algues toutes pires les unes que les autres, que je ne souhaite à personne (filamenteuses classiques, puis cyano  :gr:, puis eau verte carrément  :vomi:), j'ai fait un peu le tour des bacs plantés des autres pour essayer de trouver ce qui n'allait pas avec le mien, puisque je ne trouvais pas toute seule. Je n'avais jamais eu autant de soucis avec le 60 ou le 200L, et pourtant, paraît-il, c'est plus facile les gros bacs...

Les techniques pour parvenir à de beaux bacs plantés sont apparemment très variées, du très high tech au tout simple sol maison et grolux en 1W pour 2L. Par contre, un point apparemment commun à tous est une bonne filtration, de l'ordre effectivement de 5 à 10 fois le volume horaire. Ceci dit, j'ai réfléchi à tout ça et à mes anciens bacs plantés, et en fait j'ai réalisé que j'avais aussi une filtration importante à l'époque (400L/h pour le 60L si je me souviens bien, 1000L/h pour le 200L); alors que dans le 500L, j'avais bêtement gardé la filtration d'origine  :fessee:, 1350L/h et en filtre externe, donc en fait en réel sans doute juste 700L/h... soit en gros 1 fois le volume horaire du bac...  :non:
Effectivement, à bien y regarder, ça allait au départ quand les plantes étaient peu développées, mais au bout de quelques mois de pousse, avec les décors, et plus de poissons... le bac ne bougeait vraiment pas assez. Il m'est revenu le souvenir que dans les bacs précédents, je voyais nettement l'eau tourner dans tout le bac, sortant du rejet de la pompe et traversant tout pour revenir à l'aspiration, alors que là en gros ça bougeait jusqu'au milieu de la façade, et c'est tout.

J'ai donc placé 2 pompes de brassage en plus, de 1000L/h chacune, ce qui a déjà amélioré l'aspect du bac. Pour commencer, les plantes (et les algues, d'ailleurs) se sont mises à buller tout de suite.

J'ai réalisé aussi que les plantes ne poussaient plus vraiment en fait depuis un moment : ma configuration à ce moment était sol maison (comme mes bacs précédents), éclairage fort avec 320W en T5 daylight, ajout de KNO3 pour compenser la chute régulière de nitrates, CO2 maison très irrégulier, pas d'autre engrais. Je vous passe tout le détail, mais en gros je fertilise mieux, j'ai diminué la lumière à 240W (et curieusement, mes plantes sont plus rouges !!  :ooo:) pour diminuer leurs besoins en nutriments, j'ai acheté un 2e filtre externe de 1700L/h, et maintenant, ça va ! Le CO2 a été complètement arrêté. Je pense en remettre, mais il faut déjà que je voie mieux comment le bac réagit aux derniers changements (déjà, apparemment, mes nitrates sont remontés tout seuls alors que jusque ici ça baissait de 5 mg par semaine...).

Au final, ma filtration est donc maintenant de 2300L/h théoriques, soit un peu plus de 4 fois le volume horaire. J'ai gardé une pompe de brassage éteinte mais en place, "au cas où".

Vous pouvez comparer :
Avant (vous voyez à quel point c'est moche ???) :

Après :

Les voilà en plus gros si vous voulez http://img120.imageshack.us/my.php?image=img0103lx7.jpg et http://img120.imageshack.us/my.php?image=img0101as3.jpg. Le décor a changé entre les 2, mais je m'aperçois qu'au final on le devine si peu sur la première photo que vous ne l'auriez peut-être même pas vu !!

Alors bien sûr il n'y a pas que le brassage, il y a eu aussi d'autres facteurs pour favoriser la croissance des plantes, mais tout de même... dans mes précédents bacs, même dans des phases de carence et de régression des plantes, je n'avais jamais eu d'eau verte...
Tout ça pour dire qu'effectivement tout semble aller beaucoup mieux avec un brassage plus important.

(Pour les cyanos, je précise qu'il y a eu un traitement chimique, je n'ai pas pu m'en débarasser autrement cette fois-ci; mais l'eau verte avait déjà nettement régressé avant traitement).

NB : suite à cette expérience, je pense pouvoir dire que les poissons (en tout cas les miens) n'en ont strictement rien à carrer de l'eau verte. C'est déjà ça, heureusement...

Autre NB : pour éviter que les pompes de brassage ne s'encrassent en ramassant escargots et autres, on peut en choisir où il est possible de placer une mousse sur l'aspiration, comme ça pas de souci...  :roll:

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
Merci pour ce témoignage, benigne. Il en est du brassage comme beaucoup de choses en aquarium, ce n'est pas une nécessité absolue, mais ça aide :oui:.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
J'ai déjà utilisé quelques pompes de brassage immergées dans mon bac, afin d'en améliorer le brassage, en plus des 2 filtres Eheim 2213 (440L/h chacun), et d'une pompe Eheim 1048 de 600L/h. Ces filtres et pompe exterieurs totalisent donc un débit théorique de 1480L/h, sûrement moins de 1000L/h en pratique, compte tenu des masses filtrantes, longueur de tuyaux etc. Cela représente un débit horaire de 4 fois le volume du bac (250L nets), ce qui est assez modeste, l'ampleur de la végétation bloquant en grande partie ce débit.
Il a été ajouté dans un premier temps une Newjet 600 de 550L/h assez bruyante, mais d'un débit correct. Compte tenu du bruit, cette pompe a été remplacée par une toute petite Eheim 1000 220 de 300L/h, très silencieuse. Cette série de pompe Eheim n'a pas de vraie crépine mais juste une sorte de grille de petite surface à l'entrée, sans arrêt colmatée par les débris végétaux ou les escargots melanoïdes qui avaient le malheur de visiter cette zone. Lassé par les nettoyages quotidien, j'ai fini par acheter une Maxi-jet de 1000L/h.
A la mise en place hier, c'était OK pour le silence de fonctionnement, mais à l'évidence, la petite section de sortie de cette pompe (diamètre 10mm) engendre une vitesse de sortie de 3,5m/s. C'est assez haut suivant l'illustration Tunze ci dessous, prise =-infoxunter025]ici.

Un jet étroit n'est pas ce qu'on recherche en brassage, c'est vrai en eau douce comme en récifal. Les pompes vraiment dédiées au brassage, dont l'élément tourant est une hélice au lieu d'être une turbine radiale, ont un diamètre de sortie beaucoup plus important, comme c'est le cas des Tunze "Stream", ou des Hydor Koralia.
Ce gros diamètre de sortie permet de réduire la vitesse de sortie, afin de réduire les effets cisaillants, comme c'est expliqué dans cet article. C'est aussi ce qui est recherché dans les lily pipe, avec leur grosse section de sortie.

J'ai donc bricolé ce matin une tuyère divergente pour équiper la pompe Maxi-jet. Cette tuyère est alésée en cône (6°) de 10mm de diamètre côté pompe, pour 18mm à la sortie. Cela donne une section de plus de 2,5cm2 contre 0,785cm2. La vitesse calculée en sortie est d'environ 1,1m/s, inférieure à celle des streams. J'en ai profité pour changer la crépine d'aspiration par une Eheim modifiée, de plus grande surface d'aspiration.

Voici quelques photos.
La réalisation avec les moyens du bord:

La pièce finie:


Plus une manip pour évaluer l'influence de cette tuyère, un trombone est suspendu par de la ficelle de cuisine à 65cm du jet de refoulement:


Effet sans tuyère:


Effet avec tuyère:


On voit bien la différence, et ceci sans réduire le débit de la pompe.

Ecoulement avec légers tourbillons à la surface du bac:


Tout ce qui bulle n'est pas végétal, il suffit que l'eau soit saturée en gaz (je sais, Mellonman, je l'ai déjà faite, celle là):


Effet de cette pompe sur le bac, le pH est passé de 6,6 sans à 6,7 avec, dégazage ou meilleure assimilation du CO2? Ce n'est pas la tempête dans le bac, avec 2000L/h pour 250L nets (brassage total = 8 fois le volume du bac).

Voili voilou.

A+

Aurelien

  • Messages: 159
Salut !

Philippe, quelle précision et quelel clarté dans tes posts, merci de prendre le temps nécessaire à une si sympatique mise en forme de tes expériences.
J'ai une petite question : quel genre d'outil permet de percer en entonoir ? Un foret lui-même en entonoir ??
Superbe mise en évidence de l'effet des équipements style lily pipe !
(Par contre c'est vrai qu'en terme d'esthétique, ce n'est pas vraiment discret comme installation de brassage  :-/ )
a+
Aurélien B.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 3041
Merci aurélien :timide: :timide:

Pour la réalisation de l'alésage conique, c'est assez facile avec un tour. Il suffit d'incliner le chariot (élément en noir sur la photo) de la valeur angulaire souhitée, le déplacement d'un simple outil sur une droite inclinée suffit à générer un cône. Je ne m'étends pas sur les méthodes de tournage, c'est un sujet un peu en dehors de l'aquariophilie.
Il est sûrement possible de faire une buse cônique avec des moyens plus simples. Un morceau de bois dur dans une perceuse peut être usiné en cône avec une lime et fini au paier de verre. Il suffit alors de faire pénétrer ce mandrin dans un tube plastique, préalablement chauffé avec un décapeur thermique (ou sur une gazinière, mais attention au risque de brulage du plastique), de refroidir à l'eau et d'enlever le mandrin.

A+

gaet94

  • Messages: 229
Sur mon RIO 300, je viens de finir mon installation, je ferais d'ailleurs un topique.
J'ai mis mon filtre externe 2229 1050 L/h avec une canne percée sur la largeur en bas à gauche de l'aquarium à environ 5-7cm au dessus du sol.
En face se situe le filtre interne avec une pompe de 1000 L/h (10cm en dessous la surface)qui fait beaucoup de courant puisque les plantes à l'autre bout de l'aquarium sont penchées.
J'ai mis sur un variateur le filtre interne afin qu'il y ait moins de courant dans l'aquarium la nuit, pour le repos des poissons.

J'ai également une pompe POMPE POWERHEAD 402  http://www.animauxdiscount.com/filtration-pompe-immergeable-9.htm#6
mais je l'ai pas mise dans le bac sont débit est de 1022L et c'est trop puissant. Je ne sais pas trop comment l'employer.

En gros ça fait 1050+1000 =2050 L/h brut, je ne sais pas si il y a un intérêt à mettre l'autre pompe de brassage et je ne sais pas où je pourrais la mettre pour qu'elle soit utile.


 :-)
Pgostemon helferi, echi major,limnophila sessiliflora, vallisneraia tortifolia, lysimachia numm jaune