Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

J'ai récupéré du matériel......  (Lu 248 fois)

Martial

  • Messages: 56
Mais comment s'en servir ?Mon fils a acheté un bac d'occasion de 650l pour le Malawi et me donne tout le matos qui était pour un bac amazonien,et je début en ph neutre ou acide,j'ai besoin de votre aide.









J'ai aussi un IKS aquastar alpha PH 0996,si ça parle à quelqu'un ? il parait que je doit changer la sonde (165€)ou l’étalonner,ça vaux le coup ou pas ?
A quoi peut me servir le PRONTO EC mètre ?

J'ai installé le co2 à 160bulles minute pour mon 650l et 800l avec la filtration,es bon?Il tourne 24/24H

Le "truc" qui sert à dissoudre le co2 est il assez gros pour mon bac ?Il a une pompe branché dessus.

Voilà pour mes premières questions :timide:



ElTofi

  • Animateur
  • Messages: 8129
désolé, je ne peux pas t'aider, j'ai toujours eu des bacs "low tech"... ma seule concession il y a quelques années, a été de fabriquer un réacteur à CO2 artisanal, basé sur la levure... alors les comptes bulles, les diffuseurs et tout ça, il te faudra attendre les réponses des "Aquascapers" qui en ont fait une science en marge de la chimie
Le topic
10'000 litres pour des Potamotrygon

Va jouer dans le mixer ! [Calvin, philosophe dictateur de 6 ans]

Martial

  • Messages: 56
Merci pour ta réponse,je vais attendre avec impatience leur conseil.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2610
Bonjour,

Si j'ai bien compris ton bac devrait être "amazonien" avec une eau très douce ? Merci de confirmer ou d'infirmer.

Pour le pH mètre, quel qu'il soit :
- Un étalonnage régulier est nécessaire. En toute rigueur de laboratoire, il devrait être fait sur deux points de mesure par exemple pH4 et pH7 avant chaque mesure. Les pH mètres qui ne sont étalonnables que sur le pH neutre sont à fuir.
- Une sonde se dégrade immergée en permanence dans un bac. Quand elle n'est plus réactive, les variations de tensions lues par le pH mètre sont insuffisante pour une lecture fiable.
- Cette sonde est un consommable qui coute "un bras". Le prix de 150€ ne me choque pas. Avec une durée de vie qui dépasse guère un an pour avoir des mesures "propres".
- Une solution plus économique : le CO2 "checker", test permanent immergé. Ce n'est pas très cher, mais évidemment ce n'est pas capable de piloter en automatique l'électrovanne sur l'installation CO2. Mais cela peut permettre de trouver un réglage correcte.
- L'hyper économique c'est le papier tournesol qu'on trouvait encore en pharmacie.
Pour toutes ces méthodes de mesure de pH elles doivent être faites au "pied du bac".

A noter que dans une eau très douce, il y a de fortes variations de pH suivant le métabolisme des plantes (ça a tendance à monter le jour, et à descendre la nuit dans un bac très planté).

En espérant ne pas avoir été trop long...

A+,

Martial

  • Messages: 56
Tout d'abord merci pour cette réponse....."plus c'est long plus c'est bon",c'est ce qu'on dit. :-p
 CO2 "checker",ça me parait être pratique pour moi qui débute  en bac Amazonien.
Je suis juste obliger de laisser le co2 tout le temps avec cette méthode si j'ai bien compris?
Les deux bac couplés font 1600litres,ça va faire pas mal de co2 je suppose?
J’injecte le co2 sur mon bac planté,je vais donc acheter deux checker pour voir si le co2 arrive au deuxième bac aussi qui lui n'aura que des mousses et des racines(c'est l'idée première)pour surement des corydoras et des Sturisoma Aureum-Farlowella Royal (800l devrai suffire à leur bien être
Qui peut me dire à quoi sert le pronto EC,,c'est quoi pour les poissons l'életroconductivité?

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2610
Re,

Pour le CO2 "tout le temps", pas forcément. Un simple programmateur commandant l'électro vanne peut suffire. J'avais adopté cette méthode en décalant d'une heure en moins l'injection de CO2 par rapport à l'éclairage (exemple éclairage 13h 22h, CO2 12h 21h). La mise au point est un peu longue pour en ajuster le débit, mais ça peut marcher. 

Pour l'électro conductivité, c'est une méthode permettant d'évaluer de façon globale ce que contient une eau très douce, là où les tests habituels GH et KH "ne parlent plus". Une eau chimiquement pure n'est pas conductrice. Elle le devient de plus en plus en fonction de ce qu'elle contient.
C'est contrairement à une sonde de pH un appareil robuste et stable. Mais ils ne mesurent pas les mêmes choses.
Une mesure de conductivité est donc un indicateur global. Cela permet de suivre :
- L'état de fonctionnement d'un osmoseur. La mesure devrait être à quelques dizaines de micro Siemens par mètre au grand max.
- De détecter dans un bac la présence d'éléments qui dégagent des sels minéraux solubles, comme par exemple un "sable" dont on m'avait juré promis qu'il était neutre... Et donc d'agir en conséquence, c'est à dire de le changer.

Après, il faut raison garder, être réaliste... Comme déjà dit, ce n'est qu'un indicateur. Si le chiffre affiché est de 100µS/m c'est de l'eau extra-douce dans le bac. Sur ton appareil que je ne connais pas il y a peut-être différentes échelles.

La conversion simple entre conductivité et minéralisation ou composition n'est pas possible. On attaque là un sujet complexe sur la chimie de l'eau. La mesure de conductivité ne pourra en aucun cas discriminer ce qui la provoque, entre les présences de formes solubles de Ca, Mg, NOx, Fe, etc.. et du sel de cuisine. Donc à user avec bon sens.

Mais s'il fonctionne, bien sûr tu le gardes. Il existe aussi des solutions d'étalonnage pour le vérifier et le régler, généralement à 1413µS/m.

A+,

Martial

  • Messages: 56
OK pour l' EC ,citation: "Si le chiffre affiché est de 100µS/m c'est de l'eau extra-douce dans le bac."
ça corresponds je suis à GH 2°et 6.5 de ph pour l'instant
OK ,je trouve une électrovanne et un minuteur,
encore merci pour les conseils :up:

tramb01

  • Messages: 450
Bonjour,

Tout dépend en effet de la raison pour laquelle tu injectes du CO2.

Si c'est pour acidifier ton eau :
- Ça ne fonctionne en effet qu'avec une eau très douce.
- Pour cet usage, certains utilisent un système automatisé avec un contrôleur (qui est réglé sur une valeur cible de ph) qui ouvre ou ferme une électrovanne pour envoyer du CO2 en fonction de la valeur du ph lue dans le bac par une sonde. C'est en principe assez sûr (pas de risques de fluctuations anormales du ph) mais c'est assez onéreux à l'achat et à l'usage.
- Il existe d'autres moyens d'acidifier l'eau (feuilles de chêne, fruits d'aulne, tourbe...) qui sont tout aussi efficaces et ne coûtent rien. mais elles colorent l'eau, ce que certains amateurs de biotopes amazoniens apprécient par ailleurs.
- Nombre d'aquascapers utilisent un sol technique (avec de l'eau osmosée) qui tamponnent le ph aux alentours de 6 ou 6.5, l'eau ne risquant donc plus de s'acidifier davantage avec un excès de CO2. Mais il s'agit de sols très chers qui n'ont aucun intérêt ailleurs que dans un bac très planté.

Si c'est pour booster la croissance de tes plantes :
- Il faut d'abord avoir en tête que trois éléments doivent être apportés de façon proportionnelle : lumière, CO2 et engrais. Le manque d'un ou deux de ces éléments empêchera tes plantes de profiter du reste. Si tu as une lumière faible et que tu ne souhaites pas t'embêter avec la fertilisation, ne t'embête pas non plus avec le CO2.
- Comme le dit plus haut Philippe, il semble pertinent de ne diffuser de CO2 que dans la période où il est assimilable, donc la période d'éclairage du bac. Pour cela, il te faut en effet une électrovanne branchée sur un minuteur. Tu peux décaler un peu, comme le propose Philippe, diffusion du CO2 et éclairage, mais ça fonctionne parfaitement aussi si tu branches éclairage et électrovanne sur le même minuteur.
- Plutôt qu'un contrôleur et sa sonde, certains utilisent un drop-checker (en gros un test chimique permanent du ph, qui reste dans le bac) et dont les variations de couleur permettent de savoir si l'apport de CO2 est optimal, excessif ou insuffisant. C'est sans doute utile et prudent dans un bac qu'on pousse au maximum de ses possibilités en termes d'apports de lumière, d'engrais et de CO2, parce que dans ce cas un déséquilibre arrive facilement et peut profiter aux algues.
- Dans le cadre d'un bac de salon (bien planté mais pas forcément destiné à être à son top en quelques mois pour être pris en photo pour un concours puis démonté), on peut fonctionner de manière plus empirique. On augmente en même temps, au fur et à mesure que les plantes poussent, la durée d'éclairage, l'adjonction de CO2 et les apports en engrais. Si ça pousse bien, que ça bulle un peu le soir, qu'il n'y a pas d'invasion anormale d'algues... il n'y a pas de nécessité de pousser à l'extrême la diffusion de CO2. On observe les plantes pour voir si elles se plaisent, on observe le comportement des poissons pour être sûr que l'eau ne s'acidifie pas anormalement, on fait des tests de ph (surtout au début puis à chaque fois qu'on augmente significativement lumière-engrais-CO2). Tout ça se fait principalement à l’œil.

Je pense que l'électrovanne et le minuteur peuvent être vraiment utiles. Pour le reste...

Concernant le matériel que tu as récupéré :
- Le compte-bulles est très utile. Il n'y a pas de règle concernant le nombre de bulles par minutes et par litre. La bulle n'est pas une unité de mesure fixe, transposable d'un matériel à l'autre. En revanche, c'est l'instrument de lecture qui te permets de régler à l’œil la diminution ou l'augmentation de ta diffusion de CO2. Tu démarres par exemple à 60 bulles par minutes, puis tu augmentes par paliers de 10 en fonction de ce que tu observes de la croissance de tes plantes.
- Je n'ai jamais vu ton modèle de diffuseur de CO2. Pour ma part, je privilégie des diffuseurs dits on-line, qui se branchent sur le tuyau de refoulement d'un filtre externe. Ça fait du matériel en moins dans le bac et je trouve que ça optimise la dissolution du CO2 dans l'eau.
- Il te faut faire attention à ta bouteille. Il faut de temps à autre les soumettre à un test pour vérifier leur bon fonctionnement et tu ne pourras la faire remplir que si elle n'a pas dépassé sa date de révision. Il faut que tu enquêtes autour de chez toi pour connaitre les meilleurs moyens de se fournir en CO2. Dans ma ville, la solution la moins onéreuse et la plus pratique est chez un marchand de matériel pour bistrots, où on prend une bouteille avec une consigne de quelques dizaines d'euros, puis on vient échanger sa bouteille vide contre une pleine pour un prix modéré, à chaque fois qu'on en a besoin. Certains récupèrent gratuitement des extincteurs CO2 périmés auprès des entreprises de sécurité incendie. D'autres payent au prix fort et avec des délais ridiculement long des recharges auprès d'animaleries.

Voilà ce que je peux t'apporter de mon savoir sur la question, en espérant que ça te sera utile.

Martial

  • Messages: 56
WAOUH!ça c'est de la réponse constructive,merci!!
CE que j'en retire:
Il me manque un élément sur les trois pour mes plantes,comme je n'ai pas de sol nutritif,il ne faut un engrais liquide pour avoir les 3 mousquetaires pour mes reines les plantes.......
Je retiens la solution co2 drop-checker
Une électrovanne branché sur la minuterie de mon éclairage.
Le co2 n'est pas là pour acidifier mon eau à la base dans mon cas,mais pour mes plantes,mais ça m'aidera tout de même à avoir une eau à moins de 7 de ph.
Je vais examiner ma bouteille pour voir ou elle en ai,et je travail souvant pour "France Boisson"(en maçonnerie),je vais leur demander si ils peuvent ne remplir ma bouteille.
Pour le co2 ,j'ai des filtres intérieur,donc je doit passer par un diffuseur de CO2 que j'ai récupéré,il était encore dans son emballage mais n'avait pas de notice(je sais juste qu'il a été acheté chez poisson d'or) ,j’espère que je ne l'ai pas mi à l'envers dans mon bac,car si je débranche sa pompe et que le co2 arrive encore,la pompe ne redémarre pas car elle est se rempli de co2,et donc tourne sans eau et ne ce réamorce pas.........il faut que je la renverse pour qu'elle aspire de eau......d’out mon doute sur mon montage......si quelqu’un a une idée?
Je sais chercher sur le forum quel engrais utiliser.
Encore merci

Martial

  • Messages: 56
Je suis allé chercher le restant du matériel que j'ai récupéré,il y avait une vanne électrique pour ma bouteille de co2,je l'ai couplé avec ma pompe à diffuseur de co2 et plus de problème de désamorçage de la pompe,tout se coupe en même temps pour la nuit,et j'ai mi un  drop-checker pour contrôler le niveau de co2,ça reste au vert.

il me reste à trouver un engrais liquide pas chère et efficace.......des idées?
En une semaine certaine plantes ont presque doublées de longueur (le bac fait 80cm de profond),l'engrais liquide est il forcement nécessaire?



philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2610
Bonjour,

Pour la fertilisation et le substrat, quelques indications ici :
http://www.aquagora.fr/index.php?board=56.0

Bonne lecture,

Martial

  • Messages: 56
OK,merci pour le lien. :merci: