Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

INTERVIEW CAPA 2017 - Martial Hervy  (Lu 395 fois)

Karine

  • Messages: 279








-Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Bonjour, je m'appelle Martial, j'ai 43 ans, je vis dans le sud de l’île de France.

- Depuis combien de temps es-tu passionné d’aquariophilie, et plus particulièrement, d’aquascaping ? As-tu plusieurs bacs ?

j'ai eu des bacs quand j'étais enfant mais je suis vraiment revenu à l’aquariophilie pour l'aquascaping. J'ai un bac principal de 300 L, il y a un autre bac de 50L à la maison qui me permet de garder quelques souches de plantes mais qui ne bénéficie pas de la même attention.

- Comment as-tu découvert l’aquascaping (forum, réseaux sociaux, amis….) ?

J'ai découvert l'aquascaping il y a 7 ou 8 ans en regardant des photos de Takashi Amano, le déclic a été immédiat ,je me suis dit que je voulais faire ça aussi et j'ai lancé mon premier bac la semaine suivante. Bien sur ça a mis un peu de temps à ressembler à quelque chose, mais j'avais choppé le virus….

- As-tu un style et/ou un aquascapeur préféré ? et pourquoi ?

Pour ce qui est du style je ne sais pas trop comment le définir, j'aime bien les plantes et les ambiances naturelles, j'imagine que c'est le style naturel :-) . J'ai un peu de mal avec les dioramas et les mountain scapes qui ont tendance à plus ressembler à des maquettes qu'a des paysages mais j'essaye de rester ouvert, certains sont bien faits…même avec les bacs brésiliens y en a quelques uns qui sortent du lot… ;-) :-).   Pour ce qui est de mon aquascapeur préféré, si je devais n'en citer qu'un ce serait Cliff Hui avec des bacs comme Treasure ou Alongside qui à l’époque m'avaient marqué. Après il y a plein d'aquascapeurs (euses) qui font des superbes bacs aujourd’hui,  je trouve que les Japonais et les Français ( sans chauvinisme ) ont souvent une vision de ce qui est naturel qui me correspond bien…. en gros j'aime bien quand le hardscape et les plantes travaillent ensemble pour créer quelque chose de beau.

- D’où t’est venue l’inspiration pour réaliser ce bac ? Es-tu parti d’une idée bien précise ou bien t’es-tu laissé porter au fur et à mesure de l’avancement ? Le résultat est-il à la hauteur de tes espérances ?

En général je collecte les pierres et le bois que j'utilise dans mes bacs, dans la nature. Quand je trouve une pierre ou une pièce de bois qui me plaît vraiment, j'essaye d'imaginer un hardscape pour la mettre en valeur, je démarre le bac avec cette ébauche de hardscape et je fais évoluer au fur et à mesure en fonction de la façon dont les plantes se développent. Pour ce bac j'avais ces grosses racines de robinier et je voulais utiliser l'eriocaulon et les bolbitis pour le fond et la surface.
Même si j'ai une idée générale de là ou je vais quand je démarre, je découvre le rendu au fur et à mesure. J'ai bien aimé faire ce bac, il décorait bien le salon… ;-)

- As-tu rencontré des difficultés à sa réalisation ? Si oui, lesquelles ? Il y a-t-il quelque chose que tu réaliserais différemment s’il était à refaire aujourd’hui ?

Je n'ai pas eu de problème particulier avec ce bac, je n'avais juste pas anticipé le travail d'entretien pour l'eriocaulon et des plantes à tige dans des zones qui n’étaient pas facilement accessibles.
 
- Peux-tu nous décrire la partie plus technique de ton bac (dimension de cuve, éclairage, filtration, type de roches/bois, substrat, engrais etc)

Pour la partie technique, le bac fait 120x50x50, il est éclairé par 4 rampes chihiros A601, j’éclaire 9 h par jour. Pour la filtration j'utilise un filtre à 2000 L/h rempli de pouzzolane et un filtre de 1000 L/h rempli de perlon qui sert aussi de réacteur CO2. J'injecte 4 bulles de CO2/ seconde pendant la durée de l'éclairage. Les roches sont du grès, le bois du robinier. Comme substrat j'utilise de la pouzzolane et un mélange de sols Tropica et ADA. Pour la fertilisation je fais mes mélanges à partir de poudres, je dose généreusement et j'essaye d'ajuster si besoin en fonction de l'observation du bac.

- Quelle est la population choisie ? et pourquoi ?

Je maintiens une grosse population de crevettes qui participent à l'entretien du bac, et une trentaine de simulans qui régule la population de crevettes. J'ai gardé la même population que pour mon bac de 2016, j'essaye de maintenir les meilleures conditions possibles pour le vivant mais mais honnêtement je suis plus intéressé par les plantes que par les poissons.

- Quel temps consacres-tu à l’entretien de ce bac en moyenne ?

C'est dur à mesurer, j'essaye de faire des changements d'eau toutes les semaines et j'en profite pour faire un peu de nettoyage. Après j'aime bien passer du temps à regarder le bac et ça finit souvent les mains dans l'eau à tailler 2-3 feuilles à bouger une racine ou un caillou, c'est ces moments qui à mon avis font évoluer le bac, c'est la que je me fais plaisir plutôt que quand je bouge des seaux d'eau… :-)

- Pourquoi as-tu choisi de participer au Capa ?

Le CAPA, c'est pour moi LE concours francophone, j'aime le fait qu'il soit indépendant et organisé par des bénévoles qui se bougent parce qu'ils sont passionnés d'aquascaping et pas pour promouvoir une marque en particulier ou vendre quelque chose. Avec ce concours on est loin de la course à l'indice Kardashian qu'on peut voir sur les réseaux sociaux. En tant que débutant Le CAPA et Aquagora ont été une super mine d'information  qui m'a permis de progresser.

- As-tu déjà un autre projet pour 2018 ?

Oui c'est en cours pour 2018, je suis parti sur quelque chose de plus facile à entretenir, qui met en avant des pierres des mousses et des épiphytes...et quelques plantes à tige, j'ai pas pu résister :-)

- Pour finir, quels conseils donnerais-tu aux débutants en aquascaping ?

Pour débuter en aquascaping c'est comme pour tout, il faut apprendre les bases.
Il y a une partie technique : Comment équilibrer l'aquarium, quelles sont les plantes disponibles et comment les faire pousser, quels types de bois et roches sont utilisables, comment gérer les problèmes. Cette partie là bien que vaste n'est pas très difficile à apprendre dès qu'on fait l'effort de se documenter, l'info est disponible sur les forums, dans les bouquins etc...
Après il y a une partie plus artistique : comment positionner les différents élément pour obtenir un bon rendu, comment les choses sont organisées (ou pas) pour obtenir une ambiance naturelle ou un jardin à la française. Pour apprendre cette partie on peut essayer de piger comment sont faits les bacs réussis, aller faire un tour dehors et regarder les détails, ou regarder comment sont construits certains tableaux… Une autre bonne façon de progresser c'est d'aller rencontrer d'autres aquascapeurs et d’écouter ce que ceux qui ont de l'expérience ont à dire. Il y a aussi des boutiques comme Aquadesigner, tenues par des passionnés, qui en plus de proposer un super choix de matériel peuvent aider pour la conception ou le suivi du bac.
 Au final que ce soit un petit bac sans trop d'entretien ou un bac de concours, l'important c'est de se faire plaisir.
"Seuls ceux qui prennent le risque d'échouer spectaculairement réussiront brillamment (Robert Fitzgerald Kennedy) "

Lio

  • Admin.
  • Messages: 933
Merci pour cette interview, et ce très beau bac !
J'avais une question, comment fais-tu pour garder la bolbitis en version naine ? Y a t'il une taille particulière ?

maqua

  • Capa
  • Messages: 412
pour garder les bolbitis petits il faut tailler le rhizome regulierement (toutes les 3-4 feuilles)

Lio

  • Admin.
  • Messages: 933

Luc_Philou

  • Messages: 178

Merci Martial pour l'interview et a Karine pour l'avoir realise.
Tres agreable a lire. Cela permet de se rendre compte a la fois de l'approche et du travail qui se cache derriere un joli bac.

Au fait, merci Martial de mettre des plantes a tiges dans tes decors. Je trouve la tendance actuelle toute en mousse et plantes rasantes un peu tristounette. Cela ressemble parfois a des maquettes de train. Je prefere egalement les compositions naturelles avec un cote jungle.

A te voir donc pour de nouvelles aventures...  :bump:

Emilie

  • Capa
  • Messages: 478
Super interview , et quel bac !! Un de mes préférés de cette année  :love:
Sardine : petit poisson sans tête qui vit dans l'huile

maqua

  • Capa
  • Messages: 412
Merci  :merci:
il y aura des plantes à tige et des couleurs dans la version 2018  :bump: