Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Électricité 3ème partie : sécurité électrique des installations domestiques  (Lu 101 fois)

Buul

  • Messages: 526
Publié par Niclette – 11 juillet 2007

Afin d’assurer la sécurité, il existe des appareillages installés sur le circuit électrique. Prises, fusibles, disjoncteurs, interrupteur différentiel , parafoudre.



La prise

La prise électrique est l’élément le plus basique de sécurité. Elle permet une fonction de séparation, c’est-à-dire de couper l’alimentation électrique. Plus d’électricité = plus de danger !

Le fusible - le disjoncteur

Il assure une protection des installations contre les faibles surcharges et les courts-circuits. Il n’est pas c##çu pour assurer la protection des personnes. En théorie, il assure une fonction de séparation comme la prise électrique, mais en pratique il faut être prudent : les anciens modèles ne permettent pas, lorsque le porte fusible est ouvert ou le disjoncteur sur la position arrêt, de couper simultanément la phase et le neutre. En cas de mauvais montage (montage sur le neutre), la tension est toujours présente aux bornes de l’appareil, bien que celui-ci s’arrête. Si on utilise ce dispositif pour s’isoler du réseau il faut contrôler l’absence de tension aux bornes de l’appareil.

Parafoudre - limiteur de surtension

Ils assurent la protection contre les surtension d’origine atmosphérique et industrielle

L’interrupteur (disjoncteur) différentiel

Il assure la protection contre les défauts d’isolement par une mesure différentielle des courants : il mesure le courant qui entre et qui sort du circuit. Ces 2 courants doivent être égaux, si l’appareil détecte une différence, cela signifie un défaut d’isolement du circuit et le passage du courant par un autre chemin anormal (le plus souvent la terre, parfois via une personne). Il coupe alors l’alimentation électrique du circuit défectueux.

L’appareil fournit par EDF en tête de circuit n’est pas une protection efficace pour les personnes : son seuil de coupure est beaucoup trop haut (500 mA) .

C’est pour cette raison qu’un ou plusieurs interrupteurs différentiels sont ajoutés sur le tableau électrique. Ils ont un seuil de détection suffisamment bas (30 mA en général mais il existe des modèles 10 mA) pour couper le courant dès qu’il devient dangereux pour l’homme. En France, ils sont obligatoires depuis le début des années 1990 sur tous les circuits alimentant les prises de courant, ainsi que tous les circuits desservant la salle de bain (éclairage, chauffage ...). Depuis le début des années 2000, tous les circuits électriques doivent être protégés. Le nombre d’appareils est défini par une norme. Malheureusement ses règles ne sont pas rétroactives et ne s’appliquent qu’aux installations créées ou rénovées après ces dates. S’il a été réalisé avant, votre tableau électrique peut en être dépourvu. Il semble judicieux dans ce cas de faire faire installer cet appareil au plus vite sur votre installation, même si ce n’est pas obligatoire ...

Attention, l’interrupteur différentiel 30mA n’est pas une sécurité absolue ! Sa présence ne dispense pas des précautions habituelles. En effet il peut ne pas fonctionner (il faut en contrôler le fonctionnement très régulèrement), le temps nécessaire à la coupure du circuit de quelques millisecondes est suffisant pour que l’électisation ait des conséquences graves. Il ne protège pas non plus contre les risques de chutes en raison de la contraction musculaire.