Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Mon aquarium marin, sans technologie. Mais biologique.  (Lu 9573 fois)

papillon

  • Messages: 351
Bonjour!
Je viens vous présenter mon aquarium d'eau de mer, bien critiquable, mais qui a un intérêt:
aucune technologie particulière (pas de décante, pas d'écumeur, rien d'autre qu'un aquarium d'eau douce. :oui:
A améliorer peu à peu, mais mes poissons sont aussi faciles à garder que des poissons rouges...  :-)
Les bulles: oui, je sais...



papillon

  • Messages: 351
No question?  :roll:

mike59

  • Messages: 97
salut ;)

ben non pas de question...

c'est un fish only de base .

pas de coraux donc pas besoin d'equipements particuliers

les poissons encaissent sans probleme les nitrates donc pas de soucis particulier

par contre le jour ou tu veux le transformer en recifal y'a du boulot ;) les poissons ont l'air en forme et si ce bac te convient alors tout va bien

mike

papillon

  • Messages: 351
Salut, mike59! :merci:
Merci de ton avis! :-)
C'est toujours agréable d'avoir une réponse... :oui:

mike59

  • Messages: 97
mais y'a pas de quoi ^^

on relisant mon post je le trouve tres "critique" ..

saches que ce n'est pas mon intention,j'ai moi meme u un bac de 100L avec des pierres de l'eau et du sel et beaucoup trop de poissons donc ton bac me rappelle mes debuts ....ahhhh nostalgie  :pint:

papillon

  • Messages: 351
Mais non, tu as dit ta pensée, c'est ce qui m'importe! :oui:
Mais je pourrais avoir plus de poissons...  :pint:

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7259
  • Taliban de l'aquariophilie
Salut papillon,

Décidemment tu fais pas les choses comme tout le monde et c'est trés interessant de voir cela.
Moi j'ai plein de question car c'est un peu le genre de chose que je voudrais un bac fish only sans trop de matos, en plus je vois que tu as un chaetodon semilarvatus qui semble en pleine forme....il est trop beau ce poisson!!! :love:

Quel est le volume du bac et sa pop?
Tu as mis des pierres vivantes?
c'est quoi ton matéirel (filtration, éclairage....)?
tu maintient à combien niveau salinité?
Tu fais de l'eau de mer renconstitué? Avec l'eau du robinet? avec de l'eau osmosé?
Quelle température dans le bac?
Comment procédes tu pour les changements d'eau (fréquence, volume)?
Tu as les poipoi depuis combien de temps?
Comment les nourris tu?

Le rhinecanthus semble quand même avoir de gros yeux, c'est normal?

Voila désolé, mais comme c'est carrément le genre de bac que je voudrais faire, je cherche un max de réponse bien détailler.  :merci:

ElTofi

  • Animateur
  • Messages: 8133
SI un jour, je me mettais au marin, ce serait pour un bac de ce type FO... sans toute l'usine technico-physico-chimique qui va usuellement avec un "récifal"...

j'ai carressé l'idée d'un Méditerrannéen, il y a quelques années... puis c'est sorti de mes pensées...
Le topic
10'000 litres pour des Potamotrygon

Va jouer dans le mixer ! [Calvin, philosophe dictateur de 6 ans]

Wein

  • Animateur
  • Messages: 2218
Hello,

Intéressant. Cependant, je ne pense pas que ce bac soit spécialement "biologique" ou simple. En effet, avec ton équipement, tu dois nécessairement faire de gros changements d'eau régulier pour conserver un niveau de nutriments suffisamment bas: ça demande du temps et de nombreuses manipulations. Et ça ne suffit visiblement pas: tu as énormément d'algues vertes, ce qui témoigne d'une eau chargée en nitrates et, potentiellement, en phosphates. Je trouve que ça ne le fait pas, visuellement parlant, et que ça ne correspond pas au genre de biotope fréquenté dans la nature par la majorité des espèces que tu possèdes. En plus, même si les poissons "encaissent" relativement bien une eau de mauvaise qualité, ça ne veut pas dire que ça ne leur nuit pas! Ils sont certainement stressés et donc fragilisés par des taux élevés de nutriments et on sait de façon certaine que les nitrates nuisent à la croissance des poissons.

Bref, je ne pense pas que ton FO soit un exemple réussi alliant la simplicité et le côté "biologique". De mon point de vue, un FO a tout intérêt à être équipé comme un récifal, la puissance de l'éclairage et du brassage en moins. En effet, en se focalisant sur l'extraction avant transformation de la matière organique, on conserve une eau de bonne qualité sans avoir besoin de gros changements d'eau, contraignants et pas économiques-écologiques. Une bonne filtration mécanique régulièrement changée alliée à un gros écumeur, c'est au moins aussi simple à entretenir qu'un filtre biologique classique, c'est moins contraignant et coûteux sur le moyen terme que des changements d'eau massifs, et c'est bien meilleur pour les poissons (stabilité des paramètres). Tu ajoutes à ces deux éléments des pierres vivantes (artificielles s'il faut - Aquaroche), et là tu as un FO simple et "biologique".

Voila pour mon point de vue sur ton bac. J'espère que tu ne le prendras pas mal, l'objectif est uniquement d'échanger sur ton approche ;-)

Laurent
Laurent C.
KCF 10065

ElTofi

  • Animateur
  • Messages: 8133
si on peut ouvrir un débat explicatif "pas prise de tête" pour un béotien comme moi, je suis intéressé...

Laurent,
ce que tu nous dis, c'est qu'un FO peut être composé d'une "simple" extraction avant transformation par deux axes :

1. filtration mécanique
2. écumeur bien dimensionné

le tout étant complété par un bel assortiment de pierres vivantes ? (mais alors quelle est leur utilité ?)

l'objectif étant d'empêcher le cycle de l'azote par extraction physico (mécanique) chimique (écumeur) ?
Le topic
10'000 litres pour des Potamotrygon

Va jouer dans le mixer ! [Calvin, philosophe dictateur de 6 ans]

Wein

  • Animateur
  • Messages: 2218
Laurent,
ce que tu nous dis, c'est qu'un FO peut être composé d'une "simple" extraction avant transformation par deux axes :

1. filtration mécanique
2. écumeur bien dimensionné

Exactement.

le tout étant complété par un bel assortiment de pierres vivantes ? (mais alors quelle est leur utilité ?)

L'utilité des pierres vivantes est de traiter la matière organique qui n'a pas été extraite par écumage et filtration mécanique simple (sur perlon ou micron bag). L'avantage des pierres vivantes est qu'elles permettent de transformer totalement la matière organique, sans qu'il ne reste quoi que ce soit (en théorie) dans l'eau. Très schématiquement: sur la surface des pierres, des bactéries aérobies transforment l’ammoniaque en nitrites puis nitrates (en utilisant de l'oxygène pour le faire). Puis, l'eau chargée en nitrates pénètre par capillarité au cœur des pierres. Durant ce processus, les bactéries aérobies qui s'y trouvent encore consomment tout l'oxygène que contient l'eau. L'eau qui parvient au cœur des pierres est donc dépourvue d'oxygène. Là, d'autres bactéries "cassent" les molécule de nitrate (NO3) pour récupérer l'oxygène (O2). Il résulte du processus une libération de diazote (N2), qui s'échappe sous forme gazeuse de l'aquarium. (C'est très schématique, hein ! Je ne suis pas chimiste et je  suis donc incapable d'expliquer le processus de façon plus correcte/détaillée.)

En gros, on retire un maximum de matière organique avant transformation (écumeur, filtration mécanique) et on traite le reste de façon complète en recourant aux pierres vivantes. On éclaire le bac suffisamment pour bien voir les poissons et pour permettre la pousse de micro-algues sur les pierres. On brasse bien (mais pas besoin du brassage "récifal" que demandent les coraux durs) pour que les poissons fassent un peu d'exercice et pour que la composition de l'eau soit partout homogène. On fait un bon changement d'eau 1 fois par mois ou 1 fois tous les deux mois (en fonction des paramètres) avec un sel enrichi pour conserver un bon KH. On reste raisonnable dans le peuplement. Et on obtient un FO on ne peut plus simple, beau et stable...

...ou on choisit de s'embêter avec des techniques contraignantes (grosses filtrations biologiques, énormes changements d'eau réguliers) qui ont largement fait la preuve de leur inefficacité (voire de leur contre-efficacité) depuis les années 60 jusqu'à la fin de années 80 - période à laquelle quelques berlinois coincés du "mauvais côté" du Mur, et ayant difficilement accès aux usines à gaz qu'utilisaient les aquariophiles marins du "monde libre", se sont mis à réfléchir et ont développé un paradigme basé sur l'extraction et la transformation complète de la matière organique. Grâce à la méthode berlinoise, les bacs marins se sont enfin mis à ressembler à autre chose qu'à des mouroirs à coraux ou à des aquariums plein d'algues contenant quelques poissons pas très épanouis dans une eau jaunâtre.

Voilà  :bisou:
Laurent C.
KCF 10065

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7259
  • Taliban de l'aquariophilie
On pourrait juste laisser papillon répondre à mes questions avant de partir sur la lune....

papillon

  • Messages: 351
Merci de vos impressions à tous, que je comprends parfaitement, et apprécie. :oui:
Je vais répondre aux question d'Adam, puis à chacun...

Salut papillon,

Décidemment tu fais pas les choses comme tout le monde et c'est trés interessant de voir cela.
Moi j'ai plein de question car c'est un peu le genre de chose que je voudrais un bac fish only sans trop de matos, en plus je vois que tu as un chaetodon semilarvatus qui semble en pleine forme....il est trop beau ce poisson!!! :love:

Quel est le volume du bac et sa pop?
Tu as mis des pierres vivantes?
c'est quoi ton matéirel (filtration, éclairage....)?
tu maintient à combien niveau salinité?
Tu fais de l'eau de mer renconstitué? Avec l'eau du robinet? avec de l'eau osmosé?
Quelle température dans le bac?
Comment procédes tu pour les changements d'eau (fréquence, volume)?
Tu as les poipoi depuis combien de temps?
Comment les nourris tu?

Le rhinecanthus semble quand même avoir de gros yeux, c'est normal?

Voila désolé, mais comme c'est carrément le genre de bac que je voudrais faire, je cherche un max de réponse bien détailler.  :merci:


Moi aussi, Adam, mon préféré est le chaetodon semilarvatus, une pure beauté!
Mon aquarium fait 450 litres brut (un vision 450 de JUWEL).
Comme population, en plus de ce poisson: le rhinecanthus, un heniochus, un forcipiger flavissimus, un hepatus (le dernier en date), 12 chromis viridis, 2  Labroides dimidiatust et une petite demoiselle bleu fonçé dont je ne sais plus le nom.
J'ai démarré le bac en Avril 2012 avec les chromis viridis,et le rhinecanthus (mon poisson "fétiche").
Il y a 24 Kg de P.V.
L'éclairage est d'origine, plus une lampe UV à l'avant et à l'arrière.
La filtration est aussi d'origine (filtre interne), plus une pompe EHEIM dont je ne sais plus le nom. Il y a écrit 'Eheim 3' dessus.
Densité: 1025. T°: 26°C
C'est du sel reconstitué, avec l'eau du robinet, qui sort à pH 8.2
Je ne change jamais l'eau, je compense l'évapotation par de l'eau déminéralisée.
Je nourris une fois par jour: 2 doses d'artemias, 2 de krill superba, et 2 de krill pacifica, et 6 tablettes "Tabimin" pout le rhinecanthus: il adore ça!
Mon pH est de 8.2, phosphates: 0.6 mg/l, nitrates entre 12.5 et 25 mg/l
Mon sol et mes filtres sont bourrés d'argiles. Ces dernières me donnent satisfaction, alors que le sable de corail... :sifflets:
Bonne journée à tous!  :merci:

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7259
  • Taliban de l'aquariophilie
En effet ça laisse perplexe, tu as quand même pas trop nitrates si on compare avec ce qui sort de mon robinet...preuvent qu'il y a quand même un travail des pierres vivantes.
Pour le moment ça marche, mais j'ai été voir des photos et des video de rhinecanthus, et le tiens doit avoir un problème aux yeux, car ils sont anormalement exhorbité.

Pour le moment ça marche, mais pour le bien être de tes poissons je te conseils quand même au minimum de faire de vrai changement d'eau, car c'est important pour renouveler certains éléments qui disparaisent de l'eau avec le temps et qui sont important pour les poissons (oligo éléments) et aussi pour virer plein de saloperie qu'on ne mesure pas forcément avec test.
Fait déja un bon changement d'un tiers le plus vite possible et recommence dans une semaine, ça devrait bien aider ton rhinecanthus pour son problème d'oeil.
Et si tu peux remettre un peu de pierre vivante, n'hésites pas.

C'est un FO dans années 80, mais, bien améliorer grace à tes pierres vivantes, ça peut inspirer pour faire un bac FO low tech, mais je ne ferais pas de même chez moi.
Le fait que ton poisson le plus ancien montre un problème au bout de deux ans, alors qu'un baliste est réputé trés solide, ça peut être le signe que sur le long, terme, les poissons vont subir des dégats peu visible, mais qui vont fortement raccourcir leur longévité...ça reste une hypothèse et pas une affirmation.

Wein

  • Animateur
  • Messages: 2218
+1 avec Adam: quelques bons changements d'eau successifs devraient pouvoir aider ton Baliste, et améliorer l'aspect général du bac (algues et eau jaunâtre).

Par ailleurs, juste à titre de curiosité, tu devrai essayer de planter un bon écumeur dans le bac. Je suis persuadé que tu serais surpris de voir tout ce qu'il te sortirait. Ça permettrait d'alléger considérablement la charge organique de ton aquarium et de soulager tes filtres et tes pierres vivantes.

En outre, je trouve ta population de poissons beaucoup trop importante et inadaptée à ton volume. En effet, tu as plusieurs grandes espèces que je trouve vraiment limite de maintenir dans 150 cm de longueur... Ta population serait plus adaptée pour un 600 ou 800 litres (au minimum) avec 200 cm de longueur.

Mon pH est de 8.2, phosphates: 0.6 mg/l, nitrates entre 12.5 et 25 mg/l

Heu, tu es sûr de tes tests ? Je ne vois pas comment tu peux avoir de tels paramètres avec cette population et ton équipement, sans changements d'eau qui plus est ! En plus, ça ne colle pas avec l'aspect visuel de ton bac: il est blindé de filamenteuses et autres algues vertes gluantes qui indiquent clairement une grosse pollution organique.

Mon sol et mes filtres sont bourrés d'argiles. Ces dernières me donnent satisfaction, alors que le sable de corail... :sifflets:

Intéressant ! D'après toi, quel est l'effet de l'argile en marin ? Il stocke des trucs (nitrates, par exemple) ? Si oui, tu n'as pas peur avec une telle bombe à retardement dans ton aquarium ? Si tu as un moment, j'aimerais bien que tu nous parles un peu de ton utilisation de l'argile.
Laurent C.
KCF 10065

ladenree

  • Messages: 747


Intéressant ! D'après toi, quel est l'effet de l'argile en marin ? Il stocke des trucs (nitrates, par exemple) ? Si oui, tu n'as pas peur avec une telle bombe à retardement dans ton aquarium ? Si tu as un moment, j'aimerais bien que tu nous parles un peu de ton utilisation de l'argile.

Salut,

Je permet une petite incursion dans votre discussion.
J'imagine que par "bombe à retardement", tu veux parler du fameux "relargage" de certaines substance ?? c'est ça ??

Or, j'ai jamais adhéré et compris cette théorie (souvent entendu avec le charbon actif)...
Dans le pire des cas, le matériaux est saturé, il n'absorbe plus rien...
Le matériaux peut éventuellement libérer les sustances assimilé si elles deviennent moindre dans l'eau, mais n'aggravera jamais la situation précédente...

Pour moi, c'est comme une éponge sous un truc qui fuit...
Dans les 1ere temps, elle absorbe l'eau, puis, une fois saturé, elle n'en absorbe plus...elle n'agrave pas la situation une fois totalement saturée...elle n'absorbe plus rien...

Vous pouvez m'éclairer ??  ;-)
1800L après 1 an :

Wein

  • Animateur
  • Messages: 2218
Vous pouvez m'éclairer ??  ;-)

Je ne peux pas t'éclairer, car je pose justement la question de savoir ce qui est attendu de l'argile. De façon plus générale, je n'aime pas l'idée de laisser dans un aquarium des substances potentiellement nocives "piégées" dans un substrat quelconque (mais ce n'est peut-être pas ce que fait l'argile). En effet, il est possible qu'elles se retrouvent libérées à un moment ou un autre. C'est le cas par exemple des phosphates fixés dans les sédiments dans un bac récifal: ils sont indétectables dans l'eau et, normalement, sans influence, mais les cyanobactéries sont capables de dissoudre ces sédiments pour les exploiter. Ce qui provoque une explosion des cyanobactéries en question dans le bac, alors même que les paramètres mesurés sont bons.

Mais attendons la réponse de Papillon concernant l'argile: il maîtrise bien ce sujet et pourra donc nous dire comment elle travaille et l'influence qu'elle a sur les paramètres d'un bac marin.
Laurent C.
KCF 10065

papillon

  • Messages: 351
Bonsoir! :merci:
Il est un peu tard pour expliquer le fonctionnement des argiles avec précision.
Mais je le ferai quand j'aurai le temps.
Je sais que mon aquarium est trop chargé en poissons, mais je voulais me faire plaisir!
J'ai un 600 litres vide, je l'utiliserai probablement par la suite... ;-)
Mes chiffres sont exacts, dans la mesure où le test nitrates est approximatif: "entre 12.5 et 25", ça manque de précision, mais c'est la couleur que je vois sur mon test TETRA...
Mon rhinecantus a toujours eu les yeux un peu prohéminants, mais ils sont coquins, il m'observe sans arrêt.
Appétit d'enfer (il mange des lombrics!).
Il ne me donne aucun inquiétude. D'après son ophtalmo, il serait myope... :rire: (grosse plezanterie...)
Aucun parasite au champignon sur aucun poisson, pour moi, ils se plaisent, bien qu'à l'étroit.
On verra tout ce qu'on peut attendre des argiles (constantes de l'eau), de leur pouvoir adsorbant, virucide, bactéricide et anti-parasitaires
Déjà, on peut remarquer que les bulles crèvent de suite en surface.
Pour moi, c'est un bon signe... ;-)
En effet, il y a de (trop?) nombreuses années, j'avais fait un test:
Dans les estrans d'Oléron, j'allais chercher des animaux, que je ramenais chez moi.
J'avais un diffuseur sur piles.
Mis dans la mer, les bulles se rompent immédiatement.
Mis dans le seau, elles forment des bulles persistantes, preuve qu'il y a des protéines libérées par les animaux.
On ajoute une chaussette pleine d'argile verte, les bulles crèvent à nouveau en surface instantanément: les protéines sont adsorbées pas l'argile... Et les prélèvements arrivent en bonne santé à domicile.
Appliqué à un aquarium, on constate que l'écumeur n'écume plus rien du tout, ce qui évite la perte de calcium, magnésium et oligo-éléments.
Dans ces conditions, "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"... ;-)
Voilà pour ce soir.
J'ai bien dit au départ que cet aquarium était très critiquable, il ne correspond pas à mon idéal, mais il permet un discussion que je trouve intéressante... :oui:
A demain! :merci:

papillon

  • Messages: 351
On peut lire sur ce court document:

http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-geologie-sous-marine-topographie-des-fonds-sous-marins/3-sediments/

que les fonds marins sont couverts de sédiments, dont des argiles.
Ce n'est pas du sable de corail, ni du verre.
Or, ces argiles sont imperméables.
Au point qu'une fois, dans mon petit 50 litres d'expériences, sans vie aucune, j'ai recouvert le fond d'atgile verte et de quatzite.
Et, sous l'argile verte, de la pouzzolane.
Je remplis l'aquarium, et remarqué que la pouzzolane était sèche, 4 à 5 jours après.
Il m'a fallu faire des trous dans l'argile pour qu'elle laisse passer l'eau, et s'humidifie à son tour.
C'est la première propriété d'une argile.
Ensuite, elles ont toutes des capacités d'échange cationique (C.E.C.)
Cette C.E.C. permet une grande stabilité du milieu aquatique.
Elles donnent, pour les argiles vertes et rouges un pH de 8.2 au milieu aquatique.
Et de 8.4 si on y ajoute de l'hydroxyde de magnésium.
Si l'on ajoute du NaCl à une argile terrestre, on s'aperçoit que les taux de calcium et magnésium augmentent, les ions sodium, plus petits, les délogeant de l'argile. 4 petits ions Na+ vont extraire un  Ca++ et un Mg++ de l'argile.
Quand on arive à la densité de 1025, le Calcium est alors à 420 mg/l.
Il y a bien eu un échange cationique.
Le cycle de l'azote comprend une phase aérobie, où les bactéries nitrifiantes transforment les nitrite en nitrates, et une phase anaérobie, où les bactéries dénitifiantes transforment les nitrates en azote.
Toutes ces bactéries ont besoin d'énergie pour vivre du sachharose pour les aérobies, du glucose pour les anaérobies.
Le saccharose ne réduit pas la liqueur de Fehling: ce n'est pas un sucre réducteur.
Le glucose, lui, réduit cette liqueur: c'est un sucre réducteur.
Or, la vie n'est pas que de la chimie minérale, mais aussi organique (chimie du carbone), partie négligée de l'aquariophilie.
Donc, pour faire vivre nos chères bactéries, rien de tel que des glucides.
Pour avoir une phase anaérobie, rien de rel que de mélanger de la fleur de soufre et de la limaille de fer, qui donne un mélange de FeS et FeS2, noir. A-même le fond de l'aquarium.
On y ajoute du riz, pour apporter cette énergie, et recouvre d'argile, pour bien isoler cette phase anaérobie.
Mieux vaut recouvrir d'un grillage en plastique, pour qu'aucun poisson n'aille y gratter
On remet de l'argile et du sable par-dessus le grillage.
Et des grains de riz pour nourrir les bactéries de surface.
2 cuillères à soupe dans chaque phase pour mon 450 litres.
Et voilà! Les bactéries sont ubiquitaires, et vont se développer, les unes nitrifiantes, les autres dénitrifiantes.
Et le Fer de la phase anaérobie fixe les phosphates, formant du phosphate de ferr.
Il ne rete plus qu'à mettre un peu de nourriture à décomposer dans l'aquarium, et, patience, la nitification et la dénitification vont se faire...
Chez moi, le système est un peu "débordé" par la présence de nombreux poissons, c'est vrai.
Mais en étant raisonnable...
J'utilise des argiles ARGILETZ, mais je me suis procuré de l'argile marine pour mon prochain aquarium:
 
http://www.boutiquepassionpursang.com/ARGILE-MARINE-PERLE-DE-MER-POT-DE-10-kg ... Ma prochaine étape... :bump:

Voilà, en quelques mots, les spéciificités de mon aquarium... ;-)
Je dors tranquille, je les sais en bonne santé! :pint:

ladenree

  • Messages: 747
On peut lire sur ce court document:

http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-geologie-sous-marine-topographie-des-fonds-sous-marins/3-sediments/

Or, ces argiles sont imperméables.
Au point qu'une fois, dans mon petit 50 litres d'expériences, sans vie aucune, j'ai recouvert le fond d'atgile verte et de quatzite.
Et, sous l'argile verte, de la pouzzolane.
Je remplis l'aquarium, et remarqué que la pouzzolane était sèche, 4 à 5 jours après.
Il m'a fallu faire des trous dans l'argile pour qu'elle laisse passer l'eau, et s'humidifie à son tour.
C'est la première propriété d'une argile.

Pour avoir une phase anaérobie, rien de rel que de mélanger de la fleur de soufre et de la limaille de fer, qui donne un mélange de FeS et FeS2, noir. A-même le fond de l'aquarium.
On y ajoute du riz, pour apporter cette énergie, et recouvre d'argile, pour bien isoler cette phase anaérobie.
Mieux vaut recouvrir d'un grillage en plastique, pour qu'aucun poisson n'aille y gratter
On remet de l'argile et du sable par-dessus le grillage.
Et des grains de riz pour nourrir les bactéries de surface.
2 cuillères à soupe dans chaque phase pour mon 450 litres.
Et voilà! Les bactéries sont ubiquitaires, et vont se développer, les unes nitrifiantes, les autres dénitrifiantes.
Et le Fer de la phase anaérobie fixe les phosphates, formant du phosphate de ferr.

 



Très intéressant  :merci:
Toutefois, j'ai comme un doute ou une interrogation...Si les bactéries anaréobies sont sous une couche d'argile étanche, comment peuvent-elles épurer l'eau du bac puisque cette dernière n'arrive pas jusqu'aux bactéries (barrière étanche de l'argile) ??
Y a pas un truc qui coince là ??
1800L après 1 an :

papillon

  • Messages: 351
Salut, ladenrée! :merci:
Simple: une fois humide, l"argile laisse passer l'eau lentement, mais pas l'oxygène: ça se fait par osmose... ;-)
 Dans mon 50 litres, l'argile était sèche!
Mais tu penses bien qu'au fond des océans, le argiles ne sont pas sèches... :cool:
C'est inspiré du système Jaubert, en fait, sauf qu'il n'y a pas besoin d'un lit de sble épais...

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7259
  • Taliban de l'aquariophilie
Ah oui, donc ce 450L fonctionne sur un procéder bien plus avancé que ce que l'aissait penser tes réponses à mon messages.
Honnêtement j'ai pas tout compris (l'histoire du riz pour nourrir les bactéries...), mais ça ne semble pas si facile à mettre en place et il y a un équilibre à maintenir qui n'est peut être pas à la porté de tout le monde.
En tout cas, c'est une expérience vraiment étonnate et trés interessante.

Ca mériterais un article, des schéma....pour que même un néophyte comme moi puisse comprendre.

Wein

  • Animateur
  • Messages: 2218
J'ai un 600 litres vide, je l'utiliserai probablement par la suite... ;-)

 :up: Mais je trouve qu'un 600 litres reste très petit pour ta population... Tu risques vraiment de nanifier tes poissons :-/

Mes chiffres sont exacts, dans la mesure où le test nitrates est approximatif: "entre 12.5 et 25", ça manque de précision, mais c'est la couleur que je vois sur mon test TETRA...

Attention, les tests Tetra (comme Sera) sont connus pour leur manque total de précision en eau de mer... Il faut voir du côté de Salifert, par exemple.

Mon rhinecantus a toujours eu les yeux un peu prohéminants, mais ils sont coquins, il m'observe sans arrêt.
Appétit d'enfer (il mange des lombrics!).
Il ne me donne aucun inquiétude.

Quoi qu'il en soit, il a un problème ton baliste... Et l'exophtalmie chez les poissons est très souvent due à une mauvaise qualité du milieu.

Très intéressant ce que tu nous racontes sur l'argile ! En effet, si les propriétés que tu lui reconnais sont vraies, on pourrait l'utiliser pour créer un système inspiré du Jaubert. Tu m'as donné envie de creuser un peu la question dès que j'aurais un moment (n'hésite pas à nous donner d'autres liens et références). Merci.

Cependant, je continue à penser qu'un FO est infiniment plus simple à mettre en place et à maintenir sur le long terme avec un bon système d'extraction avant transformation de la matière organique. Là, au moins, on sait ce que l'on fait. J'ai toujours eu un peu peur avec ces systèmes qui intègrent des substrats compliqués "à ne pas toucher", genre "Miracle Mud" qui était censé révolutionner l'aquariophilie marine il y a une dizaine d'années, et qui n'a donné que des catastrophes. L'idée d'avoir une station d'épuration qui peut se mettre à tout moment à produire n'importe quoi dans un aquarium est assez terrifiante !

Cela ne veut évidemment pas dire que l'argile est sans intérêt en marin ! Associé à un système qui a fait ses preuves, ça peut peut-être amener quelque chose. Mais, en l'état, ton aquarium ne me convainc pas du tout: je n'aimerais pas l'avoir chez moi, il fait plus fond de port que récif de rêve.

Continuons à en discuter si vous êtes d'accord ;-)
Laurent C.
KCF 10065

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7259
  • Taliban de l'aquariophilie
600L c'est limite pour du rinhecanthus ou un hepatus, mais ça va pas non plus les nanifiés, faut rester raisonnable.

Wein

  • Animateur
  • Messages: 2218
600L c'est limite pour du rinhecanthus ou un hepatus, mais ça va pas non plus les nanifiés, faut rester raisonnable.

Heu, qu'est-ce qui te fait dire cela ? As-tu souvent vu un P. hepatus de 30 cm (mesuré, et pas à l’œil) dans un bac de 600 litres ??? C'est pourtant la taille qu'est censée atteindre cette espèce dans la nature (http://www.fishbase.org/summary/6017). Par contre, on peut voir des hepatus adultes de taille normale dans des aquariums publics...

En plus d'une question de taille, les "grands" chirurgiens sont d’infatigables nageurs. Alors un tel nageur de 30 cm dans 600 litre, je trouve que ça fait poisson rouge dans sa boule, ni plus ni moins.
Laurent C.
KCF 10065

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7259
  • Taliban de l'aquariophilie
Non jamais vue d'hepatus de 30c...je pense pas en avoir vue de plus de 20cmd'ailleurs.

papillon

  • Messages: 351
Ah oui, donc ce 450L fonctionne sur un procéder bien plus avancé que ce que l'aissait penser tes réponses à mon messages.
Honnêtement j'ai pas tout compris (l'histoire du riz pour nourrir les bactéries...), mais ça ne semble pas si facile à mettre en place et il y a un équilibre à maintenir qui n'est peut être pas à la porté de tout le monde.
En tout cas, c'est une expérience vraiment étonnate et trés interessante.

Ca mériterais un article, des schéma....pour que même un néophyte comme moi puisse comprendre.
Salut, Adam! :merci:
Mais si, ce procédé peut être mis en place par tout le monde, bien plus facile qu'il n'y parait... :oui:
Sans énergie, une bactérie, comme aucun être vivant ne peut se développer!
Or, le riz est une source d'énergie pas chère, dont se nourrissent les aérobies et anaérobies.
La différence, c'est que les aérobies respirent de l'oxygène, et les anaérobies du NO3 et NO2.
Si pas du riz, du maÎs, du blé, bref, une source d'énergie...
Merci de trouver mon article intéressant! :bump:


:up: Mais je trouve qu'un 600 litres reste très petit pour ta population... Tu risques vraiment de nanifier tes poissons :-/

Attention, les tests Tetra (comme Sera) sont connus pour leur manque total de précision en eau de mer... Il faut voir du côté de Salifert, par exemple.

Quoi qu'il en soit, il a un problème ton baliste... Et l'exophtalmie chez les poissons est très souvent due à une mauvaise qualité du milieu.

Très intéressant ce que tu nous racontes sur l'argile ! En effet, si les propriétés que tu lui reconnais sont vraies, on pourrait l'utiliser pour créer un système inspiré du Jaubert. Tu m'as donné envie de creuser un peu la question dès que j'aurais un moment (n'hésite pas à nous donner d'autres liens et références). Merci.

Cependant, je continue à penser qu'un FO est infiniment plus simple à mettre en place et à maintenir sur le long terme avec un bon système d'extraction avant transformation de la matière organique. Là, au moins, on sait ce que l'on fait. J'ai toujours eu un peu peur avec ces systèmes qui intègrent des substrats compliqués "à ne pas toucher", genre "Miracle Mud" qui était censé révolutionner l'aquariophilie marine il y a une dizaine d'années, et qui n'a donné que des catastrophes. L'idée d'avoir une station d'épuration qui peut se mettre à tout moment à produire n'importe quoi dans un aquarium est assez terrifiante !

Cela ne veut évidemment pas dire que l'argile est sans intérêt en marin ! Associé à un système qui a fait ses preuves, ça peut peut-être amener quelque chose. Mais, en l'état, ton aquarium ne me convainc pas du tout: je n'aimerais pas l'avoir chez moi, il fait plus fond de port que récif de rêve.

Continuons à en discuter si vous êtes d'accord ;-)
Salut, Wein! :merci:
J'ai un correspondant québecois qui m'a dit la même chose que toi: "prends un test Salifert!".. C'est ce que je vais faire... :oui:
Mon rhinecanthus a toujours été exophtalmique, et moins coloré que mes précédents... Peut-être a-t-il une affection chronique, mais il mange bien, est vif, et a presque triplé de taille depuis que je l'ai!
Je ne m'inquiète pas pour lui, mais c'est vrai qu'il a ce problème... :-/
Si je devais commencer ce jour, j'utiliserais directement de l'argile marine (j'en ai 2 pots de 10Kg).
Merci d'avoir trouvé le sujet intéressant! :pint:
Pas de miracle, ici, mais de la biologie cartésienne...
Il est loin le temps où mes poissons étaient soit-disant fragiles! (1970, quand-même, comme le temps passe...) :peur:
Je t'accorde enfin que cet aquarium évoque un fond de port, j'essaierai de prendre le large dès que possible! :rire:
La discussion continue, bien sûr!
Bonne journée à vous!...

Véronique

  • Modosaurus
  • Messages: 6165
je lis avec grand intérêt.... mais je n envisagerais pas  de mettre du riz dans mon nouveau bac.   :roll:

de l'argile ça par contre il y a qqch à creuser..... pkoi pas dans la décantation ou dans un refuge'?
Véronique.
www.ivanov.ch

papillon

  • Messages: 351
Bonsoir, Véronique!  :merci:
Vraiment ravi que tu aies envie d'essayer!  :bump:
Commencer par de l'argile dans un refuge est une excellente idée!
Peut-être l'argile marine, mais je ne l'ai pas testée...
Je peux le faire assez vite, si tu veux! ;-)
Mais tu verras par la suite que la chimie organique n'est pas sans intérêt!
Sans faire d'un aquarium une "usine chimique"... :rire:

Véronique

  • Modosaurus
  • Messages: 6165
hello
 si je trouve de l'argile marine, comment puis je l utiliser?
Surement pas  en poudre...
  je me souviens quand je fabriquait des billes de  latérite avec des ajouts de fer , je les cuisais pour les sécher et je les enfouissais dans le sol du bac.

 
Véronique.
www.ivanov.ch

papillon

  • Messages: 351
Bonjour, Véronique!  :merci:
Toutes les argiles perdent leurs propriétés en les cuisant, elles perdent leur C.E.C., ce qui fait qu'il faut les garder brutes.
Les miennes sont en poudre, et forment une masse dans l'eau.
Il suffit de les couvrir d'ouate synthétique, dans le refuge!
J'ai testé ce matin le pH de mon argile marine, et il est de 7!
Mais je l'ai fait monter à 8,4 avec un petit truc dont je parlerai plus loin...
Elle se présente en seau, très pâteuse.
Elle doit pouvoir être utilisable, mais les autres tests restent à faire...

Adam

  • Modosaurus
  • Messages: 7259
  • Taliban de l'aquariophilie

Véronique

  • Modosaurus
  • Messages: 6165
hello
c est un problème si l'argile fait baisser le pH  ...

le truc pour remonter le pH à 8,4 m'intéresse...   :ange:
Véronique.
www.ivanov.ch

papillon

  • Messages: 351
ce serait donc mettre de ça:
http://www.boutiquepassionpursang.com/ARGILE-MARINE-PERLE-DE-MER-POT-DE-10-kg
Comme sol dans un refugium?
Salut, Adam! :merci:
Le problème, c'est que cette argile a un pH neutre, Adam: j'en avais acheté sur le site, mais pas testée..
Non, j'utilise de l'illite mélangée à de l'hydroxyde de magnésium.
Mais probablement que cette argile marine doit pouvoir être utilisée, en la modifiant un peu...
A voir.

.
hello
c est un problème si l'argile fait baisser le pH  ...

le truc pour remonter le pH à 8,4 m'intéresse...   :ange:
Salut, Véronique! :merci:
Effectivement, je pensais cette argile alcaline, et elle ne l'est pas.
Dommage.
Mais, en y ajoutant de l'hydroxyde de magnésium, le pH monte à 8.4 immédiatement... Vieille expérience à l'appuie, je pourrais vous en parler!
Bonne journée à vous! ;-)
Aux U.S.A.: http://www.magnesiaspecialties.com/wtrbroch.htm
En France, je commande à mon pharmarien du Magnésium Hydroxyde Mg(OH)2, 1Kg COOPER.
Sinon, chez DECATHLON, ils vendent de la poudre pour alpinisme (permet une meilleure accroche), qui est de l'hydroxyde de magnésium pur. :oui:.

http://www.decathlon.be/community/fr/conseils-coaching/randonneecamping/la-magnesie-en-escalade-comment-faire-le-bon-choix/


papillon

  • Messages: 351
Bonjour à tous! :merci:
Que je vous explique le "pourquoi" de l'utilisation de l'hydroxyde de magnésium, ou magnésie... ;-)
Vers 1975, j'ai été passionné par un livre de chimie sur la solubilité des sels dits "insolubles".
La magnésie est un sel "insoluble", dont le produit de solubilité à 25°C est de 6.10 "puissance" -12. Donc pas totalement insoluble.
Et, dans un article, il était démontré mathématiquement qu'une solution de magnésie à l'air ambiant donnait un pH de 8.4
Je m'en suis donc procuré, et j'ai fait des essais.
 - Dans un tube à essais, j'ai mis de la magnésie dans de l'eau pure.
Le pH est alors de 11. En faisant barbotter de l'air, un constate que le pH baisse rapidement, pour se bloquer à 8.4.
Chacun peut faire cette petite expérience.
En revanche, j'utilisais à l'époque la pure méthode berlinoise...
J'ajoutais de l'eau de chaux pour faire remonter le pH, et, je pensais, le taux de calcium.
Or, ayant préparé 5 litres d'eau de mer avec mon eau de chaux, au bout d'un mois, le pH était passé de 12 à 4.5!
La chaux fait précipiter les hydrogénocarbonates de calcium et magnésium!!!
J'ai donc cessé ce système, et rempli une chaussette de magnésie, mise dans un filtre, et mon pH restait dans les 8.2-8.4...
Donc, j'utilise actuellement de l'argile verte ARGILETZ, additionée de magnésie: la santé de mes poissons me fait plaisir à voir, par rapport à la méthode antérieure.
L'argile rouge et l'argile marine, je ne peux en aucun cas les conseiller, ne les ayant pas testées moi-même... :roll2: