Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Mon poubellarium 5 étoiles !  (Lu 1649 fois)

Mattier

  • Messages: 21
Je viens de me réveiller de ma sieste et j'ai décidé de faire enfin des photos de mes poubellariums. :dodo:

Voici un charmant poubellarium de 300 litres, bonne exposition, eau pas courante, tout confort, nénuphar dans le salon, actuellement loué à une joyeuse bande de Xiphos noirs très discrets mais bien là ! Libre en octobre.

http://aquariumnaturel.blogspot.com/2011/08/quest-ce-quun-poubellarium.html

Loyer très modéré.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2603
Salut,

Les poubellarium c'est un peu "décoiffant", ça marche formidablement en dehors de toute règle aquariophile. J'ai deux poubelles de 80l "infestées" de crevettes, et pareil sans changement d'eau, avec des amplitudes énormes de température. Donc quand on a la place c'est une bonne idée.

A+,

Philippe.

Cyberfish

  • MH
  • Messages: 7138
Chouette présentation !
Bravo ! Ca a de quoi éveiller des envies. Parfait pour pousser à la généralisation des poubellariums !
Cyberfish
Retrouvez toutes mes expériences aquariophiles sur mon site : http://cyberfish.fr

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2603
Bonjour,

Ce fil date "un peu", mais le lien dans le sujet ouvert au poste #1 est toujours actif et agréable à lire. Et c'est la bonne saison pour s'y (re)mettre.

Et puis c'est aussi une bonne méthode pour entretenir une souche de daphnies, voir ici : https://www.aquaportail.com/articles-item-164-l-elevage-de-daphnies-vivantes-c-est-facile.html

Bien cordialement et amusez vous bien avec un budget minimaliste.

karde

  • Messages: 169
Oui, surtout que j'ai lu avec grand plaisir que Mattier réalimentait son blog après une période très noire. Il s'est aussi lancé dans la vpc, aquazolla pour ceux qui cherchent des petites bébêtes. Je vais peut-être bien me laisser tenter !

Luc_Philou

  • Messages: 236
Sans avoir le style de Mattier j'aimerais bien parler plus avant des poubellariums car je m’interroge.

Voici le mien, Une caisse plastique de 150 litres a l'exterieur. Mis en eau il y a un an et demi avec de l'eau du robinet. Jamais de changement d'eau si ce n'est pour refaire le niveau... Pas de filtre, d'éclairage, d'engrais... et pourtant  :??: 
Les plantes explosent, 5 ou 6 Red Cheri mise il y a un an se sont multipliees.

Je m'en sers mêmes d'infirmerie pour mousses. Quand une mousse fais la tronche (dans le bac avec CO2 et tout le toutim) et commence à être infestée de filamenteuses, je la place dans ce bac pendant un mois et elle ressort propre et pleine de pousses bien vertes.

Comment ca marche docteur ?
 


philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2603
Bonjour,

Comment ça marche Docteur ? Bon déjà je ne suis pas docteur, ça commence mal... Une petite idée me traverse la tête, et je ne l'ai jamais mise en œuvre dans mes poubelles (alors que franchement j'aurai pu), c'est la mesure des paramètres.

Les plantes doivent se nourrir de tout ce qu'elles trouvent et appauvrir le milieu. Donc consommer tout ce qui est azote, phosphore, potassium. Cela doit être dans ces "poubelles" un milieu assez pauvre en nutriments.

C'est un concept complétement opposé à celui de "l'open loop" pour les bacs plantés, où on fait des changements d'eau drastiques pour maintenir ce type de bac, en cherchant à appauvrir le milieu de façon générale, pour contrôler par des apports ce que l'on souhaite y voir en éléments (les fameux NPK, Fe, etc)...

Là ça se débrouille tout seul. Avec une minéralisation qui doit d'ailleurs monter, parce qu'on se contente de "faire le plein" de temps en temps, la pluie ne permettant pas de compenser l'évaporation (enfin cela dépend de la saison, de votre lieu de résidence), mais en général il faut en rajouter.

En conclusion ces poubellariums ça marche, quasiment sans s'en occuper. Avec aussi des reproductions de poissons, etc....
Il faudrait que quelqu'un puisse suivre les relevés de paramètres principaux GH, KH, NO3 en fonction du temps comme dans un aquarium classique. Ainsi que ceux de l'eau de remplissage. C'est contraire à la "philosophie" du poubellarium, je sais.

On y apprendra quelque chose (ou rien, c'est possible) mais au moins cette démarche aura été faite.

C'est un peu tard dans la saison pour me relancer la dedans quoi que...

Bien cordialement,




karde

  • Messages: 169
Pas docteur non plus (j'y travaille, un jour, peut être, mais pas en biologie végétale!), mais ça m'empêche pas d'avoir mon grain de sel à mettre!!!

En fait, je pense que c'est le même principe qu'un aquarium lowtech, ou plutôt naturel, même si aucun qualificatif ne correspond selon moi: tu laisses faire la nature, et elle est pas si mal foutue que ça!!! D'après la photo, tu as un mélange de plantes à pousse rapide et lente, quelques lentilles, certainement un peu de terre/sable... et pas de filtre, l’ennemi des plantes, qui favorise les bactéries nitrifiantes.

Selon les saisons, certaines prennent le dessus, d'autres régressent et inversement. Et comme tu n'interviens pas, un certain équilibre reste en place.

L'instabilité d'un aquarium vient en grande partie du fait qu'on veuille contrôler tous les paramètres et on passe donc beaucoup de temps à essayer de réparer des déséquilibres que l'on créé.

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2603
........

L'instabilité d'un aquarium vient en grande partie du fait qu'on veuille contrôler tous les paramètres et on passe donc beaucoup de temps à essayer de réparer des déséquilibres que l'on créé.

Bonjour,

Je plussoie... Le concept inverse de cette philosophie du poubellarium qui se débrouille tout seul est le bac hyper planté en boucle ouverte (open loop). Par exemple comme on apporte des nutriments via les engrais NPK, et qu'on ne sait pas trop ce qui est consommé ou pas, il faut pour ne pas arriver à un déséquilibre par le cumul de certains de ces éléments, procéder à des changements d'eau drastiques (10 ou 15% par semaine est un minimum)... Cela peut marcher aussi.

Mais est beaucoup plus contraignant car "on force la nature", ou au moins on essaye.

A+,