Bienvenue, Invité.
Mot de passe oublié ? S'inscrire ? Courriel d'activation ?

Eau osmosée / eau déminéralisée  (Lu 72452 fois)

arpeggione

  • Messages: 26
Bonsoir à tous,


Certain(e)s semblent utiliser l'une. D'autres l'autre. Mais quelle est au juste la différence (en composition, j'imagine) entre eau déminéralisée et eau osmosée ?

Calino

  • Messages: 1413
l'eau déminéralisé est obtenu avec des acides je crois, donc c'est déconseillé en aquario
Lire ce qui précède en gardant à l'esprit le caractère du rédacteur

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
L'eau démnéralisée peut tout à fait être utilisée en aquario (avec des réserves sur l'eau de mer).

L'eau déminéralisée est obtenue par des résines échangeuses d'ions (comme dans le système Kati Ani) qui retirent tous les éléments portant une charge électrique (calcium, nitrates, phosphates ...) Par contre les résines laissent passer les bactéries, les pesticides ... Les résines sont régénérés par de l'acide chlorhydrique et de la soude. Il n'y a quasiment aucune pertes d'eau.

L'eau osmosée est fabriquée par un osmoseur qui peut être assimilé à un filtre qui ne laisserait pas passer tout ce qui est un peu plus gros qu'une mollécule d'eau. Le problème c'est qu'il laisse passer 5 à 10 % des mollécules de taille proche de l'eau (comme les nitrates par exemple). Il retire par contre totalement bactéries, pesticides ... L'osmoseur a également un mauvais rendement : pour produire 1 litre d'eau osmosée il faut de 2 à 5 litres d'eau consommée.

arpeggione

  • Messages: 26

L'eau déminéralisée est obtenue par des résines échangeuses d'ions [qui] laissent passer les bactéries, les pesticides ...

L'eau osmosée est fabriquée par un osmoseur qui peut être assimilé à un filtre qui ne laisserait pas passer tout ce qui est un peu plus gros qu'une mollécule d'eau. Le problème c'est qu'il laisse passer 5 à 10 % des mollécules de taille proche de l'eau (comme les nitrates par exemple). Il retire par contre totalement bactéries, pesticides ...


On considèrera donc que nitrates valent mieux que bacteries ou pesticides, non ?... Donc de vos réponses, j'en déduis plutôt eau osmosée que déminéralisée. Je me trompe ?


Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Je dirais que les bactéries on s'en moque.

Avec l'osmoseur, les nitrates sont fortement diminués et il est rare de dépasser 5 mg/l en sortie ce qui ne pose guère de problèmes. Le principal souci c'est le gaspillage d'eau !
Dans une région où il n'y a pas de cultures intensives (et donc pas  ou peu de pesticides), lui préférer le déminéralisateur peu se justifier pour économiser l'eau.
Dans les zones de cultures les taux de pesticides flirtent avec les limites admissibles pour l'eau potable et là il vaut mieux privilégier l'osmoseur, les nitrates étant moins néfastes ...

En eau de mer, au vu des forts apports d'eau pour compenser l'évaporation et des changements d'eau faibles (10% par mois en moyenne), le risque d'accumulation de pesticides et autres composés indésirables (compte tenu de la sensibilités des animaux) est important, il faut donc éviter le déminéralisateur.

arpeggione

  • Messages: 26
Bien compris tout ça. Mais ma question concerne maintenant l'achat non pas de matériel (osmoseur/déminéralisateur) mais d'eau (l'une ou l'autre) dans le commerce (spécialisé aquariophile ou non)...

(pour info, mon cas - et donc ma question - concerne l'eau douce)


Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Si il s'agit de l'achat dans le commerce ... prendre au moins cher et au plus pratique  ;-)
Concernant les animaleries il convient de faire un petit test de l'eau osmosée qui est vendue (nitrates/dureté) de temps à autres : certaines ont des osmoseurs plus que fatigués. Quand on habite loin d'une animalerie proposant de l'eau osmosée (ou si c'est moins cher) on peut se rabattre sur l'eau déminéralisée ou une eau "minérale" pas trop dure (d'auvergne par exemple) au supermarché du coin.
Ceci est valable pour les petites consommations, dès qu'on atteint une dizaine de litres par semaine, il est plus rentable et plus pratique d'investir dans un appareil et de faire son eau à la maison.

arpeggione

  • Messages: 26
... Bon ben déjà, merci pour vos réponses.

Après passage sur le site d'ET (par curiosité), à l'onglet "osmoseur", j'ai été un peu étonné de voir que ça n'était pas si cher que ça  - enfin, tout est relatif, hein, ce que je veux surtout dire est que je pensais ce matériel être beaucoup plus cher :

http://www.europeen-trading.com/fiche_produit.php?pid=179

Je trouve le prix raisonnable mais... à moins qu'il ne faille ajouter d'autre chose, l'associer à autre chose (mais je ne crois pas).

Mes besoins en eau sont de 22 L par semaine. J'habite Bordeaux, donc une grande ville, mais j'ai abandonné ma voiture il y a plusieurs mois... et les endroits où je pourrais acheter mon eau dans le commerce ne sont pas situé dans le centre-ville alors... (quoique ça pourrait muscler mes bras, mais bon !!...)

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Les prix sont en effet très raisonnables  ;-) Il n'y a rien à rajouter je te rassure, juste un robinet pour le brancher si tu n'en as pas de disponible. On trouve des robinets autoperceur dans tous les magasins de bricolage ou celui sur le site europeen trading. Il faut changer les préfiltres de temps à autre (dans ton cas ils devraient faire 2 bonnes années)

Au vu de ta consommation, il ne faut pas trop hésiter : tu amortiras rapidement ton investissement.

arpeggione

  • Messages: 26

Il n'y a rien à rajouter je te rassure, juste un robinet pour le brancher si tu n'en as pas de disponible.


Diable ! Mais c'est quoi, ce robinet ??!!!... J'imaginais (bêtement ?) que cet engin-là se branchait directement sur un robinet, le temps de "tirer" le volume d'eau nécessaire et puis hop, retour dans la boite (ou je ne sais où, encore !)... Un osmoseur est fixé à demeure ?

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
L'osmoseur doit rester en eau pour préserver la membrane  ;-) Il reste donc à demeure.
C'est relativement petit (encombrement équivalent à 2 bouteille d'eau de 1,5 l pour donner une idée) et on peut le caser facilement dans le meuble sous l'évier par exemple.

arpeggione

  • Messages: 26
Niclette, merci pour pour toutes ces infos. Et alors comme on dit : y'a plus qu'à !!

didier95

  • Messages: 305
Bonjour,

Question a dix sous, on m'a donné un osmoseur mais je n'ai pas le raccord qui fait le lien avec le robinet, celui dans lequel on visse le raccort plastique du tuyaiu d'entrée et qui se visse lui même sur le robinet du reseau.
Ca se vends seul ?

D95

Xavier

  • Messages: 797
Bonjour,

Question a dix sous, on m'a donné un osmoseur mais je n'ai pas le raccord qui fait le lien avec le robinet, celui dans lequel on visse le raccort plastique du tuyaiu d'entrée et qui se visse lui même sur le robinet du reseau.
Ca se vends seul ?

D95

voilà, par exemple:

http://www.entraquariums.com/index.php?ficheproduit=1&idprod=1478

mais perso, je n'en ai jamais acheté, c'est fourni avec l'osmoseur...

cordialement

Xavier

Anthon

  • Messages: 346
Concernant les pesticides qui rendent impossible l'utilisation d'eau déminéralisée sur résines échangeuses (j'insiste sur le sur résines car au sens strict l'eau osmosée est une eau déminéralisée), je tiendrais juste à rappeler que l'eau potable contient initialement peu (voir pas, selon les régions) de pesticides. Donc hormis le cas d'aquarium avec très forte évaporation et pas de changements d'eau, dans le reste des cas (c'est à dire dans tous les cas que je connaisse en eau douce), ces pesticides ne poseront pas de problèmes.

Evidemment ceux qui élèvent les espèces les plus sensibles peuvent se tourner vers l'eau osmosée (voir mieux, osmosée puis déminéralisée sur résines) mais pour la grande majorité des situations aquariophiles ceci n'est nullement indispensable.
Recherche nourriture vivante : cf. ici

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_de_l'eau_par_les_produits_phytosanitaires

Cela permet de se faire une idée  ;-) Les eaux contenant des pesticides sont loin d'être rare. Mais je te rejoins pour dire que normalement les taux dans l'eau du robinet ne présente pas de risque pour la maintenance des poissons. Pour les repros je serai plus prudent.

Autre problèmes ! Lors de la première grosse pluie après une période sèche, des cas de mortalité de poissons après un changement d'eau existent (j'en connais plusieurs exemple). C'est typiquement le cas en été pour les gros orages : il fait sec 15 jours ou 3 semaines et le premier orage apporte une grande quantité de polluant qu'on retrouve au robinet dans les heures ou jours qui suivent.
Je ne dit pas que c'est du aux pesticides, c'est un ensemble : hydrocarbures sur les routes, poussières diverses, déchets dans les égouts, engrais et pesticides dans les champs ( et les jardins qui sont souvent plus traités que les champs) ... Tout ça est lavé d'un coup. Il y a de fortes chances que les résines laissent passer une grosse partie de ces éléments, alors que l'osmoseur les arrêtera à 95 ou 99 %.

Anthon

  • Messages: 346
Les eaux libres de tout pesticides sont effectivement (trop) rares  :gr:. Néanmoins les valeurs tolérées pour potabiliser une eau sont extrêmement faibles comparées aux valeurs reconnues comme toxiques (pour l'homme tout du moins).

Dès lors qu'on n'utilise pas de l'eau déminéralisée pure (qu'elle sorte d'un osmoseur ou de résines) mais un mélange eau de conduite / eau déminéralisée, il est ridicule de considérer que cette eau déminéralisée puisse apporter un risque supplémentaire à celui engendré par la part d'eau de conduite. C'est vrai même si on n'utilise que 10% d'eau de conduite.

Pour ceux qui utilisent de l'eau déminéralisée pure (éventuellement reminéralisée) alors un risque existe mais reste modéré. Et ce risque peut encore davantage être modérer en filtrant préalablement l'eau d'appoint sur charbon actif (en respectant un temps de contact entre l'eau et le charbon d'au moins plusieurs minutes voire dizaines de minutes).
Mais il est vrai que toutes les molécules ne seront pas retenues par les charbons et que toutes ne seront pas retenues par les résines.
Cependant il y aura toujours moins de pesticides en sortie qu'en entrée de charbon+résines (sauf charbon saturé qui relarguerait). Et en entrée si on travaille à partir d'eau potable, il y en a relativement peu.

Il est vrai maintenant que les résines ne sont pas effcaces à 100% et que l'osmoseur apporte un plus sur la problématique pesticides (au détriment d'autres comme les NO3).

Mes propos avaient pour but de tempérer ce qui précède, les résines n'étant pas nécessairement une mauvaise solution.
Recherche nourriture vivante : cf. ici

micbar

  • Messages: 3
Bonjour.
Petite question par eau déminéralisée n'entend t on pas eau distillée?
Si oui dans ce cas il n'y aurait pas utilisation de résine. Vrai ou faux ?

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
Dans le langage courant, eau déninéralisé = passée sur des résines.
L'eau distillée est normalement désignée sous ce nom pour la bonne et simple raison qu'elle est beaucoup plus cher à produire et qu'il faut justifier son prix. Techniquement elle est aussi déminéralisée puisqu'elle ne contient plus de minéraux  ;-)

Anthon

  • Messages: 346
Bonjour.
Petite question par eau déminéralisée n'entend t on pas eau distillée?
Si oui dans ce cas il n'y aurait pas utilisation de résine. Vrai ou faux ?

De l'eau déminéralisée c'est au sens strict du terme, une eau à laquelle on a retiré les minéraux.

Après pour les retirer il y a diverses méthodes dont les principales (en aquariophilie) sont osmose inverse et échange d'ions (kati-ani).
La distllation est une autre méthode pour déminéraliser une eau. Cette méthode est aujourd'hui peu utilisée pour l'aquariophilie.

Après dans le vocabulaire courant, on parle souvent de :
- eau osmosée = eau déminéralisée par osmose inverse
- eau déminéralisée = eau déminéralisée sur résines échangeuses d'ions
- eau distilllée = eau déminéralisée par distillation

EDIT : grilled par Niclette  ;-)
Recherche nourriture vivante : cf. ici

arpeggione

  • Messages: 26
Juste une petite question, en passant... D'ici à l'arrivée de l'osmoseur commandé en VPC, je dois faire un changement d'eau de mon bac. Bien qu'habitant une grande ville, ayant fait le choix de renoncer à la voiture je n'ai pas envie de prendre les transports en commun (ou d'emprunter une voiture à des amis pour ça) pour ramener (péniblement) chez moi un ou deux bidons d'eau osmosée. Idée simple : prendre de l'eau déminéralisée en vente dans mon Monop* pas si loin. Oui mais sur les bidons il est écrit que cette eau déminéralisée n'est pas à usage alimentaire. Est-ce juste un rappel pour ne pas la boire (!), mais pas de problème pour un changement d'eau du bac ? Ou y a-t-il "eau déminéralisée" et "eau déminéralisée" ? Et si oui, à quoi me fier sur l'étiquette ?

Merci d'avance pour eux !

Niclette

  • MH
  • Messages: 5375
J'ai utilisé l'eau déminé vendue en grande surface pendant plusieurs mois sans soucis.
Le fait de marquer non alimentaire permet surtout de ne pas effectuer tout une batterie de tests de contrôle de la qualité à mon avis ;-)

Anthon

  • Messages: 346
Attention toutefois, certaines eaux vendues comme déminéralisée sont en fait de l'eau adoucie. Pour s'assurer qu'il s'agit bien d'eau osmosée, le mieux est de mesurer sa conductivité (qui doit être inférieure à 30µS/cm) ou à défaut au moins son KH (qui doit être nul).

Une autre solution de dépannage si tu as besoin d'un petit volume : oriente toi vers des eaux minérales d'Auvergne type Mont Rouscous ou Volvic.
Recherche nourriture vivante : cf. ici

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2612
De l'eau déminéralisée c'est au sens strict du terme, une eau à laquelle on a retiré les minéraux.

Après pour les retirer il y a diverses méthodes dont les principales (en aquariophilie) sont osmose inverse et échange d'ions (kati-ani).
La distllation est une autre méthode pour déminéraliser une eau. Cette méthode est aujourd'hui peu utilisée pour l'aquariophilie.

Après dans le vocabulaire courant, on parle souvent de :
- eau osmosée = eau déminéralisée par osmose inverse
- eau déminéralisée = eau déminéralisée sur résines échangeuses d'ions
- eau distilllée = eau déminéralisée par distillation
Salut Anthon.

Comme ces questions reviennent souvent, je me permets de compléter ta réponse. Comme tu le soulignes, la déminéralisation n'est que le résultat recherché, mais ne définit pas le procédé.

Quelques précisions sur différentes appellations et procédés de déminéralisation:

- eau osmosée = eau déminéralisée par osmose inverse:
Il s'agit de forcer le passage  de l'eau, dont la taille de la molécule est de l'ordre de 0,3 nm, à travers une membrane "semi perméable", qui ne laisse passer les particules d'une taille inférieure à 0,4 nm. Touts les éléments dont la taille est supérieure sont donc retenus, c'est à dire sels minéraux, virus et bactéries par exemple. Voici des illustrations simplistes du procédé, prises ici:

1) Par osmose, l'eau pure passe a travers la membrane vers le liquide plus concentré (eau minéralisée). L'eau s'écoulera donc naturellement, de la solution la moins concentrée vers la solution la plus concentrée jusqu'à ce que le système soit à l'équilibre. L'équilibre sera atteint quand la différence de hauteur, delta h sera équivalente à la pression osmotique (qui correspondra à une égalité des concentrations de part et d'autre de la membrane).

Plus de détails ici et


2) C'est l'inverse de ce que l'on recherche, puisque ce qui nous interesse, c'est de récuperer l'eau pure dans la colonne de droite. Pour cela, on force le passage en soumettant la colonne de gauche à une pression (celle du réseau de distribution):

En fait, les osmoseurs ne fonctionnent pas vraiment comme le schéma ci dessus le laisse penser. Un tel fonctionnement conduirait rapidement à un colmatage total et rapide de la membrane. Pour éviter ceci on essaiera de faire passer la solution tangentiellement à la membrane ce qui aura pour effet de la "balayer" et ainsi de limiter son encrassement, comme c'est illustré ci dessous, image prise ici:

Donc, par principe un osmoseur ne traite qu'une partie de l'eau qui le traverse, de l'ordre de 25 à 30% de la quantité totale. Attention aux tentatives de bricolage pour augmenter ce rendement. Le fait de vouloir limiter le débit de rejet se paye en général par un colmatage plus rapide de la membrane.

- eau déminéralisée = eau déminéralisée sur résines échangeuses d'ions:
Ce procédé est connu en aquariophilie, sous le terme  échangeur kati ani. Il est de moins en moins employé par les aquariophiles, au bénéfice de l'osmoseur.
Voici l'extrait d'un article sur le site Lenntech.
Système à résines cationique (fortement acide) + anionique (fortement basique)
Ces systèmes sont constitués de deux chambres - une contenant une résine cationique capable d'échanger les cations de l'eau par des ions H+ et l'autre contenant une résine anionique capable d'échanger les anions de l'eau par des ions OH- (voir ci-dessous). L'eau circule dans la colonne cationique, sur quoi tout les cations sont échangés par des ions hydrogènes. L'eau dé-cationisée s'écoule alors dans la colonne anionique. Cette fois, tout les ions chargés négativement sont échangés par des ions hydroxyde qui se combinent alors avec les ions hydrogènes pour former de l'eau (H2O).


- eau distilllée = eau déminéralisée par distillation:
C'est le procédé le plus ancien, tout le monde sait plus ou moins ce qu'est un alambic. Encore un extrait d'article du site Lenntech:
L'eau distillée est de l'eau qui a été porté à ébullition et dont les vapeurs ont été recondensée dans une unité de refroidissement ("le condenseur") pour rendre l'eau à l'état liquide. La distillation est utilisée pour épurer de l'eau. Les polluants dissous comme des sels ne sont pas entraînés par la vapeur et restent dans le bouilleur. Ceci ne pourrait pas fonctionner si les polluants étaient volatils car de la même manière ils pourraient être portés à ébullition et être recondensé et ainsi repolluer l'eau sensée être pure. Dans la plupart des processus de distillation, le transfert de quelques substances volatiles et d'un peu de matériel non volatile (porté dans le flot de vapeur d'eau) dans l'eau distillée est inévitable.
Plus une illustration de ce type d'installation:



En pratique, l'eau osmosée (avec un osmoseur en bon état) est certainement la plus pure. L'eau traitée sur résines est convenable, les échangeurs Kati-Ani ont d'ailleurs été utilisés longtemps en aquariophilie. Du matériel adapté à l'usage aquariophile existe pour ces deux procédés.
L'eau distillée peut encore contenir certains polluants (ce qui est aussi le cas de l'eau de pluie).

Quelques liens utiles:
Aquatech': article complet sur l'osmose inverse, à télécharger.
Lenntech: article complet sur la déminéralisation sur résines.
Le site de Veronique: rubrique chimie de l'eau.

A+

Edit: Ajout lien http://perso.orange.fr/aquatechnique/Techniques/page_osmose.htm

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2612
SVP, est il possible de transformer ce topic en post it, car ce sujet revient assez souvent.

Merci,


Aquar-elle

  • Modosaurus
  • Messages: 1359
  • La vie ne vaut rien. Mais rien ne vaut la vie!
SVP, est il possible de transformer ce topic en post it, car ce sujet revient assez souvent.

Merci.

Bonne idée ... voilà qui est fait!

Annick :pint:
Le WEAA ne craint pas Chuck Norris, mais Chuck Norris craint le  WEAA !!!

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2612
Merci, Aquar-elle.

Anthon

  • Messages: 346

En pratique, l'eau osmosée (avec un osmoseur en bon état) est certainement la plus pure. L'eau traitée sur résines est convenable, les échangeurs Kati-Ani ont d'ailleurs été utilisés longtemps en aquariophilie. Du matériel adapté à l'usage aquariophile existe pour ces deux procédés.
L'eau distillée peut encore contenir certains polluants (ce qui est aussi le cas de l'eau de pluie).


Juste pour info, les eaux les plus pures utilisées en industrie (par exemple en électronique) sont généralement obtenues sur une combinaison osmose inverse suivie de déminéralisation sur résines.

Avec une eau convenablement prétraitée, les résines permettent d'atteindre des degrés de pureté bien supérieurs à ceux obtenus par osmose inverse.

Quant-à la nano filtration, si elle permet une déminéralisation partielle, on se trouve à des qualités d'eau très éloignées de ce qu'on entend usuellement par eau déminéralisée.

Fin de l'aparté  :-)
Recherche nourriture vivante : cf. ici

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2612
bonsoir anthon,

Si je corrige le post, avec "Le principe est le même que la nanofiltration, mais à un seuil inférieur à 0,001µm", à la place de "Il s'agit de nanofiltration", c'est correct?

Pour le reste, d'accord avec toi, mais on sort du domaine aquariophile?

A+

Anthon

  • Messages: 346
Pour rester dans le domaine aquario, je virerai toute allusion à la nano.

Sinon le principe c'est la même chose que de l'osmose inverse (on est aussi en filtration tangentielle) sauf qu'ici on fait passer les molécules "en force" comme dans le cas d'une filtration classique (on a un genre de tamis très fin) alors que les processus microscopiques en jeu dans l'osmose inverse sont, il me semble, bien plus complexes.

Ma citation précédente sort effectivement du domaine aquario.

Celui qui en aquario voudrait aller à la meilleure pureté possible pour un particulier devrait à mon avis s'orienter vers un passage sur résines échangeuses type kati-ani d'une eau préalablement osmosée.
Recherche nourriture vivante : cf. ici

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2612
Pour rester dans le domaine aquario, je virerai toute allusion à la nano.

Sinon le principe c'est la même chose que de l'osmose inverse (on est aussi en filtration tangentielle) sauf qu'ici on fait passer les molécules "en force" comme dans le cas d'une filtration classique (on a un genre de tamis très fin) alors que les processus microscopiques en jeu dans l'osmose inverse sont, il me semble, bien plus complexes.
Ok. Je vire la phrase "Il s'agit de nanofiltration".

Celui qui en aquario voudrait aller à la meilleure pureté possible pour un particulier devrait à mon avis s'orienter vers un passage sur résines échangeuses type kati-ani d'une eau préalablement osmosée.
Citation

C'est sûrement vrai, mais ça paraît assez "radical". Y vois tu une application ou un interêt en aquario?

Anthon

  • Messages: 346
J'y vois un intérêt (limité) pour ceux qui élève des espèces rares et exigeantes et dont l'eau brute est de trop mauvaise qualité pour être suffisament purifiée sur un seul des deux procédés (c'est à dire peut être un aquariophile sur AA et encore  :sifflets: :sifflets:).
Recherche nourriture vivante : cf. ici

philippe2

  • Animateur
  • Messages: 2612
J'y vois un intérêt (limité) pour ceux qui élève des espèces rares et exigeantes et dont l'eau brute est de trop mauvaise qualité pour être suffisament purifiée sur un seul des deux procédés (c'est à dire peut être un aquariophile sur AA et encore  :sifflets: :sifflets:).

OK, Anthon. A vrai dire, je m'en doutais un peu. Est ce toi le seul pratiquant de AA? Juste pour revenir au distingo nano filtration et osmose inverse, ces domaines ont l'air de se "toucher" au seuil de 0,001µm, si j'en crois mes sources, tel ces tableaux:




Anthon

  • Messages: 346
OK, Anthon. A vrai dire, je m'en doutais un peu. Est ce toi le seul pratiquant de AA?
Non je ne fais pas parti de ceux qui ont de tels besoins. Si j'habitais en beauce et si je souhaitais reproduire certains apisto sauvage, je ne dis pas que je n'essairai pas. Mais ce n'est pas dans mes projets pour l'instant (surtout habiter en beauce  :fou:).

Juste pour revenir au distingo nano filtration et osmose inverse, ces domaines ont l'air de se "toucher" au seuil de 0,001µm, si j'en crois mes sources, tel ces tableaux:


Citation

En fait avec la nano tu vas pouvoir éliminer les molécules minérales les plus grosses mais tu ne choppera que peu ou pas les plus petites type sodium ou nitrates.
Recherche nourriture vivante : cf. ici