CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les actualités > Les nouvelles du milieu aquatique

L’Europe décide de réduire les prises de cabillaud de 18 %

Publié par Julien – 20 décembre 2007

Divisés sur la meilleure façon de gérer les stocks de poissons, les Vingt-Sept et la Commission européenne se sont mis d’accord, mercredi 19 décembre à l’aube, sur les quantités autorisées à la pêche pour 2008. En guise de compromis, il a été convenu de réduire de 18 % les captures de cabillaud dans les zones de l’Atlantique



Article sous licence :

Sans licence

Dans la même rubrique

L’Europe décide de réduire les prises de cabillaud de 18 %

Divisés sur la meilleure façon de gérer les stocks de poissons, les Vingt-Sept et la Commission européenne se sont mis d’accord, mercredi 19 décembre à l’aube, sur les quantités autorisées à la pêche pour 2008. En guise de compromis, il a été convenu de réduire de 18 % les captures de cabillaud dans les zones de l’Atlantique, alors que la Commission avait d’abord réclamé une baisse de 25 %. A la demande de Paris, la pêche au cabillaud ne sera cependant réduite que de 9 % en mer Celtique, au large de l’Irlande, où de nombreux chalutiers bretons sont actifs. La France, qui espérait un statu quo au sujet d’une espèce très prisée de ses pêcheurs, a obtenu de rediscuter de ce quota au printemps 2008 sur la base de nouvelles études scientifiques. "Il y a une reconstitution du stock", estime Michel Barnier, le ministre de l’agriculture, en brandissant des études de l’Ifremer.

Les ministres n’ont en revanche pas été en mesure de rouvrir la pêche à l’anchois dans le golfe de Gascogne. La Commission et les autorités espagnoles considèrent toujours qu’il faut laisser le temps aux stocks de se reconstituer davantage. D’après les Français, les captures doivent pouvoir reprendre de manière "encadrée et raisonnable" à compter du 1er juillet 2008. La situation sera examinée de nouveau dans le courant du premier semestre 2008.

Il n’a en revanche pas été question du thon, dont les prises ont été interrompues prématurément cette année en raison d’une surpêche importante en Méditerranée. L’Espagne, qui a officiellement respecté son quota alors que la France dépassait le sien, n’excluait pas d’exiger une compensation. Mais Madrid n’a pas soulevé la question dans l’attente d’une décision ultérieure.

Le "marathon pêche" 2007 s’est tenu sous la pression des écologistes et des scientifiques les plus préoccupés par la survie de la faune marine, dans un contexte de remise en cause de ce grand marchandage annuel. Avant l’ouverture des travaux, Greenpeace était parvenu, lundi, à bloquer quelques heures l’entrée du siège du Conseil à Bruxelles pour alerter contre l’épuisement des stocks.

Une activité fragilisée

Outre le cabillaud, la Commission, qui s’appuie sur les analyses scientifiques du Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM), a obtenu de réduire les tonnages autorisés pour plusieurs espèces, comme le merlan bleu, la plie et le hareng. Au grand dam d’une partie des gouvernements, qui entendent préserver une activité par ailleurs fragilisée par la hausse du carburant. "C’est un accord qui trouve un équilibre entre l’exigence écologique et la vie des hommes et des femmes du littoral", a plaidé M. Barnier, à l’issue d’une nuit de tractations, pour convaincre des pêcheurs très préoccupés par leur avenir.

Pour le ministre français, cependant, "des leçons doivent être tirées" de ce type de négociations. Plutôt que de concentrer les débats sur une interminable réunion, M. Barnier suggère d’organiser deux conseils, afin de permettre une "confrontation plus régulière" des points de vue entre scientifiques, écologistes et pêcheurs. Les quantités devraient être autorisées pour trois ans, selon M. Barnier, pour "donner de la visibilité aux pêcheurs".

Source : Philippe Ricard, Le Monde. Article paru dans l’édition du 20.12.07.

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP