CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les Guides > Le GDBP : les bacs plantés

A2 - F.A.Q.

Rédigé par Crono, Cuong, kirua, Kookaburra, Mellonman, Philippe2 - Publié par Kookaburra – 15 avril 2007

Annexe 2 : FAQ. sol nutritif, et choix de plantes gazonnantes



Article sous licence :

Copyright

Dans la même rubrique

Dois-je absolument installer un sol nutritif dans mon bac pour avoir de belles plantes ?

Non, comme le prouve par exemple la photo suivante (bac dépourvu de sol nutritif et sans injection de CO2). Par contre, atteindre un tel résultat dans ces conditions de maintenance demande une grande maîtrise de la fertilisation liquide et un bon choix de plantes, toutes les espèces ne pouvant se contenter de ces conditions à long terme.

Il est donc clairement préférable de prévoir un sol nutritif dès le départ, sauf si vous envisagez de vous limiter aux plantes pouvant s’en passer plus ou moins facilement (voir chapitre sur le choix des plantes). Quelques boulettes d’engrais enfouies dans le sol peuvent compenser en partie l’absence de sol nutritif.


Combien d’espèces dois-je mettre dans mon bac ?

Il n’y a pas de réponse à cette question... Le choix du nombre d’espèces dépend uniquement du paysage aquatique que vous voulez réaliser.

Deux exemples pour vous en convaincre :

Bac de 182 litres, vainqueur du concours ADA 2006 et n’hébergeant que trois plantes différentes (Rotala sp. ’Nanjenshan’, Glossostigma elatinoides et Eleocharis parvula)


Bac de 840l contenant 75 espèces différentes

On évitera toutefois de multiplier les espèces en n’ayant qu’un pied de chaque car l’aspect du bac sera alors immanquablement fouillis.


Quelle plante utiliser pour tapisser le sol de mon aquarium ?

Le choix de plantes « gazonnantes » que l’on peut trouver dans le commerce croît lentement mais reste encore relativement limité.

La plupart des plantes gazonnantes demandent un éclairage assez puissant (et ce d’autant plus si le bac est haut, évidemment) car la lumière qui parvient au sol d’un aquarium est nettement moindre que celle mesurable en surface.

Echinodorus tenellus :

  • Avantages : croissance rapide, peut se contenter d’un éclairage relativement moyen.
  • Inconvénients : tapis moins dense qu’avec de la Glossostigma elatinoides par exemple. Il existe une variété dont les feuilles rosissent sous un éclairage puissant et peuvent atteindre 15 cm de haut (donc à réserver pour les bacs d’au moins 50 cm de haut).

Eleocharis acicularis, E. parvula :

  • Avantages : esthétique (feuilles très fines), croissance rapide.
  • Inconvénients : assez haute (pour l’Eleocharis acicularis), envahissante.

Glossostigma elatinoides :

  • Avantages : croissance rapide, petites feuilles rondes formant vraiment un tapis bien dense.
  • Inconvénients : demande un éclairage relativement puissant et si possible une injection de CO2.

Hemianthus callitrichoides ’cuba’ :

  • Avantages : croissance relativement rapide, tapis très dense.
  • Inconvénients : demande un éclairage relativement puissant et une injection de CO2, doit être taillée régulièrement, faute de quoi le tapis devient trop épais, sa base jaunit et dépérit.

Lilaeopsis brasiliensis, E. mauritiana :

  • Avantages : esthétique (feuilles plates ressemblant vraiment au gazon terrestre).
  • Inconvénients : éclairage puissant nécessaire mais croissance lente, la conjonction des deux faisant de cette plante un support favorable pour les algues.

Marsilea hirsuta :

  • Avantages : peu exigeante en lumière.
  • Inconvénients : même si ses feuilles ressemblent beaucoup à celles de la Glossostigma, elle pousse moins vite et aura du mal à former un tapis aussi uniforme.

Riccia fluitans :

  • Avantages : tapis très dense et facile à sculpter.
  • Inconvénients : doit être fixée sur un support pour rester immergée (c’est une plante flottante) assez exigeante en lumière, CO2 si possible.

Sagittaria subulata :

  • Avantages : peu exigeante sur l’éclairage.
  • Inconvénients : plante haute, difficilement assez dense pour être qualifiée de « gazonnante ».

Utricularia graminifolia :

  • Avantages : esthétique unique, peut se contenter d’un éclairage moyen.
  • Inconvénients : "reprise" parfois difficile dans un nouveau bac.


Cette "FAQ" pourra être étoffée en fonction des questions ou suggestions récurrentes apparaissant sur le forum d’AquAgora. Si vous en avez, n’hésitez pas...


TH=100%>
TH=33%><— Trucs et AstucesTH=34%>— SommaireTH=33%>Liens utiles —>
©Crono, Cuong, kirua, Kookaburra, Mellonman, Philippe2

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP